racine uZine

Imprimer
imprimer toute la rubrique
 
Ma start-up est formidable
28 décembre 2000
J’ai touché mes stock-opchiones. J’suis heureux !
Comment on se fait avoir en gagnant des sous !
 
par Spartakus Freemann
 

 
Chouette, le marché va bien, ma boîte fait des bénéfs monstrueux, les investisseurs s’en mettent plein les fouilles ET je touche mes stock-opchiones... Le bonheur Kapi-libéral intégral, quoi !
Ce matin, j’ai reçu la Bonne Nouvelle de Saint Kapital : on peut exercer les stock-opchiones (stock options pour les puristes) gracieusement offertes par notre Gracieuse Majesté « Ze Kompani ». Ah, quel sentiment de puissance, quelle énergie en flux tendus, que d’espoirs mercantiles, que de possibilités dépensatoires en (...)
 
(1 message)
lire la suite
28 septembre 2001
par Xavier Frison
 
Paris, un jeudi de juillet, 8h30. Le jour se lève sur la journée trépidante d’un fier acteur de la nouvelle économie. Pantalon large, sac en bandoulière et mine détachée, pas de doute, je suis bien ce responsable éditorial d’un site de voyages en ligne aux ambitions dévorantes.
9h30, l’agitation de ceux qui ne travaillent pas le faciès collé à un écran est largement retombée. Le moment est propice, « décalé » diraient les médias estampillés « .com », pour tenter une sortie vers le bureau, building ultra-moderne collé à (...)
 
(5 messages)
lire la suite
21 janvier 2001
Internet & Start-Up : un bilan ?
par Cubicubum Desabusae
 
Avant, Internet c’était pas très connu, mais c’était bien. Et puis, il y a eu les start-ups qui sont venues pour tout saloper. Heureusement, tout espoir n’est pas perdu...
 
(10 messages)
lire la suite
15 janvier 2001
Aux enculeurs de startups...
... qui leurs préfèrent J6M.
par Caféine
 
De la nécessité de regarder l’Ennemi en face sans trop loucher.
 
(17 messages)
lire la suite
12 janvier 2001
Si le mal cachait de quoi revoir la société en mieux ?
par Laurent Martinez
 
Loin de moi l’idée de prendre le contre courant des nombreuses critiques de la ’start-up philosophy’, par contre si je pouvais immiscer dans certains esprits une réflexion qui cible moins large et qui pourrait conduire à prendre le bon du concept, j’en serais ravi.
Je bosse chez l’ennemi
L’idée a germé lorsque ma SSII bienfaitrice (et en plus c’est pas une blague, mais c’est une autre histoire...) a cédé à mes désirs professionnels pour finir par me louer à une ’start-up’. Si le job me convenait au mieux, je (...)
 
(29 messages)
lire la suite
28 décembre 2000
par Lefayot
 
On pourrait peut-être, de temps en temps, accepter de désespérer Billancourt. Ou simplement éviter de toujours s’en prendre au sempiternel bouc émissaire vilain pas bô de l’histoire. Ainsi des startups ...
Quand on voit que s’est formé un site pour les regarder couler (super activité !), on ne peut qu’être saisi d’étonnement, et, pour tout dire, d’un certain dégoût. Quel intérêt ? D’autant qu’il a été démontré depuis bien longtemps (depuis le début en effet), que leur business-plans étaient ineptes et que ces entreprises étaient (...)
 
(25 messages)
lire la suite
SPIP
Web indépendant