racine uZine

Dans la même rubrique
Élections américaines : les chroniques de Michael Moore
14 novembre 2000
6 novembre 2000
31 octobre 2000
4 octobre 2000
8 août 2000
 
jeudi 2 novembre 2000

Lettre ouverte au gouverneur Bush

par Michael Moore

Cher gouverneur Bush,

Ça fait un certain temps que nous n’avons pas parlé tous les deux. Si je me souviens bien, les derniers mots que vous m’avez adressés étaient : « Allez trouver un vrai travail ! » Sacré rigolo ! Cette même nuit, c’est vous qui avez trouvé un vrai travail en exécutant votre 117-ième humain au Texas. Comment y parvenez-vous ?

En fait, le « vrai travail » que je fais à présent, mon emploi, je le dois en grande partie à votre famille. Peu de gens savent ce que nous savons tous les deux : que c’est votre cousin Kevin qui a filmé la plus grande partie de « Roger & Me ». À l’époque je ne savais pas que votre mère, Barbara Bush, et sa mère étaient sœurs. Kevin a dû manquer le train qui transportait le reste de la famille ! Il est venu m’aider à Flint en souvenir de l’assistance que je lui avais apportée lorsqu’il faisait un film à propos des groupes de haine [1]. C’est lui qui m’a appris à faire un film. Sans sa générosité, « Roger & Me » aurait pu n’avoir jamais existé.

Je me souviens du jour où votre père est devenu président. J’étais en train d’éditer le film dans une vieille salle de montage vermineuse de Washington D.C. et je décidai de descendre voir votre père prêter serment sur les marches du Capitole. Quelle drôle d’impression ça faisait de voir mon mentor en cinématographie assis à côté de vous sur l’estrade !

Plusieurs mois plus tard, une fois le film sorti, votre père, le président, a fait apporter une copie de « Roger & Me » à Camp David pour que la famille le regarde pendant le weekend. J’aurais tant aimé avoir été dans un trou de souris pendant que vous regardiez tous les ravages et le désespoir que votre père et M. Reagan ont aidé à infliger à ma ville natale. Je me suis toujours demandé : à la fin du film, quand le sheriff adjoint jetait les cadeaux des enfants et l’arbre de Noël sur la chaussée parce qu’ils avaient 150 dollars d’arriérés de loyer, y a-t-il eu quelques larmes dans la salle ? Est-ce que certains se sont sentis responsables ? Ou est-ce que vous vous êtes seulement dit « belle prise de vue ! »

Et maintenant voilà que vous voulez être président des Etats-Unis.

Je suis désole d’avoir à vous le dire, mais c’est impossible.

Les Américains doivent savoir certaines choses à votre propos, et ils ont intérêt à y penser tout de suite, avant qu’une erreur tragique ne soit commise.

Vous savez de quoi je veux parler.

Votre victoire possible mardi est une menace pour notre sécuité nationale.

Ça peut paraître un peu exagéré, mais je ne prononce pas cette accusation à la légère. Ça n’a rien à voir avec votre opinion sur les principaux sujets (sur chacun desquels je suis en désaccord avec vous) ou avec votre patriotisme (je suis sûr que vous aimez votre pays).

Ça a à voir avec vous. Je crois, avec tout le respect qui vous est dû, que si vous vous installez dans le bureau ovale notre pays, sa sécurité et en conséquence la sécurité du monde entier peuvent se retrouver en grand danger.

Pourquoi ?

Il y a trois raisons.

1. Visiblement vous ne savez pas lire ou écrire comme un adulte. Ça m’attriste de le dire, mais il se peut que vous soyez effectivement illettré. Comment pouvons-nous vous confier nos secrets nucléaires si vous n’êtes pas capable de les lire ?

Comme je l’ai déjà dit, vous avez tous les signes d’être soit dyslexique soit illettré, et personne ne vous en demande raison. Pour commencer, vous avez menti à propos de votre « livre préféré » quand vous étiez enfant (vous avez dit « Le scarabée qui a très faim »). Ce livre n’a été publié qu’un an après que vous ayiez quitté l’université !

Ensuite vient la question de vos bulletins de notes d’université et savoir si oui ou non ils ont été trafiqués. Comment avez-vous réussi à être admis à Yale alors que nous avons trouvé des candidats malheureux qui avaient de meilleurs scores SAT [2] et de meilleures notes ? Pendant cette campagne présidentielle vous avez inventé des réponses quand on vous a demandé quels livres vous étiez en train de lire (quand on vous a posé des questions à propos du contenu de ces livres vous n’avez su quoi répondre). Est-il surprenant que vous n’ayez pas tenu une conférence de presse depuis un mois et demi ? Ceux qui vous dirigent sont morts de peur en pensant à ce qu’on pourrait vous demander ou à ce que vous pourriez répondre.

Une chose est claire pour tout le monde. Vous êtes incapable de parler anglais en faisant des phrases compréhensibles. Au début, votre manière de mélanger les mots et les phrases était mignonne et amusante. Mais après un certain temps, c’est devenu inquiétant. À présent j’ai peur. Si vous êtes commandant en chef, vous devez être capable de communiquer vos ordres. Et si vos subordonnés ne vous comprennent pas ? Dans quel désordre cela peut-il plonger notre sécurité nationale ? Pas étonnant que vous vouliez augmenter le budget de la défense. Vous aurez besoin de toute la force de frappe possible lorsque vous donnerez par accident l’ordre que les russes soient « éliminés » (alors que vous vouliez seulement dire que leurs manches sont « élimés »).

Vos conseillers ont dit que vous ne lisez pas (ou n’êtes pas capable de lire ?) les notes qu’ils rédigent pour vous et que vous leur demandez de vous en faire la lecture. Votre mère était passionnément dédiée aux programmes d’aide à la lecture lorsqu’elle était première dame. Je suppose qu’elle avait une expérience personnelle de la difficulté d’élever un enfant avec un handicap d’apprentissage.

Je ne dis pas cela pour vous attaquer personellement. Quarante millions d’adultes américains ne savent pas lire au-delà du niveau école primaire et des millions sont dyslexiques. Cela n’a rien de honteux. Au contraire, cela mérite de l’aide. Mais vous laisser avoir le doigt sur le bouton nucléaire avec ce genre de handicap est un risque que le pays ne peut pas se permettre de courir. Vous avez besoin d’aide, pas du bureau ovale.

Je ne suis pas le mieux placé pour en parler, il suffit de regarder cette lettre et sa syntaxe tordue. Mais la différence est que je ne suis pas candidat à la présidence. La moindre des choses est que les électeurs reçoivent une réponse à la question de votre illettrisme avant le jour du vote.

2. Etes-vous alcoolique ? Là non plus, il n’y a pas de mise en cause, ni d’intention de créer de honte ou de manquer de respect. L’alcoolisme est un problème énorme qui touche des millions d’américains, des gens comme ceux que chacun de nous connaît et aime. Beaucoup d’entre eux s’en sortent et reprennent une vie normale. J’ai beaucoup d’admiration pour quiconque est capable de surmonter cette dépendance. Vous nous avez dit que vous n’êtes pas capable de boire et que vous n’avez pas bu une goutte depuis vos quarante ans. Félicitations.

Mais il vient d’être révélé ce soir sur CNN que, dans votre passé, vous avez été arrété pour conduite en état d’ivresse (et que vous avez tenté de le dissimuler). Vous nous avez dit que vous aviez l’habitude de « trop boire » et que vous étiez plus « amoureux de la boisson » que de votre propre famille. Ceci est la définition de l’alcoolisme. Cela ne vous disqualifie pas pour être président mais vous met dans l’obligation de répondre à certaines questions.

Pourquoi n’utilisez-vous pas le mot « alcoolique » ? C’est après tout le premier pas vers la guérison. Quel mécanisme de support avez-vous mis en place pour vous assurer que vous ne retomberez pas en arrière ? Etre président est peut-être le métier le plus stressant du monde. Qu’avez-vous fait pour vous assurer que vous êtes capable de surmonter la pression et l’anxiété qui accompagnent le rôle de chef du monde libre ? Qu’est-ce qui nous assure que vous ne vous tournerez pas vers la bouteille en cas de panique grave ? Vous n’avez jamais tenu un tel emploi. Pendant vingt ans, vous n’avez apparement pas eu le moindre emploi. Quand vous avez fini de « dériver », votre père vous a mis en selle dans l’industrie pétrolière avec quelques investissements qui ont failli puis il vous a aidé à acquérir une équipe de baseball, un métier qui consistait à être assis dans une loge à regarder des matchs. Finalement vous avez été gouverneur du Texas, un poste relativement symbolique dans cet état. Comment réagirez-vous à une crise mondiale d’amplitude ? Y’a-t-il un protecteur auquel vous pouvez téléphoner, une réunion à laquelle vous pouvez vous joindre ? Je sais que tout cela est très personnel, mais les électeurs ont le droit de savoir.

3. S’il vous plait, dites-nous quel est le délit [3] que vous avez commis et toute autre chose similaire que vous cachez encore. Lorsqu’on vous a posé l’année dernière des questions à propos de votre usage supposé de cocaïne vous avez répondu que vous n’aviez commis « aucun délit au cours des 25 dernières années ». Cela sous-entend que vous avez commis un délit avant. Quel était-il ?

Si je demande, ce n’est pas pour demander réparation de ce que vous avez fait. Je suis inquiet du fait que, s’il y a un sombre secret enfoui dont vous avez peur, cela signifie qu’en pratique vous fournissez des munitions à qui découvre ce secret, que ce soit un ennemi étranger (comme ce Bin-Laden) ou un ennemi local (comme ExxonMobil). S’ils découvrent votre délit secret, ils seront en position de supériorité par rapport à vous et pourront vous faire chanter. Cela fait de vous une menace pour notre sécurité nationale.

Croyez-moi, quelqu’un trouvera ce que vous cachez, et quand cela aura lieu nous serons tous en danger. Vous avez fait de vous-même un danger pour la sécurité nationale et il est votre devoir de lever le voile sur ce délit quel qu’il soit. Le révéler annulera son potentiel d’utilisation en tant qu’arme contre vous ou contre le pays au cas où vous seriez élu.

Il y a suffisamment de raisons effrayantes de ne jamais vous élir président. Vous superviserez la poursuite de la destruction de notre environnement. Vous pousserez à exécuter plus de gens. Vous vous assurerez que vos amis riches profitent immensément du travail et de la souffrance des moins chanceux que vous. Chacune de ces raisons est suffisante pour vous faire barrage mardi.

Dans tous les cas, où que chacun de nous se situe sur l’éventail politique, de gauche ou de droite, démocrate, républicain ou vert, nous avons tous le droit de connaître les réponses à ces trois questions cruciales.

Bien à vous,

Michael Moore

Addendum (ajouté le 5 novembre 2000)

Mes excuses à mes amis dyslexiques. Ce passage de ma lettre à M. Bush n’était pas aussi clair que je ne l’aurais souhaité. La dyslexie et l’illettrisme ne sont pas la même chose et, en effet, un dyslexique peut non seulement être président, il peut même être Albert Einstein (Einstein était dyslexique). Je crois fermement que Georges W. Bush ne sait pas lire et écrire comme un adulte et qu’il a appris à vivre en étant effectivement illettré (ce qui veut dire, je suppose, qu’il n’a toujours pas lu ma lettre). Cela ne veut pas dire que Bush est stupide ou comme Reagan. Cela sert juste à souligner qu’il est foutrement dangereux.

De plus, à propos du second danger auquel je fais référence dans ma lettre à Bush, son « problème de boisson », la question n’est pas que Bush soit alcoolique, un alcoolique peut être président, mais qu’il refuse de reconnaître qu’il est alcoolique (la première étape vers la guérison) et la manière dont il veut si vite blâmer tout le monde sauf lui. C’est un signe de danger. À ceux qui disent « allons, c’est sa vie privée, c’était il y a 24 ans », voici ce que je réponds : je me suis fait rentrer dedans par un conducteur ivre il y a 27 ans et aujourd’hui encore je ne peux toujours pas complètement déplier mon bras droit. Quand vous conduisez en état d’ivresse sur une route publique ce n’est plus votre vie privée. C’est ma vie et la vie de ma famille.

Voir Bush fanfaronner et ricaner lorsqu’il essayait de réduire ses « erreurs de jeunesse » à une bande de copains buvant quelques bières (hé ! hé !) m’a fait de la peine pour les familles du demi-million de personnes qui ont été tuées par des ivrognes comme George au cours des 24 années depuis sa « petite aventure ». Dieu merci il a décidé de ne conduire en état d’ivresse que pendant seulement dix ans de plus après avoir « appris » sa « leçon ».

Et le culot qu’il a d’utiliser ses filles comme prétexte pour dissimuler sa condamnation ! C’est « Saturday Night Live » qui en parle le mieux : « Georges Bush a dit qu’il n’a pas révélé son arrestation pour conduite en état d’ivresse à cause de ce que ses filles pourraient penser de lui. Il préférait qu’elles le considèrent comme un homme qui, après de nombreux échecs dans les affaires, a pour profession d’exécuter les gens. »

 

[1] (NDT) « Hate groups » est un terme utilisé pour désigner les groupes extrémistes : anti-noirs, anti-gays, antisémites, etc.

[2] (NDT) SAT (Scholastic Assessment Tests) est un test commun utilisé par la plupart des universités pour sélectionner les candidats à l’admission.

[3] (NDT) Dans le système pénal américain il y a trois niveaux d’infraction à la loi, par gravité croissante : misdemeanour (petit délit), felony (délit grave) et crime (crime). Il s’agit ici d’une felony dont Bush serait coupable.

 
 
Michael Moore
 
Traduit de l’américain par VBP (vbp@altern.org) Reproduit avec l’aimable authorisation de Michael Moore (texte original).
Imprimer
format impression
Cinéaste et journaliste américain, réalisateur de « Roger et moi » et de « The big one », auteur de « Downsize this ! »
31 octobre 2000
4 octobre 2000
6 novembre 2000
 
SPIP
Web indépendant


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
31 mars 2005
 
TOUT SIMPLEMENT BRAVO !!!!!!!!!!
Répondre
> Lettre ouverte au gouverneur Bush, malo 14 ans, 11 mai 2005
bravo c’est vraiment super et j’ai frisoner en pensant que c’était vrai. franchement peut-on laisser un tel homme au pouvoir d ’un pays de cette envergure ? je me demande bien ce que les américains lui attribut pour l’avoir relus. heuresement il pourras pas accomplir un 2 mandat, mais que vas t-il faire avant cela c’est à voir
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
7 novembre 2004, message de jusofama
 
merci merci voila un americain qui meriterait d etre elu president je ne dirai qu une chose : moore président !!!!!
Répondre
> Lettre ouverte au gouverneur Bush, marie, 11 novembre 2004
mais une majorité d’américains ont décidés de réelir bush.Je me demande comment on peut voté pour un homme qui a menti au monde entier,seulement pour réussir la ou son père a échoué(et encore je ne sais pas si on peut parler de réussite car sa guerre est un véritable fiasco).C’est reparti pour 4 ans de l’hégémonie américaines.
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
18 août 2004, message de Jean
 

Michael !

Il y a quelques années encore, je ne connaissait rien à la politique étasunienne (un peu de respect pour les autres pays d’Amérique du Sud et du Nord, s’il vous plaît). Mais soudain, il m’est apparu une chose frappante : ces conflits que l’on nous montre à la télévision, ces guerres que les médias nous rapportent ont toujours un lien avec les Etats-Unis d’Amérique (et non pas du Mexique). La guerre du Golf L’Intifada en Terre de Palestine L’invasion (minable) de l’Afghanistan La colonisation de l’Irak

Puis une autre question m’est venue à l’esprit : pourquoi ne pas parler des guerres en Amérique du Sud, là où les Etats-Unis d’Amérique sont impliqués. Parce que l’enjeu n’est pas directement la terre. Si des paysans sont tués, si des révolutionnaires sont pourchassés, c’est pour maintenir en place des gouvernements qui rapportent aux EUA. Ils ne vont donc pas eux-même s’y installer, ni même pour le pétrole.

Et puis un jour, voilà un Bush qui vient s’installer dans le bureau ovale. Ce nom ne me rappelait rien (j’étais jeune lors de la Guerre du Golf et de la présidence du père, j’ai 16 ans). Bien vite, j’ai entendu autour de moi qu’il y avait eu des magouilles, que cette éléction était truquée, etc.

J’aurais pu oublier tout cela, mais quatre avions m’ont rappelé à l’ordre. En agissant comme il l’a fait (pseudo-invasion de l’Afghanistan), Bush a quand même réussi son coup, c’est à dire faire croire au monde entier qu’il voulait retrouver Ben Laden. Et avec ses armes de destruction massives, il a raté son coup, rien n’a été trouvé.

Michael, je te remercie de m’avoir fait ouvrir les yeux, à moi et à plein de monde. Merci, Michael, de m’avoir donné la vérité. Merci Michael pour ton humour.

michael, encore merci !

Répondre
> Lettre ouverte au gouverneur Bush, jean, 3 novembre 2004
bush il est pas plus con qu’un autre .je ne crois pas que l’on puisse devenir president des usa comme ça.au moins on sait ce qu’il vaut.kerry on ne sait pas il est peut etre plus dangereux ! qui sait ! dans tous les cas de figures on ne pourra rien changer les etasuniens font ce que bon leur semble.si on est d’accord avec eux tant mieux sinon ils passent outre !une bonne raclée ne leur ferait pas de mal. quand à notre president...qu’il mange des pommes. de toutes façons ilserrera la main de l’élu.et demain nous serons nous les français au boulot à essayer de nous en sortir pendant que les americains guerroieront.allez bush fais nous marrer aux guignols, pendant que des gens meurent au nom d’une guerre que bush junior voulait à tout prix pour faire comme papa bon vent pour les quatres années à venir.
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
13 août 2004, message de nicole
 

monsieur moore

je me permets de vous appelez ainsi car vous m’avez réconcilié avec le genre humain . en effet,par votre initiative(j’ai vu votre film 9/11 qui m’a donné envie de vomir !)de montrer le vrai visage des terroristes(les dirigeants des nations) afin d’ouvrir les yeux au monde. l’humanité régresse de plus en plus et je suis lasse de voir l’être humain se conduire comme une bête pour une poignée de billets(c’est ce qui me fait peur car de nos jours l’homme est capable du pire).

votre film est une sonnette d’alarme. continuez car il faut des hommes comme vous. je suis française et je suis dégouttée de voir mon époque sans aucune valeur humaine.où l’argent est adulé comme un dieu.

merci beaucoup pour votre humanisme

Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
18 juillet 2004, message de Ben hur
 

Dear Mr Moore,

Après avoir lu votre dernier bouquin anti-Bush (j’ai oublié le titre),et après avoir vu votre film 9/11, que j’ai trouvé excellent, je me demande si vous êtes toujours aussi défavorable à la possession d’arme-à-feu dans votre pays (Bowling for Columbine). En effet, je me demande comment votre peuple (tout comme le mien) pourrait envisager de retrouver un semblant d’authentique démocratie, sans avoir a employé la force. Ce n’est surement pas en changeant de président (à condition que la prochaine fois on ne truque pas les éléctions), que la politique de votre pays (comme le mien) ne sera plus guidée par les intêrets d’une poignée de milliardaires...

Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
14 juillet 2004, message de Erwann
 

Cher Mr Moore, Je suis francais et j’ai vu avec beaucoup de plaisir votre dernier film traitant de ce formidable pantin qui dirige le pays le plus puissant et a mon avis, le plus dangereux de notre belle planete. J’ai vu ce film en Belgique dans la plus grande salle de Bruxelles et l’unanimite etait parfaite dans ce parreterre multiculturel et particulierement jeune. Je ne saurai que trop peu louer les initiatives telles que les votres en vue de nous proteger tous des consequences desastreuses que pourraient entrainer la reelection d’un tel personnage. Neanmoins, je regrette d’avoir rit durant tout ce film, car il est extremement drole et c’est bien le drame. Je craint que la vision que vous presentez ne soit tres orientee et particulierement etroite. J’avais eu ce petit gout amer egalement a la sortie de "bowling for Columbine" qui m’a beaucoup plut mais qui perdait egalement de sa credibilite au dela des faits dramatiques que vous presentiez.

Je me reexplique : Tous vos films denoncent des faits dramatiques qui sont parfaitement acquis. Malheureusement, votre maniere de les interpreter nous ramenent peut etre trop souvent a Flint, et cet exemple trop precis decredibilise, a mon avis, votre analyse. Votre lutte est certes hargneuse et accrocheuse, neanmoins, elle serait plus efficace si certaines scene etaient mieux exploitees. Je pense a la scene avec Lisa (cette mere de marines decede) qui ressemble a du mauvais theatre de rue guide et oriente. Vous voyez, ce genre de scenes gachent le poids des choses dites avant cela. C’est dommage.

mais cela n’est que mon impression personnelle :-) je n’avais pas l’intention de vous donner une lecon de mise en scene...

Sur ce, j’attend votre prochain film avec impatience, sans oublier un esprit critique deploye plus que jamais.

Bien le bonsoir Michael.

Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
9 juillet 2004, message de Un concitoyen français
 
Bonjour Mr.Moore, je viens de voir le dernier film que vous avez tourné, ou plutôt le dernier documentaire car ce n’est pas de la fiction, je préfére donc parler de documentaire. Etant pourtant très curieux de nature, je lis des articles et livres sur le gouvernement US actuel, je viens de prendre un étonnement encore plus fort après ce document. Je savais que la famille Bush étaient de la vermine, mais pas à ce point là. Je suis français et je ne crache pas sur l’aide apporté par les US lors de la secde guerre mondiale, mais ça ne leur donne pas un checque en blanc. En plus je ne critique pas le peuple US qui est comme nous avec plus ou moins les même moeurs, mais son gouvernement de racaille... Et je ne comprend pas les journalistes qui on laissé venir une propagande aussi énorme... Pourriez-vous si vous avez des infos nous renseigner Mr. Moore sur la bêtise faite par les media US lors de la guerre en Irak, ils ont était jusqu’à critiquer la France ouvertement.
Répondre


> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush.
8 juillet 2004
 

Monsieur Moore,

Je respecte votre avis et vos opinions mais je ne suis pas du même bord que vous. Je suis français et pro-Bush. Surpris ? Je n’ai aucun lien (enfin pas encore) avec les Etats Unis d’Amérique. Vos travaux ne font que me fanatiser dans ma position de pro-Bush. En effet, quand on écrit une lettre comme celle-ci dépourvue d’arguments et que l’on dénonce un pseudo illétrisme ou alcoolisme, excusez moi mais ça fait pitié !

Une rumeur court comme quoi Walt Disney sortirai un film faisant les éloges de Bush...quelle belle défense de la part de G.W.Bush et son gouvernement. Franchement je les adore ! Vaincre un américain qui ne mérite même pas sa nationalité par ses propres armes ! Mort de rire.

Autre chose, je ne paierai jamais pour voir vos films et ne venez jamais dans ma région, car moi aussi je sais me faire remarquer ! Quand à vos "livres", "torchons" conviendrait mieux, ils méritent la poubelle et encore ça serait insulter la poubelle que de lui donner de pareils torchons !

(Vous voyez moi aussi je sais débiter des arguments concernant votre propre personne tout comme vous le faite !....tss...pitoyable)

Enfin, pour finir je n’ai qu’une chose à dire, Vive Bush !!

A bientôt pour fêter sa réélection !

Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., 8 juillet 2004
Etre crétin et pro-bush je peux le concevoir, mais pro bush pour un français c’est ajouter à la déficience intellectuelle un certain masochisme.
Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., lipeed, 8 juillet 2004

Et ben !

1/ aucun lien avec les EU

2/ un Walt disney

3/ "ça fait pitié", "mort de rire", "pitoyable"

En voilà de beaux arguments... bravo !

Quand sa totale débilité ne permet en aucun cas de hausser son entendement plus haut qu’un cris céphalogastrique de base on évite de répondre... merci

4/ "je sais me faire remarquer"... encore une fois, bravo !

Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., 9 juillet 2004
Monsieur le français, A la diférence de Bush, vous n’êtes pas capable de signer votre lettre. Et peu importe que vous soyez français ET pro-bush... il y a des imbéciles partout !
Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., 9 juillet 2004
Je ne veut pas m’abaisser a vous en debatant.En effet le simple fait d’etre pour un homme qui entre en guerre me suffit a me faire une opinion de votre personne !!!!!!
Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., kaly, 9 juillet 2004

A toi le français pro Bush, toi l’intellectuel de service....

Toi qui commence ta lettre par un mensonge, puisque tu dis respecter l’avis de Michael Moore et que tu dérapes vite sur tes délires d’insultes à ta poubelle... Belle marque de respect, en effet...

Toi, qui a pour seul argument (ce qui fait peu...) le soit-disant manque d’arguments de Michael Moore, et ce démontrant que :

1- soit tu n’as pas vu, comme tu le sous-entends, le dernier document de Michael Moore, ce qui illustre ton manque de crédibilité (c’est toi qui parles de fanatisme, il est bien possible, en effet...) et explique qu’effectivement, tu n’aies aucun argument. (comment peut-on parler justement de ce qu’on ne connais-pas ?)

2- soit tu as vu le film de Michael Moore, et là, on sent tout de suite que ta verve illustre l’esprit brillant qui la génère...(et c’est tout ce que t’a trouvé comme argument ? tu aurait au moins pu argumenter en faveur de Bush et nous dire pourquoi il te fassine tant. Vraiement, cela mérite expliquation !)

Ta pitié pour Michael Moore nous touche d’autant plus qu’il me semble que tu soit bien plus pathétique encore... Pitoyable, en effet.

Enfin, avoir eu le plaisir de te lire n’aiguise pas ma curiosité au point d’avoir envie de voir ta belle région. Rends-nous service, dis-nous laquelle c’est, que nous ne nous y attardions pas trop...

Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., khaanest, 11 juillet 2004

Cher citoyen français et pro-Bush. A la différence de Mr Moore, tu n’as pas d’argument pour appuyer tes dires qui tombent à la limite de l’insulte et du mépris de l’opinion d’autruis.

La prochaine fois réfléchis avant de parler (d’écrire)

Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., Martin V, 13 juillet 2004

A la seule différence que Mr Michael Moore n’est pas président des états unis contrairement à Mr Bush. Effectivement, Mr Moore ne se contente pas de descendre Mr Bush en débitant des arguments sur sa propre personne mais en débitant des arguments contre un homme qui n’est pas moins que LE PRESIDENT DES ETATS UNIS...(çà fait réfléchir non !!!) Que dire de plus à quelqu’un qui n’a rien compris...

MARTIN (59)

Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., mira belle, 18 juillet 2004

C’est du fait de personnes étroites d’esprit (si vous en avez un...), de personnes un peu comme vous donc, que la France court à sa perte (cf.le livre de R.Bradbury).

Mais au vu des réponses faites à votre mot (maux), il y a de l’espoir.

Je reste peinée de tant de bêtise : quelle tristesse !... un conseil, remettez-vous en cause et lisez les journaux !!!! car vous êtes la définition même de l’absence de recul critique et de réflexion -intelligente- face à l’actualité. N’hésitez pas à me demander un conseil si vous ne comprenez pas un terme.

Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., oiseau, 19 juillet 2004

ouaou quelle prétentieuse !! avec pour conseils de lire des journaux, la propagande bas son plein régime

si vos conseils vous les tirez des journaux, et bien fermez-la. c’est un argumentaire qui nous fera au moins pensez que peut etre vous etes humaine mais c’est trop tard, vous avez montré ce que vous etes, une lobotomisée des journaux et média

Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., Séb, 7 août 2004

“Fermez-la”, quelle belle réponse dictatoriale. Si vous préférez lire Détective, Picsou Magazine ou à la rigueur le Livre Rouge de Mao, c’est votre droit, cependant, je pense que le journalisme permet bien plus de se façonner un véritable esprit critique et de pouvoir prendre position de façon objective. De plus, il me semble que pour percevoir l’actualité, les médias restent le meilleur moyen... Il paraît en effet très difficile pour tout un chacun de se déplacer en Irak pour voir de soi-même ce qu’il s’y passe réellement. c’est pourquoi, utiliser de nombreux médias permet d’avoir des avis différents, de peser le pour et le contre et de percevoir le maximum de vérité. Encore faut-il s’en donner les moyens...

Au fait, n’êtes-vous pas, vous-même, un lobotomisé des médias ?? En effet, Internet en est un, et non des moindres !!!...

Sur ce, je vous laisse feuilleter votre Fluide Glacial.

Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., Xior, 3 août 2004

Monsieur Pro-Bush quuand on ne fais qu’observer plustot que de se mouiller il est normal d’être un crétin comme toi, et de critiquer quand on ne serais même pas capable de faire quelque chose d’aussi bon. Je crois que tu est pour la mort, pour la guerre et les gens comme toi ne se rende pas compte c’est quoi la mort avant d’avoir un 9MM de pointé dans le front mais malheureusement il est trop tard mais je suis sure que vous avez assez de temps pour réaliser que finalement la mort ne s’applique pas seulement aux autres.

Michael essaie de nous montrer les réel probleme et de faire réveiller les cons comme toi qui se cache derrière un voile pour pas voir la misère qu’ils nie d’ailleur. De dire que le travail de quelqu’un est un torchon est un manque de respect. Je vois que vous et George êtes de la même race qui a pas de respect pour quoi que ce soit. Je crois que ça serais ironique que Bush fasse la guerre a ton pays et bombarde ta maison et tue ta famille sans raison parce que vouos vendez de l’aspirine comme il a fais à l’étranger.

Les US font la guerre a nimporte qui pour nimporte quoi alors le seul torchons qu’il y a sur ce site est le message que tu a écris alors si jamais tu est frustrer et tu veux passer ça masturbe toi dans les sous-vêtements de ta mère et ne nous fais plus chier.

Salut Mec bonne chance tu fais pitié

Vive Michael Moore

On se reparle quand Bush aura tué ta famille

Répondre
> Lettre ouverte à un citoyen naïf..., 12 août 2004

Cher "français pro-Bush",

En sortant de la salle de cinéma après avoir vu "Farenheit 9/11", j’ai pensé que le monde devenait fou. Les critiques à propos de cette oeuvre (ne hurlez pas, c’est un mot général) étaient unanimes, et je suis d’accord avec elles : ce film montre en grande parties des choses que nous savions déjà en les enrobant à la sauce Moore, c’est-à-dire avec une bonne dose d’humour et de culot.

Mais Bush est un bon client pour ce genre de choses. Si vous aviez pris la peine d’aller voir Farenheit ne fut-ce que pour appuyer vos maigres arguments, vous auriez vu cet homme que vous admirez tant alors qu’on lui apprenait qu’un avion venait de s’encastrer dans le World Trade Center. Où était-il ? Il était assis dans une classe de maternelle à lire avec de jeunes enfants et leur professeur. Jusque là, rien de grave. Il fait son travail (et en plus il lit, c’est une bonne nouvelle pour vous, même si le livre s’intitule "Mon amie la chèvre"). Quelqu’un arrive donc lui annoncer la catastrophe à l’oreille. Que feriez-vous à sa place ? Vous excuser auprès des enfants et leur expliquer que le président des Etats Unis a un travail urgent à accomplir ? Vous auriez raison. Lui, il est resté vissé sur sa chaise, mal à l’aise comme s’il devait aller aux toilettes mais n’osait pas en demander la direction, et cela pendant un quart d’heure. Il n’est peut-être pas alcoolique, je vous l’accorde, mais ses réactions sont aussi vives qu’un homme en coma éthylique. Et vous trouvez qu’il n’est pas dangereux ? C’est le même homme qui prend la décision d’en envoyer d’autres se faire tuer pour des causes inexistantes et il est incapable de prendre une initiative simple, celle de se lever, de finir la lecture de "Mon amie la chèvre" une autre fois, et de s’occuper de son pays lorsqu’il est en danger comme tout chef d’état est supposé le faire.

Quant à Walt Disney, si la rumeur est vraie, je les trouve bien courageux et surtout ridicules. Belle défense ? Je dirais plutôt tentative désespérée (de la part de quelqu’un sentant la défaite)de se refaire une image. Avec un peu de chance, Bush pourrait se rallier les enfants de 3 à 6 ans s’il enfile une salopette rouge et des oreilles de Mickey...

En effet vous savez vous faire remarquer, et de bien triste manière...

Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., 21 août 2004
soutenir un terroriste,un type aussi dangereux que ce bush est de la connerie pur et simple.Et dire qu’il lui a fallut plus de 10 minutes de reflexion en apprenant les attentats du 11/09
Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., jo, 27 août 2004
salut, quel courage de s’opposer à un personnage qu’il va révolutionner le monde . Mais vous etes le seul à s’opposer à lui car apparement vous n’avez pas compris le message d’alerte que nous envoie MR.MOORE. Vous savez dans le monde d’aujourd’hui les politiques manquent d’humanité et de sincérité, et bien sur les promesses ne sont jamais tenus. En particulier ce guignol de W.BUSH je pense que vous devriez lire la biographie de BUSH et vous verrez que votre jugement est faux. Conaissez-vous les ficelles de la politique d’aujourd’hui, je ne pense pas. Et lui au moins il n’a pas peur de s’opposer au plus puissant du monde. Ces arguments sont tout a fait valables car si vous lisez ces livres et ces films vous vous apercevrez que BUSH a mis toutes ces chances de son coté pour qu’on se dise "au secours le monde est en danger". Ces livres et ces films sont plus humanistes et fondées que les 4 années de mandat de BUSH. Tiens pourquoi MIRAMAX (qui est une fillière de de WAlt Disney) a refusé de sortir le film c parce qu’il savaient que ce film allaient décrédibiliser BUSH et par conséquent de voter KERRY a la présidence de la maison ovale. Et oui BUSH est bien un alcoolique et illétré (pour le niveau d’un président c honteux).
Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., bebert, 10 septembre 2004
bonjour, Je te respescte totalement dans ton choix(meme si ce n’est pas le mien) tu a le droit de penser comme bon te semble ca s’appele la liberté, par contre ton dernier paragraphe ca s’appele de la censure : souvien toi il n’y a pas si longtemps il y a un homme du nom de "adolf hitler" qui pensait comme toi ces livres sont des "vulgaires chiffons" de propagande et il en a brulé des millions. Alors commence peut-etre par réfléchir quelque seconde avant de te prononcer sur des sujets comme celui-ci avec de tel propos.
Répondre
Pour répondre à monsieur le français "pro bush", Charles Carrier, 14 ans, 1er octobre 2004

Mon cher monsieur, pouvez-vous m’expliquer comment un être humain doté d’un esprit normalement constitué peut appurer Bush dans ses démarches apocalipthiques de domination ? Il n’a rien à foutre des gens comme vous et moi, tout ce qui l’intéresse, c’est l’argent et le pouvoir.

Je suis citoyen Québécois, j’ai 14 ans, et si je suis séparatiste ce n’est pas seulement que j’ai honte de la philosiphie trop à droite de mon "pays, le Canada", mais aussi que j’ai honte de mes bons voisins du sud, de l’atmosphère écoeurante de corruption qui se dégage de ce pays d’ignorance, habité par des moutons et dirigé par ceux qui ne pensent qu’a augmenter leur fortune personelle, déjà 10 fois plus grande que ce qu’ils seraient capable de dépenser en une vie.

Michael Moore, lui, n’est pas un mouton, mais quelqu’un qui se bat contre l’ignorance et toutes les écoeuranteries que j’ai déjà cité plus haut. Si à mon âge je suis déjà conscientisé à ce point, n’est-ce pas la preuve qu’il y a un espoir, qu’un jour peut-être les actions des gens comme Michael Moore combleront le gouffre d’ignorance ? Je crois que oui.

Répondre
Réponse à un naif, Pedro, 24 mai 2005
Chère vous, qui ne nous a pas fait l’honneur de se présenter, permettez moi de vous suggérer l’idée de réflechir avant d’écrire. En effet, votre "argumentation" est loin d’être aussi magistrale que celle de monsieur Moore, mais elle a néanmoins l’avantage de nous rappeler une triste et pauvre réalité qui incombe à chacun de ceux qui ont en conscience de la combattre, la nature humaine est faites de tout bois. Il y a ceux qui poussent seul, ceux qui vivent longtemps, ceux qui ne vivent qu’en groupe homogène, ceux qui s’enrichissent les uns, les autres et enfin et non des moindres qui se font exploiter. Vous êtes de ceux dont l’exploitation est facile, vous êtes aveuglé par le vide de votre savoir et de votre reflexion personnelle, vous n’avez aucun recul, ne pensant qu’à votre intêret immédiat. La guerre que vous semblait péblisciter à l’instar de tous les porcs enfoncés dans leur canapé en éructant de haine envers l’ennemi, envers ces sois-disant animaux, qui n’auront jamais un quelquonque soutien, une vraie main tendue de votre part, malgré que pour vous la guerre en soit une. La liste serait éperdument longue pour vous dire toute l’antipathie (et non pas la haine) et le désarroi que vous m’inspirer. Sortez à la rencontre de personnes vraies, lisez des auteurs qui ouvrent des portes sur un "ailleurs" qui est potentiellement en chacun de nous, regardez le produit de travail trés exigeant, comme Farhenheit qui n’est pas de la propagande ou rempli de mensonges, mais juste une réponse issue de la révolte, du malaise, d’un constat d’une réalité de ce monde. Arrêter de croire en ces gens qui vous enferme dans votre confort, votre pseudo-supériorité ( qui n’est que financière ). Avez-vous des tendances faschistes ? Une personne qui ne partage pas votre avis est interdit de séjour dans votre région ? Doit-je vous rappeler que les juifs était interdit de séjour dans certaines boutiques. Si l’on pousse votre semblant de logique plus loin, retrouverait on des ghettos, des camps, où serait contenu la masse des gens qui ne serai pas de votre bord. Enfin, pour finir je n’aurai certainement pas qu’une chose à dire mais quand même ceci : avoir de la reflexion personnelle, étayeée par des recherches et une ouverture sur le monde, évaluer le pour et le contre, eviter les débats passionnés,...
Répondre
> Lettre ouverte au Gouverneur G. W. Bush., 25 janvier 2006
Très bas, aucun argument, rien que des insultes. Minable
Répondre
Réponse aux critiques de mon "article"., 27 janvier 2006

Je vais essayer de répondre à quelques unes de vos attentes mais en premier lieu je vais vous donner mon avis sur ce que j’ai écris il y a maintenant 1 ans et demi.

1/J’avoue qu’il n’y a pas d’argument fondamental et que mes nerfs ont certainement dû prendre le dessus après la lecture de ces inepties.

Bref, à tout ceux qui ont dit que je n’ai pas donné d’argument dans ce "texte", j’avoue que vous avez raison. On dirait presque une copie de la lettre écrite un peu plus haut...

2/Tout ceux qui veulent que je me présente, je ne vois pas trop à quoi ça va vous avancer mais bon, je vais satisfaire en partie votre demande. Allez sur le site ProBush.com (vous trouverez un lien ci-dessous) et allez dans la partie "Patriot List", vous y verrez le nom de quelques français...

3/ En tout cas personne ne pourra contester que j’avais prédis la réélection de Bush. :)

4/ Passons maintenant aux choses sérieuses !

Admettons que je ne puisse critiquer M. Moore parce que je n’ai pas vu ces films ou lu ces livres, admettons. En fait depuis que j’ai écris ce texte, j’ai regardé "Bowling For Columbine" et essayé de regarder "Fahrenheit 9/11" mais je me suis endormi après la phrase mythique de G. W. Bush.

Admettons tout cela.

"Pourquoi Bush me fascine-t-il tant ?". Voici la question à laquelle je voulais répondre.

Tout d’abord, qu’est ce qui a déclenché cet interessement pour G.W.Bush ?

Tout le monde doit avoir la réponse sur la langue : 9/11, le 11 Septembre 2001. Je ne vais pas vous refaire une chronologie de cette horrible journée mais ce jour là, l’organisme terroriste Al-Qaeda fut révélé aux yeux de tous.

Al-Qaeda, organisme terroriste soutenu par qui ? Non pas par les parties les plus défavorisées des populations arabo-musulmanes mais bel et bien par des classes privilegiées considerant les valeurs de la démocratie et de la liberté comme une menaçe sur le statu quo imposé aux populations par ces memes classes privilegiées !

Bref Al-Qaeda est la voix du peuple ce que Staline était aimé par la Russie entière...juste une illusion.

Les Etats-Unis d’Amerique ont donc été touché au sein même de leur forteresse que les Américains croyaient intouchable. L’Amérique entière est sous le choc et perd confiance. Cet acte est une déclaration ouverte de guerre. Par conséquent le Président des Etats Unis d’Amérique devient Chef de Guerre d’un pays effondré sur tous les niveaux (économie, diplomatie etc...)

Mais G. W. Bush arrive à remonter le moral des citoyens US, le patriotisme (vertu complètement perdue chez nous, ce qui contribue en partie à notre perte...socialisme quand tu nous tiens....mais c’est un autre sujet...) et la foi (idem pr la France) permettent aux USA à se redresser et à mener à bien leur combat.

A partir de là, l’administration Bush (comme aime le dire les journalistes) devait accomplir 2 principales missions :

a/Empecher les terroristes et leurs soutiens de pouvoir accéder a des technologies dites de destructions massives, et pour cela il fallait obtenir le désarmement de L’Irak, l’Iran, la Corée du Nord, la Lybie et la Syrie, états dont les services de renseignements mondiaux s’accordaient a dire qu’ils développaient des ADM. 

b/Instaurer la démocratie dans ces pays afin d’empêcher que le fondamentalisme religieux puisse se répandre, et afin de créer un électro-choc dans la population.

Du fait de ces 2 missions, le choix de partir en Afghanistan puis en Irak relève de la pure logique.

Pour les français, cela relève d’une certaine folie mais nous on est plus bon à calculer comment contourner telle ou telle loi afin de profiter un maximum du système social ! La France d’aujourd’hui et la stratégie ça fait deux, sans nul doute !

Bush a une bonne politique étrangère, il va au bout des stratégies (logiques),n’en déplaisent à la vieille europe (europe qui est loin d’être unie et qui par conséquent ne vaut pas grand chose sur le plan diplomatique).

Alors voilà principalement pourquoi j’aime beaucoup G.W.Bush. Je pourrais m’attarder longuement sur sa politique intérieure mais je doute que ça vous interesse.

Dernière chose, pour ceux qui ont parlé des différents médias, pour se renseigner sur les véritables faits, je vous conseille de premièrement, ne jamais regarder les différents JT, regarder sur la 5 "Arrêt sur image" le dimanche vers midi ou 13h00 ; de lire la presse étrangère.

Abonné au Times, à Newsweek et au Washington Post, c’est affolant comme on apprend plein de choses sur la France... Exemple : Pourquoi la France est-elle en Côte d’Ivoire ?

C’est vrai ça on sait qu’elle y est, qu’elle prend des coups durs de temps en temps mais à par "Maintien de l’ordre" ou un truc dans le genre rien de bien concret.

Réponse : TotalFina Elf.....et après certains disent que les USA sont partis en guerre en Irak pour le pétrole (ce qui faux, cf plus haut). Enfin je dois avouer que je suis content de voir que personne ici n’a sorti cet argument dépassé et caduque.

Bonne lecture et bonnes critiques.

P.S. : Désolé d’avoir dévié du sujet qui parlait de Moore mais après réflexion, il ne mérite pas que je gâche mon temps à parler de lui.

 
en ligne : Site en question
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
17 juin 2004, message de le jeune
 
Cher Monsieur Moore, d’abort je voudrais vous remercier pour toutes les informations que vous avez données au peuple américain avant les élèctions. Je pense qu’une comparaison plus grande entre tous les problemes personnels qui a ou qui a eu monsieur Bush et les erreurs qu’il a commises ou qu’il pourrairt commettre aurait mis le gouverneur dans une situation encore plus difficile.
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
26 mai 2004
 
Cher Monsieur Moore, ces quelques lignes ne vous visent pas directement. Je respecte votre pensée et votre façon d’agir. Je ne suis pas non plus un fan inconditionel de l’actuel président des Etats Unis. Néanmoins, j’adresse une vive critique au jury du Festival de Cannes qui a choisi cette année un film sans grâce ni complexité, sans recherche ni remords bref,un simple documentaire, certes intéressant et utile mais dépourvu de tout art cinématographique. Le Festival de Cannes est il réelement un festival international consacré au cinéma ou, est il devenu un forum d’idées politiques et de prises de position sur la société actuelle ? Je finirai en citant un journaliste du Figaro : "Nous sommes à une semaine du 60e anniverssaire du Débarquement de Normandie où des milliers de jeunes soldats américains inexperimentés sont venus relever le sacrifice de leurs camarades soviétiques à l’Est et établir les libertés de l’Europe vacillante. Je ne pense pas que ce soit bien honorable de commencer cette commémoration par un crachat à la figure de l’Etat américain représenté par ses dirigeants légitimes, issus depuis 1788 du suffrage universel".
Répondre
> Lettre ouverte au gouverneur Bush, nanti, 22 juillet 2004

Aux yeux de Michael Moore, Bush n’est pas un "dirigeant légitime", son élection serait douteuse, truquée. Incapacité, incompétence, malhonnêteté, collusion avec des intérêts privés, les accusations sont gravissimes. Si elles sont avérées on dépasse le cadre d’un simple documentaire. Elles ne sont certes pas toutes nouvelles, on est en plein dans l’héritage de Nixon et de Reagan. Les accusés protestent d’ailleurs mollement. Les arguments de M. Moore dans son ouvrage « Mike contre-attaque » sont assez convaincants. Les faits qu’ils dénonce sont-il suffisamment établis ? Etait-ce une erreur d’un point de vue diplomatique de donner la palme à un documentaire fortement polémique ? Peut-être, mais le jury du festival de Cannes est souverain, et n’est pas une institution représentative de l’Etat Français comme semble le croire le journaliste du Figaro : ses décisions n’engagent pas l’honorabilité de ce pays. le Figaro ne se gêne d’ailleurs pas pour cracher sur l’oncle Sam quand ça arrange M. Chirac (mais pas le jour de son anniversaire, ça non).

Non, ce qui doit ennuyer davantage notre quotidien national, c’est que M. Moore donne une leçon de politique aux électeurs français. Celle du gouvernement actuel engage de plus en plus le pays sur la pente glissante du culte de l’ « effort » (sans augmentations de salaire), du « vrai travail » (celui qui dégage des profits pour les actionnaires), des « créations d’emplois » (peu ou pas rémunérés : « travail contre assistance » aux Etats-Unis ou futur "RMA...")

Sur la voie du capitalisme sans freins, la réduction des impôts profite aux plus riches et entraîne la réduction des services publics préparée par la mise au pilori médiatique des fonctionnaires, métèques, artistes, chômeurs, syndicalistes, acteurs sociaux et autres fainéants marginaux. Cela a mené et mène encore, aux Etats-Unis mais aussi dans l’Angleterre post-Thatcher et peu ou prou dans le monde entier à l’enrichissement des riches, à l’appauvrissement des classes moyennes et à l’emprisonnement final des plus démunis voire à terme leur anéantissement. Accessoirement cela peut mener à l’abrutissement généralisé par insuffisance des moyens d’enseignement. Il est urgent d’être attentif à ce que Michael Moore et d’autres comme Naomi Klein ou Viviane Forester disent à ce sujet, on ne saurait trop conseiller aussi la lecture, moins distrayante certes, de Jean Zigler.

PS. Un petit « hors sujet » perso : selon M. Moore un enseignant américain gagnerait en moyenne 40 000 dollars annuels. Si tel est vraiment le cas, les enseignants sont encore bien mieux considérés outre atlantique que chez nous.

Répondre
> Lettre ouverte au gouverneur Bush, 25 janvier 2006
Pour ma part, je ne suis pas convaicu que G.W.Buch représente ceux qui nous sont venus en aide, bien au contraire. Cet homme déshonore son pays, n’est-ce pas ?
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
23 mai 2004
 
Cher M.MOORE, bravo pour votre palme qui récompense l’intelligence universelle face à la connerie rampante qui plonge cette planète dans la paranoia !
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
22 mai 2004
 
Cher M.Moore, Malgre ma sympathie pour vous et votre combat et de mon antipathie face a ce sinistre cretin qu’est l’actuel president des etats unis, je me dois de critiquer votre lettre ouverte a "W". J’aurais espere plus subtil et plus objectif de votre part. Il me parait en effet indigne que vous attaquier M.Bush sur le plan personnel. Je suis tuot a fait d’accord qu’un tel homme n’a rien a faire au pouvoir, mais il aurait ete plus judicieux et plus correct de denoncer les erreurs impardonnables politiques qu’il a commis que ses tendences alcolo-illettre
Répondre


Petite réaction sur cette lettre
19 avril 2004, message de Clément Montreer
 

Cher Mr Moore,

je vous remercie pour toutes ces révélations qui nous informent toujours un peu plus sur les aspects cachés du gouvernement Bush(on peut même l’appeler le clan Bush). Quand je parle de "révélations",je fais également et surtout références(car plus étoffés)aux multiples livres et documentaires signés de votre plume,notammant"Tous aux abris" que je suis en train de dévorer actuellement.

Dommage qu’ il n’y ait pas assez d’hommes (ou de femmes !)de votre trempe en France car je pense qu’il y aurait pas mal de livres à écrire sur notre gouvernement actuel.

En espérant de vos nouvelles tres bientôt dans un futur livre ou documentaire,je tiens de nouveau à vous remercier,vous et votre équipe, pour tout ce que vous faites

Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
17 décembre 2003, message de suporteur activiste
 
MAGNIFIQUE !!!!!! Eclatant de vérité, merci à M. Moore pr ts ces coups de pieds ds les fourmillières du pouvoire. Continnez à lutter !!!!
Répondre
> Lettre ouverte au gouverneur Bush, VIVA BUSH, 9 novembre 2004
tout cela est n’importe quoi. Qui est Michael moore pour penser etre le mieux placer pour critiquer M. Bush ? Parce que sans doute serait-il mieux placer en tant que président ? j’en doute fort.. je trouve que les critiques comme celles évoquées ici sont lamentables. J’aimerais bien que l’on puisse mourir de méchanceté..
 
en ligne :
Répondre
> Lettre ouverte au gouverneur Bush, marie, 11 novembre 2004
on peut mourir aussi d’aveuglement
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
2 décembre 2003
 
Cher Bush je suis un Québéqois et je crois que si vous ete capable de trouver des raisons minable pour attaquer l’Irak pour sa richesse qui est le pétrole vous etes surement capable d’inventer d’autres bonnes raisons pour venir nous prendre notre eau et notre foret. Ne trouvez-vous pas que vous ete une vermine
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
13 juin 2003, message de Vincent Giauque
 

Monsieur Moore,

Vos articles m’ont beaucoup impressionnés, ils sont clairs, précis, non polémiques et toujours équilibrés.

Néanmoins il n’en reste que malgré votre formidablement démonstration d’ensemble la plupart des américains n’ont rien trouvé de mieux que de voter pour George W. !

Il paraît que l’on a le gouvernement que l’on mérite...

Plus sérieusement il faut trouver les pistes qui permettront de sortir de l’impasse actuelle de notre monde occidental. Vous y contribuez et je vous en remercie. Continuez de soulevez le tapis et d’agiter la poussière elle finira bien, un jour, par faire éternuer quelqu’un.

L’humanité attend depuis toujours la paix et la fraternité universelle et je crains que l’attente ne soit pas terminée.

Bien à vous.

vincent.giauque@net2000.ch

 
Répondre


> Lettre ouverte au gouverneur Bush
8 avril 2003, message de shakirra
 
je lis cette lettre un peu tard mais je ne peux que me réjouir lorsque je rencontre des temoignages qui confortent mes convictions bush est un grave danger pour l’humanité entiere.
Répondre
> Lettre ouverte au gouverneur Bush, 31 octobre 2003
Merci Mr Moor d’être si lucide sur les dérives de la société américaine actuelle et d’oser clamer tout haut ce que les gens pensent tout bas
 
en ligne :
Répondre
> Lettre ouverte au gouverneur Bush, 7 octobre 2004
Merci encore pour la splendeur de votre réalisation de ce film. De plus tous ces massacres m’ont beaucoup émus car je n’étais pas endormi à l’heure ou je vous parle loic chouzenoux et mathieu vauzeilles sont PD
Répondre


La famille Bush et le prix du sang versé par les nazis
10 mars 2003
 

alire

http://www.confidentiel.firstream.net/breve.php3 ?id_breve=633

Répondre