racine uZine

Dans la même rubrique
Élections américaines : les chroniques de Michael Moore
14 novembre 2000
6 novembre 2000
31 octobre 2000
4 octobre 2000
8 août 2000
 
vendredi 10 novembre 2000

Les Juifs âgés de Floride du Sud...

et il y a 62 ans ce soir
par Michael Moore

Chers amis,

Il y a quelque chose dans la manifestation d’hier devant le palais de justice du comté de Palm Beach qui m’a profondément ému : des centaines de citoyens juifs âgés, certains en larmes, suppliant pour que quelqu’un les écoute. Ils essayaient d’expliquer que le bulletin sur lequel ils avaient voté était si peu clair qu’ils craignaient d’avoir en fait voté pour Pat Buchanan (un homme qui a dit un jour que « Hitler était un homme de grand courage ») au lieu de l’homme qu’ils voulaient pour président, Al Gore.

Loin d’être entendus, ils ont été tournés en dérision, à travers tout le pays, comme « stupides », « ignares » ou « mauvais perdants ». Ils sont présentés comme une bande de geignards, des vieux qui ne devraient avoir ni le droit de conduire, ni d’être laissés seuls dans l’isoloir. Dégagez du chemin, vous êtes en train de gêner notre élection !

C’est la tonalité d’à peu près tout ce que j’ai entendu dans les médias et dans la rue : vous avez eu votre chance, bande d’idiots, vous avec gâché votre propre bulletin de vote, maintenant fermez-là.

Je trouve plus qu’ironique, en fait franchement répugnant, qu’en plus de l’énorme taux d’abstention qui a marqué cette élection, au moins quelques centaines de votes de ces citoyens âgés, à la suite de ce qui paraît être une manipulation illégale, vont être finalement comptés au profit d’un extrêmiste de droite, un antisémite, comme Pat Buchanan. La Floride du Sud accueille peut-être la plus grande population de survivants de l’holocauste en dehors d’Israël et de New York. Je suis le seul à le penser, ou est-ce que ces braves gens, qui ont suffisamment souffert pendant leur vie, méritent non seulement notre respect, mais aussi notre engagement pour que leur votes soient comptabilisés ?

Pour beaucoup d’entre vous, la Seconde guerre mondiale et l’holocauste sont certainement de l’histoire ancienne. En vérité, il y a des dizaines de milliers de personnes qui ont traversé cette horreur, ont échappé aux fours crématoires, et qui passent désormais leurs dernières années en Floride du Sud. Aucun de nous ne peut imaginer ce qu’ils ont vécu ; d’abord survivre, et ensuite réussir dans un pays où ils croyaient être libres et entendus. Ces immigrants ont travaillé dur pour élever leur famille en Amérique, ont contribué à notre société, et fait de ce pays un endroit meilleur pour chacun d’entre nous. Ils ont pris leurs devoirs de citoyen très au sérieux , au point que beaucoup d’entre nous ont probablement levé les yeux au ciel une ou deux fois face à leur extrême patriotisme et leur amour de l’Amérique. Vieux idiots !

Maintenant on leur dit l’aller y voir ailleurs. Je pourrais que l’on s’en moque s’il s’était agi de 50 bulletins, ou même de 500. Mais 19 000 ?

19 000 !

Est-ce qu’on va simplement se débarrasser de ces citoyens âgés d’un haussement d’épaule et d’un rire ? Ils ont déjà été dépossédés de leur vie une première fois. Être privé de son vote n’est pas la même chose que d’être privé de sa vie, mais alors pourquoi célébrons-nous nos vétérans chaque 11 novembre, si ce n’est parce qu’ils ont risqué leur vie pour que les survivants aient le droit de voter ? Allons-nous réellement leur faire ça ?

Quand Al Gore a annoncé que Joe Libermann serait son colistier - le premier juif à représenter un grand parti dans une élection nationale - cela a créé un formidable sentiment de fierté dans la communauté juive. S’il y avait encore un doute qu’ils n’étaient pas, en tant que Juifs américains, accueillis à part entière à la table, cet acte de la part d’Al Gore a pratiquement fait disparaître ce doute. Je me revois en train de suivre les informations le jour où l’on racontait l’histoire de la femme de Lieberman, Hadassah. Elle est la fille de deux survivants de l’holocauste - son père, un prisonnier d’un camp de concentration, et sa mère, qui a miraculeusement survécu à Auschwitz.

Tandis que je regardais l’histoire d’Hassadah, je réfléchissais à ceux dont la famille n’avait pas survécu aux camps pour voir ce jour. Je pensais : si seulement cela avait été possible que, dans leurs derniers instants, quelqu’un leur murmure que cette folie finirait par prendre fin, et que non seulement le peuple juif survivrait, mais que l’une de ses enfants serait un jour mariée à l’homme qui concourt pour la vice-présidence des Etats-Unis ! Aussi faible soit le réconfort que cela leur aurait apporté pour alléger leur souffrance et leur douleur avant que leurs vies soient exterminées, je souhaite... je souhaite... qu’ils aient juste su que leur mort n’avait pas été vaine.

Ces suvivants âgés et leurs proches du comté de Palm Beach méritent qu’on se batte pour que leur voix soit entendue. Ceci est une honte et un déshonneur national. Tout le monde connaît la vérité : 19 000 personnes n’ont pas pu lire leur bulletin. Ca m’est égal que les démocrates du coin aient approuvé ce bulletin. Comme la plupart des représentants des partis démocratiques, ils s’en sont foutu. Et alors. Est-ce que cela signifie que ces personnes âgées doivent en payer le prix ? Les Républicains recourent maintenant à des mensonges répugnants, comme « le même nombre de bulletins furent gâchés en 1996 ». C’est un mensonge éhonté. Le nombre de bulletins gâchés fut alors la moitié de ce qu’il a été cette année, et on m’a dit que les électeurs de 1996 s’étaient plaints, mais que personne ne les avait écoutés parce que cela n’affectait pas le résultat final.

D’accord, je n’ai voté ni pour Gore ni pour Bush. Je pense que les idées politiques et les contributions de Liebermann à la campagne sont épouvantables. J’ai, comme d’autres, formulé ces critiques tout au long de l’élection, mais la majorité des américains a choisi de les ignorer. C’est leur droit. Mais si la campagne pour Ralph Nader avait un sens, c’était, au fond, d’arrêter la montée de l’abstention chez les Américains. Pour nous, ne pas nous exprimer maintenant - même si ça n’est pas notre volonté qui a prévalu - détruirait la crédibilité de tout ce en quoi nous croyons.

Je demande à tout ceux qui lisent ceci - les supporters de Nader, les électeurs de Gore, les Républicains doués de conscience - de s’opposer et de résister à ce vol de notre élection. Quelqu’un a monté un site Web appelant à des manifestations spontanées dans plusieurs villes à un heure de l’après-midi le 11 novembre (voyez la liste). Prenez une heure, seulement une heure, de votre temps et participez au rassemblement qui se déroule dans votre ville. N’écoutez pas ceux qui disent que l’on doit laisser cela derrière nous et continuer comme ça. Continuer comment ? Une démocratie qui ne respecte pas son droit le plus cher et le plus fondamental, le droit de voir votre vote comptabilisé ?

Si c’est la personne qui a obtenu le moins de voix qui est élue président, cela va provoquer tant de cynisme parmi nos citoyens que je crains qu’encore plus de gens que les 100 millions qui ont préféré ne pas voter ne se déplacent pas pour la prochaine élection. Ils se diront simplement : « À quoi bon ? C’est totalement bidonné ! ». Les Progressistes, les Verts, tous doivent comprendre ce danger - et à quel point il sera difficile de s’organiser si nos concitoyens américains laissent tomber.

S’il vous plait, faites cela pour l’amour de votre pays. Faites-le parce que c’est juste. Faites-le parce ce que ces citoyens âgés de Floride méritent notre respect et notre aide en ce moment.

Il y a 62 ans, l’holocauste a commencé avec ce que l’on nomme la nuit de cristal. Le gouvernement allemand envoya des escadrons à travers le pays pour détruire et brûler les maisons, les magasins et les temples des citoyens juifs. Sept ans et 6 millions de vies massacrées plus tard, les Juifs d’Europe étaient pratiquement exterminés. Quelques uns survécurent. Je ne permettrai pas que ceux qui ont survécu et qui sont venus ici, dans cette « Terre de liberté » [Land of the free], soient insultés à nouveau. Ils sont nos concitoyens dans notre grande démocratie, et leur voix ne seront jamais étouffées.

 
 
Michael Moore
 

Traduit de l’américain par ARNO*.

Reproduit avec l’aimable autorisation de Michael Moore (texte original).

Imprimer
format impression
Cinéaste et journaliste américain, réalisateur de « Roger et moi » et de « The big one », auteur de « Downsize this ! »
31 octobre 2000
4 octobre 2000
 
SPIP
Web indépendant


> Les Juifs âgés de Floride du Sud…
23 août 2004, message de Flocon
 
Cher Monsieur Moore, je constate avec atterrement que ,aux USA,il est possible pour un homme public de parler en terme élogieux d’une canaille comme Hitler sans que les ligues antiracistes ne déposent une plainte. N’y a t il pas des lois antiracistes pour condamner Buchanan ?
Répondre


> Les Juifs âgés de Floride du Sud...
30 septembre 2003, message de Cloé Lehmann
 
Bonjour j’ai 14 ans, je suis juive, enfin a moitié par ma mère... Je ne partique pas cette religion. Je suis dégoutée, écoeurée par toutes ces horreurs qui se sont passées durant la 2eme guerre mondiale et qui se passent encore aujourd’hui (je ne parle pas seulement des juifs sachez aussi que des malades mentaux, des homosexuels, tous les gens qui n’étaient pas normaux étaient envoyés dans les camps de concentration) je me suis beaucoup renseignée sur ce qui s’est passé, lors de l’occupation de l’allemagne par Hitler et de cette époque de terreur... je lance un appel à tous le monde, ne laissez plus jamais ces choses se reproduire, cela peut très bien vous arriver à vous ! Il faut vous sentir concernés, vous habitez aussi sur terre ! Je soutiens Michael Moore pour tout ce qu’il a fait et pour tout ce qu’il continue à faire, si tout le monde suivait son exemple on n’en serait pas là... C’est vraiment génial ce que tu fais michael, je t’admire ! Continue ! J’aimerai moi-même plus tard, travailler dans des associations caritatives, je ressens le besoin d’aider ! Et je le ferai ! Ouvrez les yeux ! pour un monde plus juste, Au nom de toutes les victimes de la folie des hommes je vs en prie, mobilisez vous !
Répondre
> Les Juifs âgés de Floride du Sud..., kathia , 24 décembre 2003
je decouvre ce message le 24 decembre car je cherchais les communautes juives de la floride ma fille va se rendre en floride pour un an et je ne voudrais pas qu’elle se sente trop seule meme si elleest grande bravo pour ton message michael moore merite le respect pou son article et plus peut etre liras tu ce message
Répondre