racine uZine

Dans la même rubrique
Logiciels libres, standards ouverts
28 septembre 2003
4 mars 2002
 
mardi 19 septembre 2000
Futur

Lettre de 2020

par Mark Summerfield et Frédéric Renet
 
Ce texte est la traduction de Letter from 2020, écrit par Mark Summerfield et publié sur OS Opinion 9/18/00. Traduction Frédéric Renet v0.1 19/9/00.

Cher moi,

Je ne sais pas si lire cette lettre est illégale. Je pense qu’il est juste de te prévenir ; tu ferais peut être mieux de la détruire.

L’écriture n’a pas été très facile. Word.NET n’est plus ce qu’il était. Même Microsoft.NET ne peux plus se permettre de tout breveter ; alors que je peux encore faire « Trouver », il n’y a plus « Remplacer ». Une des bonnes choses dans le fait d’avoir un seul système d’exploitation légal c’est qu’il est vraiment très stable. Je suis content qu’ils ne mettent jamais Windows.NET à jour ; tout le monde peut vivre avec trois ou quatre plantages dans la journée et le loyer que je paye pour l’utiliser à la journée me coûte moins cher que mon appartement.

J’essaye de me rappeler comment c’était quand j’étais jeune, mais c’est difficile ; le monde a tant changé. L’autre jour j’ai trouvé un livre-papier qui parlait de la montée et de la chute de quelque chose appelé « l’Internet ». Ca a commencé quand des gens ont créé des liens entre des ordinateurs pour pouvoir accéder et lire des documents gratuitement sur d’autres ordinateurs. Après que ce fut devenu populaire, des entreprises ont commencé à créer des machines avec beaucoup de liens pour que tout le monde puisse trouver des choses intéressantes. Mais quelqu’un a mis un lien sur quelque chose d’illégal puis il a été condamné et sa machine a été arrêtée. Cela s’est produit plusieurs fois et les gens ont commencé à ne plus faire de liens. Les entreprises exploitant des moteurs de recherche ont été les premières à fermer et sans elles vous ne pouviez plus rien trouver. Peu après plus personne ne fit de liens à cause des risques légaux encourus. Mais cela a diminué le terrorisme. De toutes façons je ne suis pas certain que cela aurait pu marcher. Tout ce j’écris sur mon ordinateur ou toute la musique que je créé est stocké par Word.NET et Music.NET dans un format encrypté pour protéger ma vie privée. À part moi, Microsoft.NET et la Société Nationale, personne ne peut ni lire ni écouter mes documents dans le cas improbable où ils pourraient y accéder.

Je ne devrais pas le révéler mais il m’arrive d’aller dans certains endroits interdits et de parler à des agitateurs. Je sais que c’est mal mais leurs points de vus anormaux exercent une fascination morbide sur moi. Par exemple, j’ai parlé à quelqu’un qui prétendait être un historien du passé. Elle a admit sans hésiter être impliquée dans cette activité illégale. L’histoire, m’a-t-elle dit, te donne le contexte. Tu peux comparer aujourd’hui à hier ; te poser des questions comme « les gens sont-ils mieux », explorer différentes organisations économiques, comparer l’histoires des entreprises ou les droits des citoyens. (Je pense qu’elle voulait parler des employés.)

Mais ce qui la préoccupait le plus était que les générations futures ne sauront rien de nous ; tous nos enregistrements et nos œuvres d’art sont stockés sous forme numérique, la plus grande partie va simplement disparaître quand plus personne ne les louera - rappelle toi la tristesse générale quand la dernière copie de Sergent Pepper a été accidentellement effacée. Et de toutes façons les données qui survivront seront encryptées dans un format propriétaire ; même s’il y avait des historiens, ils n’auraient pas le droit de chercher à retrouver le format d’encodage. Il me semble me rappeler que les gens avaient des copies de la musique et des films sur un support physique, mais je ne sais pas comment c’était possible, c’est obsolète depuis que nous pouvons louer n’importe quoi à partir du réseau cellulaire. Je ne pense pas qu’il soit très important que ceux qui viendront après nous puissent lire nos romans, écouter notre musique ou voir nos films ; toutes ces choses sont temporelles par définition, si personne ne les loue, elles ne valent pas la peine de les garder.

Le plus triste des agitateurs que j’ai rencontré se prétendait programmeur. Il disait qu’il était en train d’écrire un logiciel en utilisant Basic.NET. Il devait être fou. Même si son programme marchait, il n’aurait pas été autorisé à l’exécuter. Comment une seule personne pourrait-elle vérifier seule si elle n’enfreint pas un brevet ? Et même s’elle ne viole aucun brevet, elle ne pourrait vendre ce logiciel sans acheter une licence de compatibilité à Microsoft.NET... et qui peut se le permettre ? Il m’a dit qu’il voulait donner son programme, alors qu’il savait très bien que c’est illégal à cause de la loi WUCITA. Encore une preuve de sa folie.

Ces agitateurs ne semblent pas comprendre que quelques restrictions sont nécessaires pour le bien de l’innovation. Beaucoup de progrès ont été fait. Nous n’avons pas de SPAM puisque la plupart des gens ne peut se payer une licence pour l’e-mail à cause du coût astronomique des droits sur les brevets. Nos ordinateurs ont tous le même système d’exploitation, la même interface et les mêmes applications, cela permet à tout le monde de savoir comment les utiliser, et bien qu’ils plantent et qu’ils ne fonctionnent pas très bien, nous connaissons tous les limitations et nous savons vivre avec. Il n’y a plus aucun piratage de propriété intellectuelle puisque que nous louons tout ce que nous voulons et que nous n’avons aucun moyen de le stocker.

Ce sont les USA bien sûr qui ont montré la voie au reste du monde. D’abord le Digital Millennium Copyright Act, puis de plus en plus de brevets sur les logiciels. Les Japonais ont suivit. Les européens ont été un problème bien sûr, avec leurs tendances anti-compétitives et presque communistes. Heureusement, le bon sens a gagné, soutenu par le bon vieux dollar ; ils ont accepté à la fois les brevets sur les logiciels et une redéfinition du copyright pour plaire aux entreprises mondiales. Une fois que les USA, le Japon et l’Europe ont eu des lois équivalentes sur la propriété intellectuelle pour protéger nos entreprises et notre mode de vie, tous les autres ont dû s’aligner, sinon ils n’auraient pu commercer. Le résultat a été que n’importe quel algorithme ou logiciel, que chaque morceau de musique, et que chaque œuvre cinématographique (après que tous les films et toute la musique aient été passés sous forme numérique et soient devenus une forme de logiciel) ont été brevetés. Plus de variations autours de Bethoven (à moins d’avoir l’autorisation sur les brevets). Plus de participation d’amateurs dans les films ou la musique pour ne pas risquer de baisser le niveau. Plus de défis à créer de nouvelles entreprises ou de nouveaux modes de vente.

Je suis fou d’avoir écris ça, je le sais. Mais je suis si heureux dans ce monde et je me rappelle combien j’étais malheureux avant. Je voulais juste dire que tout va bien et que le monde devient réellement meilleur.

Sincèrement.

Mark.

 
 
Mark Summerfield et Frédéric Renet
Imprimer
format impression
Mark Summerfield
 
SPIP
Web indépendant


> Lettre de 2020
18 avril 2006, message de Jack Minier
 
’tain ! ça me rappelle le bon vieux temps.. Tu me fait pleurer !... là, ça y est !... Ah c’est malin hein ! Sergent Pipper, Pacman, Lode Runner... snif !
 
Répondre


> Lettre de 2020
7 février 2003, message de Manu
 

Bonjou a tousss désollé por les fautpes ede frapp maisf c"est durl de tqapper au claviesr avec des pchaines aup mainns ++

Manu

 
en ligne : Microsoft Danger
Répondre
> Erreur d’url, manu, 7 février 2003
Vous l’aurez compris le lien est le suivant
 
en ligne : Microsoft Danger
Répondre


> Lettre de 2020
22 janvier 2003
 
c horrible... et dire que kro$oft pourrait arriver à ce résultat... envie de gerber :/
Répondre


> Lettre de 2020
18 janvier 2003
 

A la lecture de cet article, avec un lecteur breveté), je me demande si vous avez l’extension de brevet néécessaire à la traduction de l’article original, et si le dictionnaire qui vous a éventuellement servi avait été certifié par Microsoft.

Dans le cas où votre niveau d’anglais était suffisant pour vous affranchir de votre dictionnaire, merci de verser à la SACEM les droits correspondant au vocabulaire reconnu afin de rémunérer vos professeurs d’anglais dont vous avez loué le savoir, car la location d’une oeuvre n’équivaut pas à une cession de droit.

Dans cette logique, je ne sais si je vais publier ce post pour la simple raison que mes finances actuelles ne me permettront peut être pas de payer les droits relatif au vocabulaire utilisé.

J’en ai des frissons dans le dos et des visions d’horreur...

Cordialement,

Moi-même.

Répondre


> Lettre de 2020
10 janvier 2003, message de Antjac
 

Bravo pour ce superbe texte qui sera peut-être un exemple dans 20 ans... Aujourd’hui AMI vient de sortir le premier BIOS compatible palladium. Est-ce un premier pas vers la folie ?

Je suis un fervent défensseur du libre, j’utilise LINUX depuis 1996 et je n’ai pas envi de voir ce superbe système disparaitre. Faites des pétitions, insultez AMI et les gouvernement corrompus par les entreprises comme Microsoft qui financent les partis politiques au pouvoir. (Je sais ça fais un peu TROLL et super communiste mais bon, je ne vie pas ça) .

Merci encore

Répondre


> Lettre de 2020
8 janvier 2003, message de Romain
 
Ca me rappel le héros de Ray Bradbury dans "Fahrenheit 451" et la théorie (voir la folie) de ce monde qui, pour nous, est horrifiant avec son uniformité et son caractère statique, en refoulant toutes indépendances. Mais, finalement, le monde n’appartient qu’à nous.
Répondre


> Lettre de 2020
28 février 2001, message de Ereneril
 

Dans la lignée de cette uniformisation à la Orwell je vous invite à (re-)découvrir ces splendides Bandes Dessinées de Griffo et Van Hamme intitulées "SOS Bonheur".

6 histoires courtes, suivi d’un tome regroupant l’ensemble des personnages de ces courts-métrages illustrent comment le bien-être imposé à tous se transforme en une redoutable machine à broyer les individus.

6 histoires, 6 grands thèmes :
-  le travail
-  la santé
-  les naissances
-  les vacances
-  les bases données et l’informatisation
-  la justice

A l’époque de l’écriture de ces ouvrages, Internet n’était qu’Arpanet, mais à la relecture aujourd’hui on ne peut qu’imager Griffo mettant en image la lettre de 2020...

Répondre
> > Lettre de 2020, Saeko, 28 juin 2001

c’est triste, mais ca risque bien de devenir comme ça si le monde de l’informatique ne change pas... :-(

Viva LINUX et l’Open Source !!!!!

Répondre
> > Lettre de 2020, 8 septembre 2001

Excellent "SOS bonheur" ! :)

un peu sur le meme ton, en METAcaricatural — quoi que... voyons ce que le futur nous apportera :/ voir/lire "John Defool, avant l’incal" (jodorowsky)

Répondre
> Lettre de 2020, Joe Bar, 12 novembre 2002
Un jour, nous devrons louer l’air que nous respirerons
Répondre
> Lettre de 2020, 6 mars 2003
dans certains endroit on paie déjà pour ne pas respirer le même air que les autres... Finallement je crois que je préfère riquer de me faire casser la gueule dans la rue, voir mon pc se faire bouffer par un virus et tomber sur des sites néo nazi ou pédophiles plutôt que de vivre dans un monde stérile et sur-sécurisé...
Répondre
> Lettre de 2020, Sysy, 12 octobre 2003

Je trouve ca affolant ...

Les bios AMI, les entreprises Microsoft et Intel s’allient ... ou va le monde ... Wave est des leurs aussi g peur de voir les resultats , je suis etudiante en infographie g besoin de beaucoup de materiel informatique pour mes etudes et mes parents ne sauraient po m’offrir les logiciels originaux avec les licences ... g fais une liste de mes prix

illustrator = 499€ photoshop = 649€ 3dsmax = 5716.88€ flash mx 632.68€ winxp pro avec SP1 en fr = 479.90€

tout ca approche les 8000€ egalement pr l’ecole g besoin d’une tablette grapique d’un pc assez puissant pr faire mes compositions aisement et d’un appareil photo numerique ...

Tout ceci me rend completement folle, Billou a deja le monopole, pkoi pousse t il le vis si loin ? soucis d’inferiorite dirait freud ... il a la folie des grandeurs, je me demande comment un projet ainsi a ete accepte, je trouve que c contre la vie privee des gens ...

Sysy

Répondre
> Lettre de 2020, pfffff, 19 février 2005

mais non, malheureusement c’est pas billou qui pete un cable. mais regardez, c’est la societe qui est comme ca : les actionnaires demandes aux boites de faire toujours plus, d’augmanter les chiffre tous les ans. loreal qui a une croissance a deux chiffre (donc > à 10%) depuis 20 ans !!! je vous conseil d’ecouter uen radio economique quelques heures... (BFM par exemple) vous serez ecœuré.... vive les délocalisation, vive le medef, vive le syntec............ beark... Microsoft lui ne fait "que" jouer le jeu... (je les deteste aussi hein :) )

bref...

Répondre
> Lettre de 2020, 20 février 2005

Ou encore :

Le milleur des mondes de je ne sais plus qui.

En tout cas il est super le texte.

Répondre
> Lettre de 2020, 10ip, 26 janvier 2006

Le meilleur des mondes ? Aldous Huxley

voir aussi THX 1138, Equilibrium et La ferme des animaux (de Orwell)

voir aussi sur internet

http://www.vie-privee.org/

http://www.bugbrother.com/

http://www.lsijolie.net/

Répondre
> Lettre de 2020, kal, 22 février 2005

Bonne facon de voir les choses, bien critique mais bien observateur en meme temps. Bien triper sur ton cri de révolte ! enfin c comme ca que je le vois. sinon c’est vrai qu’on est heurteux dans son monde si on se donne la peine de le voir en s approchant de l autre. Des agitateurs comme tu les apelle, il faut de tout pour faire un monde !

C en aidant les autres que tu t aide ....

Répondre
> Lettre de 2020, [E]mmanuel, 7 mai 2006

Bonjour,

Effectivement, cette bande dessinée devient (malheureusement) de plus en plus d’actualité. Comment faire pour éviter le pire ? Créer des petits (forcément petits) îlots de liberté ?! à voir...

Force et courage à tous

Répondre
> Lettre de 2020, selma, 9 mai 2006
Eviter le pire ??? Mais qui donc ose avoir le courage de parler comme ca !?!... Nous sommes tous gérés par la peur et la cautionnons sans même nous en rendre compte. Et le pire c’est que nous sommes sincères avec nous même :"moi, peur, jamais de la vie, je suis un être libre...moi..." Etre un dissident, un vrai, ca implique une vraie connaissance de soi et de notre condition. Quand nous saurons exactement ce que sommes venus faire sur cette sphère qui se balade dans l’univers nous serons affranchis de nos peurs secrètes,profondes,dont nous ne nous doutons même pas et là peut être que nous comprendrons qu’il ne faut plus cautionner les états ,à commencer par ne plus voter.(le peuple entier ne devra plus voter sinon cela ne servira à rien) et ca c’est pas demain la veille....et ce ne sera qu’un petit début...A tchao !!! Selma
Répondre
> Lettre de 2020, 11 mai 2006
Ne plus cautionner les etats ? Ne plus voter ? Se limiter à celà rendrait bien service aux multinationales qui dictent déjà 95% de la politique desdits etats. A l’heure actuelle, être un dissident signifierait surtout "ne plus consommer".
Répondre
> Lettre de 2020, anet, 11 mai 2006
Complètement d’accord ! Notre meilleure arme dans ce monde corrompu serait le refus de la consommation à tout prix.Sachons aussi (re)dècouvrir le Boycott qui pourrait mettre à genoux n’importe quelle multinationale pour peu qu’un grand nombre de "consommateurs dissidents" s’organise.
Répondre
> Lettre de 2020, Olga, 13 juillet 2006
Refus de la consommation, cela s’appelle maintenant la "décroissance", qui va plus loin que le boycott, puisque c’est un choix de longue halène, un choix de vie..Le boycott ne dure qu’un moment... Retour obligatoire vers la simplicité - nouveau mode de vie, respectueux de TOUT. oLGA
Répondre