racine uZine

Dans la même rubrique
Babelouèbe, c’est par là...
5 septembre 2002
1er septembre 2001
12 juillet 2001
7 juin 2001
28 mars 2001
17 février 2001
16 janvier 2001
30 novembre 2000
11 novembre 2000
2 novembre 2000
25 octobre 2000
17 octobre 2000
13 octobre 2000
1er octobre 2000
26 septembre 2000
 
samedi 7 octobre 2000

L’agonie du Ouinner, le soir, au fond du modem

par Max Pétrois

Babelouèbe, je vous le narasse tantôt, se retrouve de fait dans les grosses patouilles d’un triumvirat néotechno composé du Caïd (technopérateur préhistorique, monopoliste notoire de fils à communiquer dedans), d’un distributeur de flotte qui aime le cinéma et les téléphones mobiles et d’un distributeur de sacoches de luxe qui aiment le commerce à distance et les anciens directeurs de pétroléum-compagnies. Tout ça ne serait pas réveil-la-nuit, aprés tout, tout le populo a le droit de travailler. Non, le mégaprob, c’est que le résodéréso n’a plus qu’un seul visage, celui de la néoconomie. Quoiqu’avant le trio infernal, c’était déja assez délire avec tous ces ouinners et ces icom-vendeurs.

Bon, c’est vrai certains ouinners se sont fait déficiter la gueule à coups de barre de fer derniérement. Les tuyaux de Babelouèbe ne sont plus surs. les cadavres de jeunes typés CK-one, la panse perforée par un trou de plusieurs millions d’eurokoopek s’emplillent. Explosés, déchiquetés, les ouinners. La néoconomie a fait sa sélection naturelle. Silence et sonnerie aux morts pour tous ceux qui sont tombés au nouveau marchand d’honneur. Même la boursicoterie leur a fait la peau à ceux qui, faute de clients cherchaient desespérés des actionnaires. On nettoie le sang à grandes eaux et on oublie tout. La néoconomie a une capacité d’oubli éffarante.

Un jeune ouinner en avait sorti une bien bonne : « Dans la néoconomie, c’est pas les gros qui boulottent les tiots, c’est les rapides qui boulottent les lents » Erreur, mon gaillard. Fatale erreur. La régle numberone reste identitique malgré les néo- techniquologies. T’as des eurokoopek et des relations, c’est bien, t’en a pas ? créve !! Et là, mon gars, l’odeur de ta charogne va en attirer plus d’un. T’as juste voulu faire un coup ? Gagner un max d’eurokoopek en un minimum de temps sans passer par la case Jean-Pierre Fouko ? T’inquiète, tu le paieras. Prend déja cet ultime tour de table raté dans le bide, ce rachat à vil prix dans les genoux, ces killer-articles de presse dans la tronche et cette IPO foireuse dans la nuque tirée rageusement par une boursicoterie qui commence à se méfier, à te mépriser.

T’en avais fait rêver quelques uns, actionnaires et ex-futur-ouinner, t’avais brisé les glandes génitales de plus d’un Babelouèbien que même ceux qui étaient pas brevetés HighSchool of Merchandizingue & Financial Consultingue, avaient compris que t’allais faire un crash-test sans airbag. T’avais permis à d’autres de devenir forcenés du rédactionnel néotech plutôt que de la rubrik Chiens-écrabouillés, ceux là même qui sont devenus nécrophages de la néoconomie. On arréte de rire, ouinner-raclure. T’a pas respecté les régles. Les vraies. Immuables. Celles de l’ancienéconomie. Tout redevient clair. Propre sur soi, inspirant confiance.

Nao, pour l’un des nervi, vendeur de flotte, le ouèbe, c’est hyperbonnard, on peut se connecter à des dicos pour faire ses crucimots. On en à plus rien à secouer de tes néo-techniquologies, on parle de faire des eurokoopek en quantité méga-industrielle. Ca c’est innovant, la néoconomie devient vraiment de l’économie. Comme dans le temps.

Vous pouvez rallumer vos modems, Babelouèbiens, tout est rentré dans l’ordre.

 
 
Max Pétrois
Imprimer
format impression
Dessinateur
17 février 2001
12 juillet 2001
2 novembre 2000
11 novembre 2000
16 janvier 2001
30 novembre 2000
1er septembre 2001
 
SPIP
Web indépendant