racine uZine

Dans la même rubrique
Internet & Journalisme
 
mercredi 27 septembre 2000
Le journalisme expliqué aux enfants

Comment assister à un colloque ?

L’article que Le Monde Interactif ne publiera jamais...
par Marc Laimé

1 - Choisir le « bon » colloque, forum, séminaire, sommet mondial de la convergence des NTIC à haut débit, considérée sous l’angle de l’influence des rayons gamma sur le comportement des marguerites (TM)... Difficile : il y en a trop. Mais en parcourant, y compris très distraitement, les fatras de paperasses qui ne manquent pas d’être imprimées à l’occasion, il vous est tout à fait loisible de repérer les bons intervenants, supposés dispenser leurs lumières dans lesdits shows (-off). Et outrageusement défrayés à cet effet, lors même qu’ils ont bricolé un consternant copié-collé de fadaises baclées à la va-vite dans leur chambre d’hôtel en avalant leur petit-déjeuner.

Intervenants dont il s’agira :

-  de les écouter religieusement,
-  de les interpeller pour les tourner en dérision (un peu audacieux, mais parfois amusant),
-  plus raisonnablement, de leur sourire aux fins d’engager toutes sortes de tractations louches, et plus si affinités.

2 - Les sommes phénoménales dilapidées dans l’impression des prospectus précités autorisent très généralement qu’y soient mentionnés téléphone, fax, e-mail... des organisateurs de notre colloque, et URL du site « événementiel » qui n’aura pas manqué d’être bricolé à l’occasion, moyennant d’obscurs dessous de table dispensés à une kyrielle de sous-traitants peu recommandables.

3 - Miracle de la technologie, un bouton-marchand installé sur ledit site événementiel vous invite à remplir un interminable formulaire, sur lequel vous pouvez faire figurer les titres les plus invraisemblables, mais autant que faire se peut prestigieux. Puis y inscrire votre adresse e-mail. En fait l’adresse e-mail dont vous réservez spécifiquement l’usage à ce genre d’opération.

4 - Bien évidemment, il ne saurait être question de communiquer aux mystérieux représentants des très louches organisations qui n’attendent que cela votre numéro de carte bleue ! Surtout qu’il s’agit de vous extorquer des sommes abominables. Dans le genre 5834, 21 francs HT pour le « séminaire de coaching des leaders de l’e-business de la mobilité », et autres foutaises du même acabit.

5 - Néanmoins, quand bien même vous n’avez donc pas mis en péril les bonnes relations que vous entretenez avec votre banquier, un fort aimable robot vous délivre - franchement presque à chaque fois -, un ersatz de formulaire, certes incomplet, voir l’épisode précédent, mais qui mentionne votre nom et celui du forum, séminaire, etc. (Ce dernier toujours en gras, et au moins en corps 25).

6 - Muni de ce très précieux sésame vous vous présentez le jour dit au fameux forum.

7 - Assises derrière des tables plus ou moins bancales, un essaim de ravissantes demoiselles s’efforcent de déchiffrer, sans jamais y parvenir, des listings qui, bien évidemment, sont toujours faux. Demoiselles qui auront été recrutées pour l’occasion par je ne sais quels ténébreux entremetteurs. Mais demoiselles qui présentent l’immense avantage de n’absolument rien comprendre à l’objet de notre forum.

8 - De préférence habillé(e) à peu près correctement, c’est à cet instant que vous brandissez l’ersatz de formulaire mentionné ci-dessus en 5.

9 - Après une à deux minutes de recherches éperdues dans les susmentionnés listings (totalement bidons), votre accorte hôtesse vous adresse un sourire navré puisque, bien évidemment, vous n’y figurez pas. S’ensuivent le plus souvent quelques consultations de ses camarades. Une interrogation adressée à un(e) supérieur(e) hiérarchique qui a autre chose à faire, etc, etc. C’est ici que vous mentionnez le nom du, ou de la, responsable des inscriptions, (préalablement relevé sur les paperasses aux couleurs criardes mentionnées ci-dessus en 1 et 2), à qui votre journal (votre télévision, radio, site-co-brandé par Félix-Potin, etc.), avait pourtant adressé tout le nécessaire, qui vous a laissé un message, etc. En tant que de besoin, avoir prévu de recevoir à cet instant un très important appel sur votre téléphone mobile : « Oui, monsieur le président, je viens juste d’arriver, non je n’ai pas encore vu Monsieur ... (l’un des plus prestigieux intervenants invités au dit colloque), etc.

10 - Notre (toujours charmante, si parfois confuse), hôtesse étant très bien placée pour savoir que la consternante constellation de jean-foutres qui ont préparé l’opération ont littéralement fait n’importe quoi, vous remettra donc illico, et sans coup férir, un badge sur lequel votre nom sera assez fréquemment inscrit au stylo à bille par la demoiselle en question, (stylo dont vous avez bien sur prévu d’en détenir sur vous un exemplaire en parfait état de marche). Ce qui vous permet, accessoirement, on ne sait jamais, d’exciper deux minutes plus tard de toute identité qu’il vous plaira d’arborer, considérant que vous avez pris la précaution de récupérer lors d’un précédent colloque quelques dizaines de cartes de visite de consultants en n’importe quoi, dont les mérites des plus obscurs se voient donc enfin reconnus. Carte de visite que vous pourrez substituer aux grifouillis de la demoiselle. Ceci dans la mesure où, bien évidemment, lesdits grifouillis se voient par vous conférer immédiatement une inestimable valeur sentimentale. Que vous vous efforcerez de négocier habilement auprès de notre très charmante hôtesse tout au long de la journée. Activité dont les heureuses promesses dont elle est porteuse ne seront pas toujours couronnées de succès. Mais du moins aurez-vous très agréablement passé la journée. Assisté à un très prestigieux forum. Et, qui sait, rencontré l’âme soeur ? Dont vous prendrez bien soin, naturellement, dans ce cas de figure, de ne pas l’inviter à vous accompagner à tout prochain forum, dont désormais muni du vademecum ci-dessus, vous n’allez pas tarder à constater qu’il vous ouvre déjà les bras...

 
 
Marc Laimé
Imprimer
format impression
Journaliste, coordinateur du dossier « La Folie de l’Internet » du Canard Enchaîné
 
SPIP
Web indépendant


> Comment assister à un colloque ?
21 avril 2001, message de zar-ayan
 

Cher Marc, veuille m’excuser, je n’ai pas lu tout ce papier, apparemment tu n’y as pas mis le meilleur de toi-même, hein ? Petit salaud. J’ai retenu de toi pas mal de papiers bien écrits, quoiqu’un peu corsetés, mais pour du gratuit, c’est du bon niveau ! Je viens te débaucher pour un webzine et un canard à venir. Voilà, c’est dit. La page sera payée entre 500 et 1000F, en DA. Rappel en juin... Sinon, tu bosses où ? Je veux dire, à part le bénévolat à l’uzine ? Je suis curieux, mais c’est mon métier. Et pas de parano, je ne suis pas Messier sous pseudo (Bukowski sous bière...). Dans mon canard, tu flirteras avec un tas de salopards de droite, au mieux, et de refoulés de partout. Il est bon de ressouder droite et gauche, dans ce pays. Que voulais-je dire, encore. Hum. Euh.

Tiens, ton papier me fait penser à un colloque avec Halimi au CFJ. J’ai lu cette semaine dans le Monde Diplo-docus un bien curieux papier de ce vieil enfoiré de Serge sur la contestation et sa récup, avec des tournures, une structure qui fleure bon mon intervention -qu’il avait raillée- d’il y a 4/5 ans... Je pense à ça et à ton papier sur le plagiat, Schneidermann et Cie. Voilà, rien. Bonne continuation.

Répondre