racine uZine

Dans la même rubrique
Le coin des débutants
7 juillet 2002
28 mars 2002
20 février 2002
13 septembre 2001
15 septembre 2000
11 septembre 2000
 
vendredi 8 novembre 2002
Un réseau rien qu’à moi...

Comment monter un réseau de p2p ?

mais avec du monde quand même.
par Lefayot et Lirresponsable
 
spip_logo - 42.1 ko
 

Lassé du communautarisme grégaire et aliénant, de rendre un culte à l’âne électronique mais néanmoins fourbe et fauve ? Marre des leechers, des hoaxs, fakes, et des films allemands de BouleZ ? Ecoeuré d’avoir passé trois semaines à télécharger au mieux à 0,5 bps un sale screener soi-disant en français et dvdrip mais de fait en pakistanais mimé ? Et si vous montiez votre propre réseau ?

Dans un article (paru en août 2000) du Monde Diplomatique intitulé : Des « cyber-résistants » trop euphoriques, Serge Halimi le notait avec raison : « Faute d’en être conscients, certains « cyber-résistants » trop béats encourent un triple risque : celui de traiter avec légèreté la question du lieu pertinent de l’action revendicative (entreprise, Etat, planète) ; celui de confondre les personnes qu’ils peuvent contacter le plus commodément avec celles qui auraient le plus intérêt à un autre monde ; celui, enfin, de négliger l’impératif de l’organisation - et de voir alors se dissoudre leurs projets de transformation sociale dans un océan d’initiatives incantatoires promptement avortées. Scander « réseaux ! », « réseaux ! », « réseaux ! » en sautant sur sa chaise ne répond pas tout à fait, on le verra, à ces trois objections-là. » Il n’est pas certain qu’il fasse ici référence aux réseaux de peer2peer, mais c’est pourtant de ce dont nous allons parler dans cet article.

C’est quoi ce plan, Bob ?

D’abord au risque de subir l’ire des possesseurs de Mac, et comme d’habitude ici, on prendra l’exemple des utilisateurs de PC. Si le respect des minorités est certes important (car au fondement d’une société démocratique), il n’en résulte pas nécessairement que l’on doive se livrer à une égalité de traitement ; surtout quand on a affaire à des rétrogrades intoxiqués par le marketing. Soyez gentils, donc, de ne pas nous transformer le forum de l’article en guerre de tranchées. Cependant, l’intégralité de la partie descriptive est valable pour tout le monde (nous sommes tous frères), et seul le dernier chapitre est réellement dédié PC.

L’idée est la suivante : imaginons que vous ayez des supers potes hyper-funs, plein de DIVX, de mp3, de programmes informatiques en tout genre, bref de quoi remplir plusieurs tractopelles. Mais pas les mêmes ! Et comme vous êtes restés jeunes (dans l’âme), ça vous botterait un max de les échanger, un peu comme les billes ou vignettes Panini du temps où vous étiez à l’école (quand les maîtres étaient encore des maîtres, en blouse grise, et n’hésitaient pas à vous tanner le cuir avec divers accessoires).

Le problème est que vous habitez Paris comme les vrais gens normaux, et eux n’importe où : Mont De Marsan, Brive la Gaillarde, Sarlat, etc. comme les gens qui veulent faire leurs intéressants. Vous ne vous voyez pas si souvent que ça IRL [in real life : en chair et en os ;(NDR)]. Il n’est donc pas question de vous les donner de la main à la main sur une aire d’autoroute par temps de brouillard. Comme le disait un sage de bistrot (propos consigné en brève de comptoir) : « Internet...Internet ? D’accord tu commandes des trucs...Mais faudra toujours des cons pour livrer ! » Et le problème les amis, vous le savez : envoyer des CD par la Poste, ça coûte bonbon à la longue car il faut trouver du papier à bulles pour envelopper le CD ; (en plus il faut sortir de chez soi).

Nous vivons d’ailleurs une ère de progrès, et dans ces conditions, le plus dans la movida serait de vous les envoyer via le Réseau. Oui, mais comment ? Pas question d’utiliser les mails bien sûr ! Un fichier de près de 700 Mo (dans le cas d’un DIVX, par exemple) exploserait la boite que vous alloue généreusement votre fournisseur d’accès contre votre bel argent si durement gagné. Et d’ailleurs, même dans le cas fort improbable où ça ne serait pas le cas (rêvons ...), comme le protocole MIME qui gère le courrier electronique code le format binaire en base64 en faisant grossir la taille du dit fichier d’environ un tiers, on arriverait à 1Go de données et des temps faramineux à la fois pour envoyer le fichier sur votre boite et pour le récupérer depuis la boite sur votre disque.

Vous pouvez aussi par exemple monter votre propre serveur eDonkey, votre petit camarade itou, et vous vous bidouillez votre réseau local eDonkey en P2P à deux ou plus (filtrage sur l’IP pour pouvoir se connecter au serveur). C’est une idée qui en vaut une autre mais :

-  a) Ce n’est pas le sujet de l’article
-  b) C’est tout de même assez complexe pour ce que vous voulez en faire.
-  c) Comme tout lamerZ moyen (comme nous), vous avez un Win98 dans la joie, et ce système d’exploitation n’est pas ce qui se fait de mieux pour monter un serveur eDonkey (c’est un euphémisme, ou peut-être de l’antiphrase).

A ce propos, pour monter son propre serveur edonkey vous pouvez consulter les sites suivants :

-  Lugdunum
-  ed2k.ch
-  edonkey2000-france

On va donc se pencher sur une solution pour bourrin de particulier (qui n’ont pas accès à de grosses lignes), à savoir un échange FTP en duplex. Intitulé riche, n’est-il pas ? Mais en fait c’est très simple.

(GIF)
Le FTP c’est cool !
Brenda accompagnée de Lili (à droite sur la photo) récupère les épisodes d’Ally Mac Beal en vo sur son portable équipé wifi, car Babette a installé sur son ordinateur le bullet FTP.

Le FTP en duplex comme si vous y étiez

Le FTP vous savez ce que c’est (au moins vaguement). Mais si, le truc qui vous permet de mettre en ligne vos pages sur votre site perso ! En fait, le FTP est un protocole d’échange de fichier comme son nom l’indique : File Transfert Protocole. C’est un des nombreux protocoles IP qu’on trouve sur le net comme le HTTP ; (vous pourrez vous reporter d’ailleurs à cet article où sont expliquées les bases du client-serveur).

Reprenons l’exemple ci-dessus : vous voulez mettre en ligne le suc de votre pensée, donc télécharger (uploader) vos nouvelles pages HTML dans l’espace alloué par votre fournisseur d’accès (ou un gratuit ou qui vous voulez, arrêtez de pinailler !) pour que le public puisse en bénéficier à la prochaine connexion. Vous utilisez donc un « client FTP » genre Leech, CuteFTP ou mieux FileZilla pour réaliser l’opération. Grâce à l’interface vous allez sélectionner l’endroit où vous voulez déposer les fichiers sur le serveur. Vous allez choisir les fichiers à transférer sur votre disque, appuyer sur un bouton, et là, magie, le truc va vous dire que tout est ok (au bout d’un temps plus ou moins long) : vos fichiers sont sur le serveur. Vous êtes heureux. Le monde paraît plus beau.

(GIF)

Bon, on ne va pas entrer dans le détail, mais tout ce qu’il faut retenir, de l’exemple :

-  le transfert se fait dans un seul sens du client vers le serveur. C’est un upload. Mais on peut faire l’inverse (download).

-  le client FTP envoie en plus des données proprement dites des commandes au serveur : PUT (pour envoyer un fichier), CD (pour changer de répertoire sur le serveur), LCD (pour changer de répertoire en local), plus un certain nombre d’autres qu’on ne va pas détailler. Et surtout le GET qui permet de récupérer un fichier sur le serveur pour le mettre sur votre disque. On est en client-serveur, donc l’initiative du téléchargement est toujours au client. Mais dans ce cas, évidemment, le sens de transfert est dans l’autre sens (serveur vers client). C’est ce mode (le GET) qu’on va utiliser pour faire du P2P à deux.

Et mon plan d’enfer dans tout ça ?

On y vient Brenda. L’idée en fait est de monter sur chaque machine, la vôtre (qu’on appelera désormais machine locale) et celle de votre ami de 15 ans (qu’on appelera désormais machine distante - son PC, pas l’ami) à la fois un serveur FTP et un client FTP.

(GIF)

Sur chaque machine tourne donc un serveur FTP. Quand vous voulez rapatrier un fichier chez vous, vous lancez votre client FTP, et vous faites tout simplement un téléchargement (download) pour récupérer le fichier. Votre super poteau lui, fait la même chose de son côté. C’est bigrement simple et merveilleux.

Les contraintes techniques

I see a firewall

D’abord, il y a le problème du firewall. Evidemment, vous pouvez ne pas avoir de firewall, et dans ce cas, aucun problème. Mais si vous commencez à utiliser votre machine comme serveur, il est plus que vivement conseillé d’en installer un. Sinon, faudra pas venir pleurnicher après ou vouloir nous faire un procès.

Il faut savoir que le FTP travaille sur le port 21 ; il suffirait donc d’« ouvrir » le port 21 sur votre firewall. Mais (il y a un mais), ce sont les commandes qui passent sur le port 21. Les données, elles, passent sur un autre port, généralement le 20 (mais ça peut en être un autre si l’on est vraiment vicieux). Tout cela complique diaboliquement les choses ? Que nenni !

Le plus simple est d’utiliser le firewall ZoneAlarm qui est gratuit pour une utilisation personnelle et qui se débrouille tout seul comme un grand. A noter que si vous êtes paranoïaque, par exemple vous vous dites que le port 21 est connu de tous les hackerZ de la mort, vous pouvez aussi décider que votre serveur FTP tournera sur un autre port, plus exotique, disons le 9958. Dans ce cas alors, il faut que le client de la machine distante se connecte bien évidemment sur ce port et pas sur le 21. Mais restons simple et contentons-nous du port 21, standard.

(GIF)
Scoop !
Le journaliste Kevin Junior intercepte le signal et s’immisce dans le réseau wifi non crypté. Horreur, il apprend que Brenda télécharge également Urgences en vo. Pourra-t-il vendre cette info ? Suspens !

La sécurité

Sans être encore une fois un maniaque des complots, vous vous doutez bien qu’il faut que le client distant n’ait accès qu’à un seul répertoire : celui dans lequel vous avez rangé les fichiers que vous voulez partager. Si le client a accès à tout votre disque dur, en cas de fausse manoeuvre de sa part, finie la belle amitié de 15 ans ! En effet, le FTP permet entre autres de détruire des fichiers à distance et même des répertoires. Il faut donc en plus, pour éviter toute fausse manoeuvre ou toute malversation d’un tiers que vous ne mettiez que les droits minimums sur votre répertoire de partage. Typiquement lecture (read) pour les fichiers et listage (list) pour le répertoire.

Garder espoir

Ce type d’échange de fichiers n’est réservé en pratique qu’à ceux qui ont une liaison haut débit. Et même dans ce cas, il faut savoir qu’un abonnement ADSL ou cable grand public autorise 512 kbits en descendant et 128 kbits en montant. Montant ça veut dire depuis votre machine vers l’extérieur. Donc le débit du serveur sera limité à 128 kbits. Même si le client, lui, peut télécharger à 512 kbits, du fait du serveur, les transferts, au mieux, ne se feront qu’à 128 kbits.

128 kbits, cela nous donne 16 Ko par secondes. Au final, dans le meilleur des cas, si vous téléchargez un DIVX de 700 Mo, il vous faudra environ 13 heures ! Et cette estimation de calcul est réalisée dans des conditions optimales. Ne vous attendez donc pas à ce qu’un fichier soit chez vous à peine le transfert lancé. D’un autre côté, vous êtes normalement assuré de la qualité de ce que vous téléchargez et sûr d’avoir le fichier complet, comparé à un réseau de p2p classique soumis à divers aléas (énumérés dans l’introduction).

Du fait des nombreux problèmes des produits Microsoft (Win98 pour ne pas le nommer) et de fréquentes ruptures de réseau (l’ADSL, par exemple, coupe toutes les 24 heures pour changer d’adresse IP), il est impératif que le client FTP soit capable d’effectuer une reprise (resume). Quoi c’est ? Imaginons que vous transfériez un DIVX de 700 Mo. Le réseau coupe au bout de 300 Mo transférés. Dur, mais vous êtes opiniâtre et plus un bébé : vous relancez donc votre client (en admettant que le serveur en face soit toujours actif). Vous n’allez tout de même pas tout recommencer ? Hein ? Ce serait trop cruel ! Non, s’il est capable de reprise, le client FTP ne va télécharger que les 400 Mo restants. A noter au passage : il faut, bien entendu, que le serveur, lui aussi, gère la reprise. D’où l’expression : « Mon serveur, il a de la reprise, cong ! ».

On veut du concret !

Prenons un exemple donc. Normalement, nous avons prêté serment de servir le Libre, coûte que coûte, avec honneur et fidélité...Nous ne devrions donc utiliser que des softs en licence GPL, voire en open source GPL ; (cf. Projet Filezilla - oui, ça fait deux fois qu’on en parle, mais ici, on est vraiment contre cette société de profit qui ne pense qu’à l’argent). Dans notre grande honte, nous allons devoir avouer que nous utilisons respectivement :

-  Bullet proof FTP pour le serveur, qui est payant mais il y a une version d’évaluation de 30 jours pour tester.
-  Leech pour le client, qui lui a le bon goût d’être un Freeware (quoique plus en développement).

La marche à suivre est la suivante :

-  Tout d’abord, créez un repertoire pour y mettre les fichiers à partager.
-  la configuration du Bullet proof à présent. Allez dans les options et n’autorisez que les downloads, c’est plus sûr. Créez ensuite un utilisateur correspondant à votre acolyte, c’est-à-dire créez rien que pour lui un login et un mot de passe, et donnez lui l’accès au repertoire de partage avec des droits minimaux (par défaut de toute façon). A noter qu’on peut à l’aide des links donner l’accès à d’autres repertoires et même à votre lecteur de CD, ce qui peut être bien sympathique. Lire attentivement la documentation (bien faite) pour ce faire n’est pas inutile.
-  Relancez BPFTP, pendant que votre petit camarade fait de même : les deux serveurs tournent donc.
-  Une fois que votre délicieux ami vous a transmis l’adresse IP de sa machine (a changer toutes les 24 heures s’il a l’ADSL), votre login, et votre mot de passe, lancez Leech et créez une entrée dans le bookmark avec ces données. Démarrez la connexion.
-  Ho miracle : vous voyez maintenant le repertoire partagé de ce sacré Marcel ! Vous n’avez plus qu’à télécharger le(s) fichier(s) de votre choix.
-  Evidemment, comme vous n’êtes pas fourbe, vous transmettez aussi le login/mot de passe/IP à l’autre abruti pour qu’il puisse en profiter de même. Faut pas être chien !

IP, fixe !

On vient de voir qu’avec l’Adsl, l’IP change à chaque connexion. Plutôt que d’envoyer un fax afin de communiquer la dite adresse IP à vos correspondants à chaque fois qu’elle change, vous pouvez utiliser les services (gratuits) d’un serveur qui va vous permettre d’automatiser la procédure. En effet, le serveur qui gère les DNS (Domain Name Server) dynamiques va attribuer un nom de domaine unique et invariable à votre machine. Ce service convertit une IP (l’adresse d’une machine) en un nom de domaine, facilement mémorisable.

Par exemple dyndns.org. Vous vous enregistrez et créez un compte client powermanga.kick-ass.net (il suffit d’accepter la charte, les donnations sont en option). Votre poteau (et tous ses amis) au lieu de noter dans son bookmark de leech l’adresse IP de votre machine, par exemple 81.214.45.12, notera powermanga.kick-ass.net. Oui mais cela suppose pour l’instant que vous fassiez à la main les mises à jour, c-a-d communiquiez au service la nouvelle adresse de votre machine, pour qu’il fasse toujours correspondre powermanga.kick-ass.net à par exemple votre nouvelle IP qui est là maintenant 81.214.46.10.

Heureusement, vous pouvez également automatiser cette mise à jour grâce à un petit programme (en donationware, avec le code fourni) à installer sur votre machine. Par exemple DeeEnEs qui propose une version française. Une fois installé, il se connectera régulièrement au serveur dyndns pour lui communiquer éventuellement le changement d’adresse IP.

Grâce à cette petite merveille, le Leech de votre correspondant pourra continuer à télécharger tranquillement, même en cas de modification d’IP chez vous.

Un dernier truc

Théoriquement, cette manipulation n’est pas réservée à deux personnes à la fois. Si vous le désirez vous pouvez vous mettre à trois, quatre, dix et même monter une assoce pour vous créer votre propre réseau P2P perso. L’ennui, c’est que le débit lui, reste bien entendu limité. Si vous êtes à deux sur un même serveur, le débit par personne n’est plus que de 8 Ko/seconde et ainsi de suite. les temps de téléchargement sont donc multipliés par deux, trois, etc ...De la même façon, il ne sert à rien de télécharger plus d’un fichier à la fois. Evidemment, si vous êtes tous d’heureux nantis, possesseurs de lignes T1 avec moult serveurs (dans votre fac, labo, entreprise), pas de problème, vous êtes les rois du pétrole, mais dans ce cas, vous n’avez pas vraiment besoin de tous nos précieux conseils.

Par contre, ou en revanche, vous pouvez créer plusieurs utilisateurs autorisés sur le Bullet Proof, ainsi Lili pourra télécharger pendant que Babette ne télécharge plus car elle est partie en week-end (ou son petit frère veut jouer à Warcarft3 en ligne). Et même elle pourra partager le nouveau fichier récupéré sur un réseau cette fois plus communautaire type edonkey.

 
 
Lefayot et Lirresponsable
Imprimer
format impression
tueur en scierie
4 décembre 2000
AMOK-FAAA
Memento finis
6 octobre 2003
13 septembre 2001
7 juillet 2002
28 mars 2002
 
SPIP
Web indépendant


> Comment monter un réseau de p2p ?
21 septembre 2006, message de faire simple mes amis ne sont pas des nerds
 

Salut j’avais choisi cette solution ... filezilla

résultat épatant et choix du port différencié (pas le 21) pour éviter les scan cryptage 256 bits bref tout va bien et le débit est là !!

Mais voilà newbees , lamers, paumés du clic.. Pour tout ceux là même en faisant un tutoriel quand ils installent fillezilla ça leur pose plien de questions et puis il y a des boutons partouts et puis le firewall... bref c’est trop compliqué pour amis réseaux (qui autre chose à foutre que de comprendre les rouages).... du coup j’ai abandonné

je cherche un logiciel très simple pour faire du p2p privé Et là on me dit tribalweb

très bien mais voilà la version gratuite limite à un téléchargement à la fois..... je vais tout de même essayer. Auriez vous d’autres pistes libres de logiciels de ce genre Merci et merci pour cet article

Répondre


wep
12 septembre 2004, message de un pti lou
 

"Comme tout lamerZ moyen (comme nous), vous avez un Win98 dans la joie, et ce système d’exploitation n’est pas ce qui se fait de mieux pour monter un serveur eDonkey (c’est un euphémisme, ou peut-être de l’antiphrase)."

=> une litote bien sur !! ;-)

Répondre


> Comment monter un réseau de p2p ?
8 août 2004, message de warzad
 

trés fourni mais trop de phrases pour pas grand chose. bravo pour le travila tout de même.

pour ceux qui veulent vraiment monter leur serveur avec un peu plus de détails :

http://www.google.fr/search ?q=monter+son+reseau+ftp+facile&ie=UTF-8&hl=fr&btnG=Recherche+Google&meta=cr%3DcountryFR

a+

 
Répondre


> Comment monter un réseau de p2p ?
29 juin 2004
 

Excellent, j’ai pris beaucoup de plaisir à vous lire ;-))) Quick’n Easy FTP Server, un serveur FTP freeware et en français (dans sa version 2.03), très facile à configurer : http://home.kabelfoon.nl/ pablovdm/myfiles/ftpserver_french.zip Page d’accueil : http://www.pablovandermeer.nl/index.html

Carl.

Répondre


> Comment monter un réseau de p2p ?
21 février 2004
 
Visiblement c’est un site pour les snobes ! Bla bla bla. C’est fun !
Répondre


> Comment monter un réseau de p2p ?
21 novembre 2003, message de fred
 

Salut, Tout d’abord, super travail sur site, enplus d’être mignonne. Mon prb, je suis sur un réseau de 3 micro, donc, un IP pour mon fournisseur, et un autre pour mon reseau. J’utilise bien DeeEnEs pour mon Host, TYPsoft, pour mon serveur, Zone Alarm comme firewall. DE mon poste à mon poste, ca marche bien. D’un poste à mon réseau, tout marche bien. Des que je suis sur un autre reseau, mon ecole, je ne peux pas me connecter sur mon PC maison, n’y qui que soit d’autre sur un poste indépendant.

Avez vous une idée que koi cela peut venir...

Merci d’avance pour votre aide.

Répondre
> Comment monter un réseau de p2p ?, Gérard Mensoif, 12 mars 2004
Tu travaille sur windobe voila pourquoi Voila un petit site de teste que j’ai monté il y a un mois, bon j’ai pas trop le temp mais ca marche(il est pas beau pour l’instant) http://www.mensoif.dyn.dhs.org/ Tu peux voir tout mon réseaux avec les 4 Ordi la : http://www.mensoif.dyn.dhs.org/config/mon-reseau.htm ensuite je te conseille si tu veux faire comme moi de trouver une vieille bécanne(Facile un 386 avec 16 Mo de mémoire, fait attention quand même que tu puisse connecter ton modem dessus par exemple tu auras beaucoup de difficulté a trouver une carte usb en isa, à il te faut deux carte réseaux pas les mêmes prend en une en 10Mb/s et une en 100Mb/s) ensuite tu vas regarder la : http://www.ixus.net/ sur la droite tu verras Ipcop voici le pare feu sous linux. Tu vadrouille un peux sur le site et dans deux jours tu aurras ton pare feu le plus facile à configurer qui soit. ensuite sur un de tes ordis tu installeras Free-eos vas voir la http://free-eos.org/ et voila note que tu peux te passer d’ipcop car Fee-eos fait aussi pare feu. Mais mon conseille, pour plus de sécuritées et ce shéma. Bon par la suite tu comprendras la peut’être pas mais enfin. Donc si tu suis mon conseil ipcop te créras trois réseaux un rouge(Internet Ou le vilain) un vert(Ton réseaux sécurisé le gentil ou tu pourras regarder des pages webs et tous ce qu’on fait sur le net) un orange(Celui qui est le plus en danger, avec Free-eos pour ton serveur web, mail, ftp, mailing liste et autre). Voila le systeme fonctionne trés bien. Pour plus d’explication tu peux m’écrire la boire51@mensoif.dyn.dhs.org
 
en ligne : Ixus.net
Répondre
> Comment monter un réseau de p2p ?, Mensoif gérard, 1er mai 2004

Mon nom de domaine a changé c’est maintenant

www.mensoif.dyndns.org

Plus celui d’un amis

www.peche.ubaye.dyndns.org

Avoir mais en teste pour l’instant

 
Répondre
> Comment monter un réseau de p2p ?, Alex, 22 mai 2004

si tu es connecté via un routeur adsl moderne , il est plus que probable que celui-ci intègre un fire-wall propre et non logiciel.

En consultant son manuel , tu trouveras sans doute le moyen de le desactiver...

Alex

Répondre
> Comment monter un réseau de p2p ?, 5 avril 2005

Il doit y avoir au niveau de ton routeur une translation d’adresse à effectuer (souvent appelé NAT). Tu dois définir que ce qui rentre sur un port (ou une plage de port) doit être rerouté vers l’IP privée de ton ordinateur. Par exemple : tu héberges un site web (port 80) sur ta machine qui est à l’IP 192.168.0.3 Le NAT doit donc être : 80 => 192.168.0.3

Tout ce qui se connectera au routeur par le port 80 ira directement sur ton PC.

Répondre


> Comment monter un réseau de p2p ?
15 novembre 2003, message de tof
 
ouaiff bofff, Je souhaite monter un serveur sur lesquels mes amis viendraient prendre à leur guise les photos et vidéos sorties de mon camescope. Mais je veux aussi que ce soit simple pour eux genre une adresse http. Mais là aprés avoir lu les critiques de dessous, je me rend compte que c’est carrement chaud. En plus personne explique comment parametrer un logiciel client serveur.Arretez de vous braler le cerveaux et envoyez du concret les mecs ho... Moi j’ai lu l’article de pc 1 de novembre 2003.J’ai creé mon serveur mais je sais pas que faire avec.... Alors si il y a un client serieux pour m’expliquer je suis preneur... Salut les gars Tof
Répondre
> Comment monter un réseau de p2p ?, Mensoif gérard, 1er mai 2004

Free-eos

Qui ce trouve là

http://free-eos.org

Marche bien mais faut dédier une machine sous linux par contre il y a une version Windobe mais pas testé a voir, en tout les cas c’est une solution française à ne pas laisser passer

 
Répondre


> Comment monter un réseau de p2p ?
15 novembre 2003, message de tof
 
Ce site pourait être super si les explications ne se noyaient pas dans d’interminables blabla... Pas évident pour le pauvre débutant que je suis de devoir lire 15 lignes entres deux conseils vraiment interessants. Je souhaite monter un serveur ftp sur mon pc mais là longeur des phrases me poussent à passer mon chemin. Merci quand même tof.
Répondre


> Comment monter un réseau de p2p ?
4 novembre 2003, message de OtIst
 

ke de galeres pour si peu !!!!! mouahahahahah va dc sur soulseek c du p2p mais plus communautaire ke emule ou ot kzaxx. t’as acces directement o fichiers de ton pote ki y est connecté....en plus tu peu tcahtter ac lui pendant les dl !! nan mé c koi c bordel !!!!

 ;) OtIst

Répondre


> Suis amoureux !
21 juillet 2003, message de Julien
 
Je suis amoureux à la fois de Brenda et de Lili ! Comment faire ?
Répondre


> Comment monter un réseau de p2p ?
21 mai 2003
 

Salut à tous

Pour les debutants je vous conseille d’utiliser

TYPSoft FTP Server Version 1.00 Written by Marc Bergeron - TYPSoftTYPSoft

c’est un serveur ftp totalement gratos !!

attention ,par defaut ,on peut allez chez chez vous en """anonymous""

alors creez toute de suite des clients

Répondre


Client FTP gratuit
13 mai 2003
 
Ce client FTP bien qu’il soit gratuit marche fort bien mem avec une machine un peu ancienne et il est tres facile a utiliser. Et surtout il est TRES STABLE. Dommage qu ;il soit en anglais (bien que la version francaise devrait etre prete en juin)
 
Répondre


Logiciel FTP gratos et 100% trop bien !
15 avril 2003, message de kanash
 
Pour ceux qui veulent se monter un bon serveur FTP je conseillerai GuildFTPd, il est entièrement gratuit et posséde des centaines de fonctions (bon peut être pas tout à fait autant mais...)
 
en ligne : GuildFTPd
Répondre


le systeme wifi
10 février 2003, message de whismerhill
 

salut j’entends parler du systeme wifi mais je remarque que l’on en parle que dan le nors et pas beaucoup dans le sud.

J’aimerais me mettre moi aussi au wifi mais je ne sais pas si il existe un groupe dans la region ouje me situe qui on crée un reseau wifi

je voudrais quelques conseils pour passer a cette technologie

merci par avance

Répondre
> le systeme wifi, 5 avril 2005
Le problème du Wifi, c’est qu’il y a peu de points d’accès publiques et qu’ils sont souvent limités à des emplacements tels que les gares et les hotels (là où l’on croise le plus de VRP et autres). Si tu veux te mettre au wifi, la méthode la plus simple est d’acheter un point d’accès wifi (un petit équipement qui crée un réseau wifi) et une carte adéquate pour ton PC (ou MAC). Ensuite, à toi de voir si tu veux partager cette connection avec d’autres personnes ou la garder pour toi seul.
Répondre


> WARFTPD
13 décembre 2002
 
http://www.jgaa.com/ !!! bon sang !
Répondre


Le vrai P2P !
25 novembre 2002
 

Y’a quand même un petit problème, le p2p (peer to peer) n’a rien à voir avec la solution que vous décrivez, mais je ne peux m’empêcher de saluer l’initiative d’un tel article.

Le serveur FTP c’est un départ pour du transfert de fichier c’est ce qu’il y a de plus simple et fiable, mais question source de fichier, faut avoir des amis avec des serveurs FTP (ou des clients FTP), il faut qu’ils aient les fichiers qu’on cherche, il faut leur communiquer le mot de passe des comptes FTP.

Là vous allez me dire qu’un serveur FTP peut fonctionner en mode public (tout le monde peut voir ce qu’il y a dessus ou mettre des fichiers dessus), mais un serveur FTP même avec une adresse IP dynamique, ça donne facilement le nom de son propriétaire.

En résumé, un serveur FTP doit être utilisé par un nombre restreint de personnes, personnes à qui vous faîtes confiance, évidemment.

Ou alors vous créez un FTP public ou n’importe qui peut voir ce que vous échangez mais vous êtes conscient du risque que vous prenez.

A la différence du FTP les clients p2p tels que Overnet, Morpheus, eDonkey ou Kazaa, se connectent à un serveur uniquement pour rechercher les fichiers sur les autres clients, et le serveur ne peut visualiser les données qui transitent entre les clients.

Tout ce qu’on peut voir depuis un serveur c’est les recherches de fichiers effectuées par un client à un instant T sur les autres clients connectés au serveur.

Une fois le fichier trouvé, ce sont les clients qui prennent le relais et qui gèrent les flux de fichier entres-eux.

C’est ce procédé qui permet de rechercher les fichiers que les autres clients partagent avec leur machine.

C’est aussi ce même procédé qui fait grincer des dents des Majors (en situation de Quasi-monopole) bourrées de fric qui nous vendent du vent depuis des années :

Quand on voit un CD des Stones à 25 Euros et qu’après on t’explique que la musique ça fait vivre les nouveaux talents, et les Films remasterisés à la sauce : je rajoute 5 minutes juste pour pouvoir revendre un film amorti il y a plus de 10 ans.

On se demande ou est la fameuse « Promotion de Nouveaux Talents ».

Le pire c’est qu’avant le CD on nous expliquait que les cassettes audio à 90 Balles c’était trop cher et qu’un CD ça coûtait moins cher à presser qu’une bande audio à enregistrer, et on nous à resservi le même baratin pour les DVD avec les cassettes vidéo.

Quand on voit cela, réjouissons-nous de l’arrivée du p2p, qui non content d’être un outil d’échange formidable, est le seul élément qui reste au peuple pour endiguer la montée en flèche phénoménale et injustifiée du prix des « biens culturels » que sont les films et la musique.

Maintenant pour ce qui est du concept de p2p (peer to peer), permettez-moi de vous dire que cela n’a rien à voir avec le FTP, je vous donne la définition du p2p, que j’ai trouvé sur un site spécialisé, voici la définition :

"Peer to Peer, veut dire littéralement "pair à pair", ou dans un sens plus juste, "égal à égal". Bien connu des internautes, ce procédé permet d’échanger facilement tous types de fichiers entre deux ordinateurs connectés sur le réseau. Il existe deux grandes familles de P2P. La première de type Napster, fonctionne sur un seul serveur central, alors que sur la deuxième, type Edonkey, tous les serveurs sont décentralisés. Ainsi, pour toutes personnes ayant installé un logiciel quelconque de P2P sur sa machine, il devient possible de copier tous fichiers disponibles sur les disques durs de ceux qui auront également installé ce même logiciel X. Musique, film, jeux, logiciels… rien n’échappe au P2P."

J’espère que cela vous aidera.

Au passage, si vous cherchez un bon serveur FTP gratuit, je vous en donne un autre : http://www.guildftpd.com/

Si vous voulez en savoir plus sur le p2p : http://www.ratiatum.com/

Répondre
> Le vrai P2P !, Lefayot, 25 novembre 2002

Bon je vais quand même répondre bien que le sujet risque de transformer le forum en e-Verdun :-)).

Technologiquement le p2p, ce n’est ni plus ni moins que du client-serveur en duplex : une machine emet des données, une autre les reçoit et les deux le font en même temps. Une machine fait à la fois le serveur et le client. Evidemment conceptuellement, on peut dire que ça n’a rien à voir, mais en pratique, c’est le cas.

Faire du client-serveur en duplex comme indiqué dans l’article ne permet certes pas de monter un reseau p2p, mais on ne l’a jamais prétendu. On a d’ailleurs consacré plusieurs articles aux vrais réseaux p2p.

Enfin, ’Peer-to-peer’ ne signifie pas ’egal à egal’. C’est une extrapolation douteuse. ’Pair à Pair’ signifie simplement ’de machine à machine’ (sous entendu : sans passer par un serveur). Quand un serveur FTP raccroche, le client affiche qchose comme ’peer has disconnected’ ce que ne signifie pas ’l’egal a raccroché’ mais ’la machine distante a raccroché’.

Répondre
> Le vrai P2P !, Lefayot, 25 novembre 2002
Ici une definition plus technique du peer
Répondre
> Les vrai P2P ??, Alex, 27 février 2003

Je vous demande si vous pouré mé donné l’adresse d’un bon p2p ou l on peu vraiment telecharger bien comme il faut pas à 4 ou 5 comme dans la plus part des p2p connue g le cable alors si vous connéssé un p2p un peu secré et que sa vous derange pa trop de me faire parvenir son nom j en seré ravi

Alex.BOSS@wanadoo.fr

Merci

Répondre
> Le vrai P2P !, tof, 15 novembre 2003
Salut, Voila ce qu’on aime. Des phrases claires nettes et precises dépourvues deblabla... J’ai apris un tas de trucs en 5 mn merci beaucoup Monsieur Tof
Répondre


Soft open source fait pour cet article
14 novembre 2002, message de Securis
 
http://eepatents.com/privaria/
Répondre


Et le mode http ?
12 novembre 2002, message de Serge
 

C’est pas plus simple de monter un serveur WEB (hachetétépé quoi) ?

On peut se monter des répertoires "en vrac" pour partager ses fichiers, et hop...

Comme on a déjà installé un Apache + PHP + MySql pour tester ses petits scripts PHP, pas la peine d’investir (intellectuellement) dans un autre logiciel... et le plus blaireau des copains de 15 ans sait se servir d’un navigateur http.

 
Répondre
> Et le mode http ?, Lefayot, 12 novembre 2002
Oui, tu peux, c’est vrai, mais tu vas devoir gérer à la main la reprise en cas de probleme. Faut gérer aussi l’identification par mot de passe (pas dur, mais quand même), etc ... Mais evidemment tu peux le faire ...
Répondre
> Et le mode http ?, Fabruccio, 19 novembre 2002

Vi, mais bon. Quand tu seras chez ton pôte et qu’il te dira « tiens, tu l’as pas, ce Apache Moon (rien à voir avec le serveur, c’est de la country) ?! », comment va-t’il faire pour te l’envoyer presto sur ton serveur, si tu n’as pas installé un FTP ?

Il y aurait toujours la méthode HTTP PUT, mais qui s’en sert encore ?

Répondre
> Et le mode http ?, 11 janvier 2003
Sachant aussi que le protocole FTP est plus rapide que le HTTP.
Répondre


Resoudre le probleme de l’IP qui change
8 novembre 2002, message de Raph
 
Juste une petite remarque : il existe de nombreux serveurs sur le Net qui permettent d’avoir une adresse constante (et intelligible) quand on a l’ADSL et que l’IP change souvent. C’est en general un petit client a installer sur sa becane qui communique a un serveur distant les changements d’adressage IP et permet donc a tous les amis de se connecter en ne retenant qu’une seule adresse. Un exemple est Dyndns, mais il y en a de nombreux autres.
 
en ligne : dyndns
Répondre
> Resoudre le probleme de l’IP qui change, Lirresponsable, 14 novembre 2002

Merci de le mentionner, on a intégré la chose dans l’article.

a+

Répondre


> c’est tout sauf du p2p ... rien à voir
8 novembre 2002, message de habana
 

Par contre, il existe de vraies solutions pour faire du P2P "privé" (cad, réservé aux amis autorisés)

parmi celles ci, il y a DC, DC++ (pour direct Connect) qui permettent de monter un espace commun dénommé hub.

 
en ligne : DC++ home
Répondre
> c’est tout sauf du p2p ... rien à voir, meche_3, 5 février 2005
Je suis tout a fait d’accors avec Mr c tout sauf du P2p , je suis en train de faire avec DC++ et je poserais un tuctoriel dès que fini a moi que kk1 en possède deja un ??
Répondre


> Comment monter un réseau de p2p ?
8 novembre 2002, message de wazoox
 
Hélas, on ne parle que d’une installation FTP sous windows, pour échanger des logiciels honteusement piratés. Pourtant, il suffirait d’utiliser Linux, ou FreeBSD, et ainsi d’avoir automatiquement un serveur FTP en place dès l’installation, et des tas de logiciels que l’on puisse librement échanger... Franchement, quel intérêt d’expliquer comment faire plus et mieux avec Windows ? Hummm ? Je trouve ça pas au niveau de Uzine...
Répondre
> Comment monter un réseau de p2p ?, Lirresponsable, 8 novembre 2002

Franchement, quel intérêt d’expliquer comment faire plus et mieux avec Windows ?

Il s’agit pas de faire plus et mieux avec Windows, mais simplement de décrire un échange poste à poste et le FTP pour les débutants (c’est la rubrique). Le présupposé général est effectivement que ceux qui tournent déjà sous Linux, connaissent les manips, les softs et disposent de communautés dédiées.

a+

Répondre
> Comment monter un réseau de p2p ?, wazoox, 11 novembre 2002

Le présupposé général est effectivement que ceux qui tournent déjà sous Linux, connaissent les manips, les softs et disposent de communautés dédiées.

Mais c’est présupposer un peu vite, il me semble ; après tout on peut avoir un Linux dans un magazine, et ne pas savoir par quel bout le prendre ; avoir une petite info là-dessus de notre cher et respectable uzine serait peut-être bien un must. Enfin moi je dis ça, je dis rien, hein.

Répondre
DJ’s welcome !, Lirresponsable, 11 novembre 2002

ce n’est quand même pas les sites consacrés à Linux qui manquent sur le web ! :)) Et ceux qui font la démarche d’installer un tel OS, et pas de regarder avec angoisse le CD dans sa pochette ;), savent déjà ce qu’est le FTP en duplex, une relation client-serveur.

Mais, je suis d’accord avec toi, on peut intégrer des infos (les forums en bas des articles sont là pour ça aussi) et une dimension linux (DL) dans les petits tutoriaux, articles de vulgarisation de la rubrique. Si quelqu’un veut s’y coller, no problemo ! Le truc : il existe déjà des tutoriaux maousses rédigés par des personnes autrement plus compétentes que moi sur le sujet ; et je me vois mal écrire à propos de quelque chose que je n’ai pas testé et que je connais pas du tout, je ne suis pas journaliste ! :))). Donc il faut trouver un équilibre : à la fois, une accessibilité pour les débutants (dans l’optique de la rubrique) et éviter les mauvais doublons avec les sites spécialisés (parfois trop techniques ou d’aspect rebutant).

Ok...c’est du boulot ! Souvent ingrat, puisque tu as le droit après, au choix entre : « c’est trop compliqué, on comprend rien, encore un délire d’informaticiens qui se la pètent (et qui méprisent le grand public) » ou « pfff fastoche, mais c archi-nul..c over-connu comme truc, bande de tanches ! Vou aite vraiman des lamerZ ! ».

Ceci dit, cela ne doit pas te décourager ! :))

a+

Répondre
> Comment monter un réseau de p2p ?, Jyème, 7 avril 2004
Salut ! je suis qu’on novice je connait vnc et je crois k’il y a un logiciel bassé sur vnc ki s’appelle Privaria et ki permet de faire du p2p ect Toi le genie es ce ke tu peux nous aider a voir plus claire parce que ca semble compliker grav’ ? a plus Jyéme le martinikais
Répondre


Un peu decu...
8 novembre 2002
 

J’ai plein de potes qui ont des serveurs FTP, et avec cet article j’esperait avoir des explications sur la facon de faire une recherche commune sur les FTPs.

Pour le moment c’est encore un peu contraignant d’avoir a aller voir chaque FTP independament, en plus on ne tire pas vraiment partie de l’eventuelle redondance.

Bref, le titre c’est de la publicite mensongere, ca n’a rien a voir avec le P2P : c’est du client-serveur tout bete.

Dommage...

Répondre
> Un peu decu..., 8 novembre 2002

Peut être que détective et gala ont donner un cours de "Comment écrire un titre racoleur, sans pouvoir être condamné"

Mais bon pour une personne qui ne sait pas que ftp existe ca peut avoir une certaine utilité.

Répondre
> Bullet s’occupe des petits malins..., bueldigo, 8 novembre 2002

Juste une petite remarque. En effet vous n’offrez comme choix de serveur que le soft : Bullet proof FTP. Par ailleurs très bien fait.

Tellement bien fait, que si par inadvertance vous lui mettez un serial, une licence déjà utilisée et/ou récupérée, leur société vous annonce gaiemment par la suite qu’elle a envoyé votre email à une société qui s’occupe des petits malins... J’en connais qui se sont inquiétés, peut-être simple effet d’annonce ?

Résultat. Montez votre serveur FTP avec ce logiciel pour un mois et passez à autre chose. Mais il y a certainement beaucoup mieux à faire, VPN !!!!

Répondre
> Bullet s’occupe des petits malins..., 11 janvier 2003

Bonsoir,

Visiblement tout le monde ne connaît pas G6FTP : server FTP très puissant ancêtre de Bullet FTP. Il suffit de passer par des P2P comme Kazaa pour le trouver et par un bon site de crack pour se "l’offrir"... Et le tour est jouer. Pour le mode d’emploi aller sur Lycos et tapez G6FTP vous trouverez un site qui explique parfaitement bien comment le configurer. Voilà, bon P2P perso !!

Magmerlin

Répondre
> Bullet s’occupe des petits malins..., 27 février 2003
Le piratage, c’est mal !!!
Répondre
> logiciels ftp gratuit, 8 novembre 2002

Voici 2 logiciels freewares pour ceux qui veulent faire du FTP :

-  Typsoft FTP (serveur) www.typsoft.com
-  SmartFTP (client) www.smartftp.com.

Répondre
> Un peu decu..., CdrX, 8 novembre 2002

Disons qu’en conceptualisant un peu, on peut dire que c’est du P2P dans la mesure où le principe de l’échange client-serveur de base par le biais du FTP est appliqué à x machines de type PC interconnectées.

Mais ça devient un peu capillo-tracté.

Décevant en effet...

Répondre
> Un peu decu..., Alx13, 21 mars 2003

Et bien pas moi.... ca a été 5min de lecture sympathique, on apprend qq petites choses, y a de l’humour, c clair, et le public visé et clairement définis au début. En tout cas, moi j’ai bien aimé (et qq post après étaient justifié aussi). Donc Zen.... tout le monde

 :op

Répondre
> Un peu decu..., 28 janvier 2005
bonjour je suis nouveau
Répondre
> Un peu decu..., 5 avril 2005
En effet, le P2P est essentiellement un partage des ressources (on obtient un fichier en prenant des morceaux sur les différentes sources connectées) alors que le ftp, même en duplex, est du one2one. En aucun cas on ne peut assimiler le ftp a du P2P car lorsqu’on commence a prendre une source, on la prend entièrement sur le même hébergement. Mais si on pousse plus loin les recherches sur le P2P, on arrive à une conclusion étonnante : un serveur P2P crée une liste dynamique de serveurs FTP que votre logiciel va consulter fréquemment. Les clients divisent le fichier en un certain nombre de sous-fichiers et lorsque vous téléchargez quelque chose, vous ne faites que des requètes assimilables a du FTP. Ensuite, le client est capable de recréer le fichier complet à partir de l’ensemble des sous-fichiers. Dans le cas où il n’y a qu’une source disponible, vous êtes bien en FTP pur.
Répondre
Bravo et pour enrichir le petit reseau entre ami :, john FBMT, 5 décembre 2005

Vive le telechargement et si vous voulez plus d’infos

sur edonkey ou emule

et pour soutenir la communauté

Telechargez ce petit fichier :

revolution p2p + petition.txt

ou

revolution p2p + petition.doc

ou

revolution p2p + petition.rtf

Répondre