racine uZine

Dans la même rubrique
Internet et enjeux locaux : le choc des cultures
18 janvier 2001
 
jeudi 5 juillet 2001

Mon premier site citoyen

par Girafe
 
 
Il était une fois, dans une vilaine ville pleine de voitures, de fumées, de complexes vitrés et de boulevards désastreux posée dans un écrin alpin, un Beau Grand Parc. C’était pas le Luxembourg, le parc Boreli ou le parc de la Tête d’Or, oh non ! Mais dans cette ville un peu moche, quand on avait pas de bagnole ou pas le temps de s’échapper, on aimait bien s’y retrouver.

Les mariés se faisaient photographier, les mamans promenaient leurs gamins, les vieux jouaient aux boules, les amoureux s’embrassaient, les étudiants y buvaient des bières en jouant au foot sur les pelouses, et nos amis gays aimaient à s’y retrouver les soirs sans Lune...

Il était une fois un gentil maire. Il avait plein de bonnes idées, on avait encore voté pour lui pour le réélire, vu qu’il nous disait qu’il adorait consulter « la population ». Ce gentil maire, il faut préciser qu’il avait été nommé grâce à la complicité de très gentils écologistes, qui avaient eu pas mal de voix, vu la gueule de la ville, c’était pas surprenant.

Un jour, cependant, les gentils habitants apprirent par le journal de la mairie que, Oh victoire !, pour fêter l’avènement de l’équipe de football au nirvana de la deuxième division, la gentille communauté d’agglomération offrait aux citoyens un superbe stade d’un genre très particulier : ce stade serait très grand à l’intérieur (presque autant de places qu’au parc des Princes de la Capitale, la classe !) mais tout petit à l’extérieur : on pouvait voir distinctement sur les plans en perspective du journal de la ville le petit carré du stade au fond du joli parc.

Et oui ! Le gentil maire et ses amis avaient décidé tout seuls comme des grands de placer le nouveau petit-grand stade à cet endroit. C’est bien pratique qu’ils disaient : les terrains sont à la ville, y’a plus qu’à les donner. Ca coûtera moins cher et les gens pourront prendre les transports en commun pour venir.

Les gentils habitants qui habitaient près du joli parc n’étaient pas très contents : même avec un tout petit grand stade, un mur de béton et 25 mois de travaux, c’est moins sympa que des arbres et des oiseaux, qu’ils disaient.

Comme certains savaient lire, ils ont lu les documents techniques qui expliquaient en détail le projet du petit grand stade. Pas le genre de truc marrant à lire, pas de photos, des dessins pas beaux... Le gentil maire avait pas mis ça dans le journal, attentionné qu’il était à pas ennuyer ses gentils électeurs.

Les voisins du parc, déjà que ça leur plaisait pas trop d’avoir un stade à la place d’un parc, ils se sont dit que les gens aimeraient peut-être savoir, qu’ils étaient peut-être pas d’accord non plus.

Ils ont fait ce qu’on fait dans ces cas-là : les tracts, les pétitions, chercher de l’argent, alerter les médias... Mais c’était pas facile : même en étant en vacances, même à beaucoup, même très dynamiques, pfff... C’était épuisant.

Par contre, y’avait un truc sympa : dans les amis du parc, certains avaient fréquenté d’étranges groupuscules à nom industriel dans des paradis virtuels. Avec cette expérience et un poil de technique, y’zont donc monté un petit site ouaibe. Un copain qui prête un bout de serveur, un nom de domaine gratuit, et hop !

Comme la ville était très technologique, la nouvelle a vite circulé à travers les emails. Et puis, de fil en aiguille, les gens signaient la pétition en ligne, donnaient leur opinion, proposaient de l’aide. Un graphiste envoya de superbes affiches A3 qu’il avait réalisées pendant ses nuits, le mot passait, l’information rendue fluide circulait à vive allure. On discutait, en virtuel ou en vrai, les gens imprimaient les pétitions pour ceux qui avaient pas le réseau, d’autres questions sortaient... Un vrai mouvement local de citoyens était vraiment en train de naître, moins de dix jours après la conception du site.

Faut dire que les ouaibemasters un peu malicieux, envoyaient par un tour de passe-passe, un mail à chaque signature en ligne dans les boîtes des élus. Puis la presse commençait aussi à s’intéresser à la question : elle trouvait sur le site bien des documents et réflexions utiles. Les forums donnaient la température des opinions de la population : le parc, fallait pas y toucher.

Et puis ce soir, j’ai reçu dans ma petite boite aux lettres un gentil courrier du parti des verts, qui annonce une conférence de presse : après avoir en partie voté pour le projet, cette composante essentielle de la majorité plurielle locale comme on dit en novlangue, va annoncer son opposition.

Que va-t-il se passer ?
Le petit stade géant va-t-il être construit ?
Le conte de fées de l’internet citoyen local va-t-il déboucher sur du concret ?

 
 
Girafe
 
Vous le saurez en visitant www.SosParcPaulMistral.fr.st.
Imprimer
format impression
26 novembre 2002
29 octobre 2001
 
SPIP
Web indépendant


> Mon premier site citoyen
16 juillet 2001, message de M C
 
Il était une fois un premier site citoyen très bien fait et très intéressant. Mais c’était un site où plein de gens disaient que les politiques ils sont tous méchants et ils aiment pas la population. Mais des gens qui habitent un très jolie ville et qui pensent que même si ce site citoyen est joli et sympa, et qui adorent leur jolie ville ils ont pas aimé qu’on soit pas gentil avec leur ville et leurs habitant. Ils appelaient ça "défendre l’intérêt général". Et ils l’ont défendu. Parce qu’ils aiment bien les arbres. Mais surtout parce qu’ils aiment encore plus les hommes, autant qu’eux même et même plus. Alors ils ont dit : nous aussi on est citoyens alors on peut parler sur le site citoyen. Et les politiques ils sont pas tous méchants. Et même que eux aussi ils veulent plus d’arbres. Mais ils veulent aussi que les hommes ils s’amusent et qu’il y ait plus d’arbres. Parce qu’on peut faire les deux. Et c’est ça qu’est bien mais si des gens disent que c’est pas possible.
Répondre
> Mon premier site citoyen, Bisouette, 5 juin 2004
Toujours au CEGEP de St-Jérome ?
Répondre


> Mon premier site citoyen
10 juillet 2001, message de Girafe
 
Bonjour, Des nouvelles de notre association : les footballeurs s’emparent du débat et postent énérgiquement sur notre livre d’or. Pour l’instant, ils ont l’air encore tout émus de découvrir que tout le monde n’est pas d’accord avec le projet, et leurs réactions sont un peu... vives. Mais, l’important, c’est que le débat avance. J’ai du mettre en place un outil de controle des ip qui bloque le spam du livre d’or, et puis, on va discuter un peu plus sur le site, c’est plus démocratique que tous ces gens qui se congratulaient jusque là. Suivez le feuilleton ! Girafe
Répondre
> > Mon premier site citoyen, 13 juillet 2001
Pas mal, le papier du Monde ! En plus, excellente pub pour le web. Congratulations !
Répondre
Girafe, 13 juillet 2001

Salut Le site prend un virage moins militant et plus information/débat. Nous restons fermement attachés à la défense du parc, et ne renions en rien nos convictions quand à l’erreur que font les politiques. Par contre, nous pensons que le rôle d’internet dans notre combat est de présenter une information respectueuse des lecteurs. Dans ce cadre, nous comptons ouvrir le site et donner la parole à des politiques, pour ou contre le stade, des intellectuels, ou des "citoyens" souhaitant s’exprimer au sein d’articles un peu plus travaillés que les simples réactions en forum (ie - nous allons vers le modèle uzine que nous admirons)

girafe

Répondre
> > > Mon premier site citoyen, Bidmou, 11 janvier 2002

Salut ! Je fais un exposé sur comment exercer sa citoyenneté au niveau local. Si t’as des infos, ecris moi sur biboundis@caramail.com, merci d’avance...

Bib

Répondre