racine uZine

Imprimer
imprimer toute la rubrique
 
Julien Nickname, sa vie, son oeuvre
20 avril 2001
Modes de vie...
L’extase selon Nickname
...tendances printemps
 
par Julien Bignaux
 

 
Julien est parti à ..., non, je ne vous dit pas où, il faut toujours penser à la confidentialité. Non, non, ce n’est pas pour un nouveau boulot, juste le GT de son chatroom préféré, enfin de sa communauté virtuelle, ses potes quoi. Il va voir peut être sa fiancée virtuelle Rosa Granduché irl wow ! . C’est que mon ami, est un vrai internaute. Déjà que, comme vous le savez par indiscrétion, il avait une page web perso en 1995 (merdique, d’ailleurs, il faut bien l’avouer), en plus il est dans plein de newsgroups, et de (...)
 
(6 messages)
lire la suite
10 décembre 2001
Appelez le Monsieur !
par Julien Bignaux
 
Il est tout excité, mon pote Julien Nickname…Il m’annonce tout fier qu’il va faire une conférence, une vraie, in real life avec de vraies gens qui écoutent le topo, prennent des notes, posent des questions polies à la fin. Ca s’arrose, je sors ce qu’il faut du frigo de mon père, qui est toujours plein (le frigo), ce pourquoi je squatte et j’invite chez lui quand il est absent. Je lui tends son demi de Saint Omer , allez Juju, accouche, c’est quoi cette (...)
 
(10 messages)
lire la suite
8 octobre 2001
Ci git l’action on line...
...in memoriam Julius Pseudonymus
par Julien Bignaux
 
C’en était trop pour mon ami Julien Nickname. Oui, cette fois c’était encore plus trop que les autres fois, et il y en avait déjà eu beaucoup. Il me lance un regard militant de chez mourirdebout.net (merguez démocratiques, drapeaux couleur au choix, mégaphones citoyens, badges...), et me litanise ses indignations...
Tu te rappelles Altern et les photos de la fille à poil , les amendements à Ploche , l’histoire des tarés pédinaseaux on line de l’hebdi du charlot , le juge Mezgo qui faisait la loi dans sa (...)
 
(6 messages)
lire la suite
22 septembre 2001
par Julien Bignaux
 
Les vacances m’ont éloigné pour un bon temps de mon ami Julien Nickname, et c’est avec plaisir que je bois à nouveau une bière de Saint Omer, celle qui ne peut pas saouler dans les quatre premiers litres et lui procure de nostalgiques pensées, chez lui. Lili n’est pas là, elle est restée à Cluj-Napoca pour se ressourcer avec sa famille de vampires pour de faux, elle a juste envoyé une carte, elle a maigri, elle a l’air d’en être contente. Elle prie le bonjour à ceux de ses ex fiancés (...)
 
(3 messages)
lire la suite
13 juin 2001
Modes de vie...
...ah les mauvais blagueurs
par Julien Bignaux
 
De ses années de pensionnat, et de ses études en école, Julien Nickname a gardé un goût immodéré des blagues diverses. Elles ne sont en général pas drôles à mon idée, aussi vous les épargnerai-je. Mais il arrive parfois que germent dans des cervelles de potaches des idées qui ont la taille au dessus... C’est précisément au moment où il retourne le clavier pour en faire tomber tout ce qu’il contient de petites choses qui témoignent des mœurs de l’utilisateur, que le projet naît, s’insinue, et se construit comme à son insu. Une (...)
 
(8 messages)
lire la suite
28 mai 2001
Modes de vie (7)
Veni, vidi, zebi
par Edgard Gouillis, Julien Bignaux
 
Prolégomènes
Le groupe Danone annonce des fermetures de sites industriels de LU à Ris Orangis et Calais, pour motif d’insuffisant rapport (ça rapporte, mais pas assez), qui pèse sur le cours de l’action. Cette annonce crée de l’émotion, pas seulement chez Julien Nickname, et fait l’objet d’une forte médiatisation. Même sur le web. Un site, nommé jeboycottedanone, est créé pour le soutien aux futurs licenciés, la protestation contre les licenciements "boursiers", le développement d’initiatives citoyennes, la liberté (...)
 
(6 messages)
lire la suite
13 mai 2001
Modes de vie, 6ème épisode...
tendance être ou ne pas être
par Julien Bignaux
 
Une des raisons de la dévirtualisation des fiançailles de Julien Nickname et Rosa Granduché, qui avaient copulé in real life comme vous l’avez su par mes soins dès le 20 avril ici même, tenait à l’estime qu’elle lui portait comme militant inépuisable du net. Ils en avaient discuté et discuté en ligne, de tout ce qui se passait à présent sur le réseau, de ce qu’il convenait de faire, des pourris de toujours et des néo pourris, les pires, sans compter les pourris putatifs, dont on scrutait attentivement les menées... (...)
 
(13 messages)
lire la suite
4 avril 2001
Modes de vie...
...tendances millenium.
par Julien Bignaux
 
A travailler continûment aux sites gratuits pour défunts (une affaire qui marche fort, voir les épisodes précédents si vous les trouvez), la pensée de sa propre précarité ne peut manquer de venir s’insinuer un jour dans le cerveau le mieux prémuni contre les sournoises menées des affects.
La cervelle de Julien Nickname, qui a pourtant un firewall haut de gamme nerd certified, s’activa ainsi malencontreusement un mardi à 03:52:32 GMT. D’une angoisse diffuse dans la viscosité des connexions au réveil, il passa à des (...)
 
(7 messages)
lire la suite
16 mars 2001
Modes de vie...
...tendances millenium
par Julien Bignaux
 
Les aventures de Julien Nickname en Bretagne, en mission pour Happyzob.biz, the fun job.
 
(5 messages)
lire la suite
18 février 2001
Modes de vie...
...tendances millenium
par Julien Bignaux
 
Je viens enfin rassurer les gens de cœur qui avaient manifesté compassion et sollicitude pour Julien, lors de la grotesque tragédie des temps présents qu’un destin vindicatif lui avait imposée il y a peu (voir n° 528).
Julien, que je continue d’appeler Nickname bien qu’il eût changé de nom depuis, avait fait en sorte de regagner un peu d’intimité. Il avait jeté sa machine, qui datait un peu d’ailleurs, déménagé sans laisser d’adresse, abandonné carte vitale et toute vélléité de remboursement de soins, renoncé à posséder une (...)
 
(9 messages)
lire la suite
3 février 2001
Fiction, pour changer...
...de genre de fantaisie
par Julien Bignaux
 
L’affaire commence avec la publication, dans un wzine, d’un article signé Cubiname, (probablement un pseudonyme), et comportant, pour les besoins de la démonstration, la phrase suivante : « Même les sites web indépendants ont une autre gueule que la page de Julien Nickname sur le serveur de l’IUT de Quend en 1995 (putain, j’espère qu’il n’y pas de Julien Nickname à Quend) ».
Julien lut le texte, confit de perplexité... D’abord, il n’a jamais été à Quend, ensuite, sa page perso n’était pas si mal, et surtout, (...)
 
(13 messages)
lire la suite
SPIP
Web indépendant