uZine
Retour au sommaire

Terre en vue !

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



Portable, bavardage et exhibitionnisme
lundi 18 mars 2002




LES BRÈVES
mercredi 23 juillet
mardi 15 juillet
lundi 17 février
mercredi 13 février
mardi 27 novembre
vendredi 2 novembre

On peut toujours prétendre que l’affreuse petite chose bruyante nommée téléphone portable est un objet vachement utile : selon une étude anglaise relatée par le Guardian, seulement 17% des possesseurs de portables affirment l’utiliser pour le travail, 3/4 des sondés déclarent bavarder au moins une fois par semaine, et 1/3 au moins une fois par jour.

Le Monde cite les observations de deux chercheurs de Liverpool : « Les hommes se distinguent des femmes dans leur relation à l’objet fétiche par leur tendance exhibitionniste. La gent masculine extirpe son engin - de l’étui à ceinture, de la poche revolver ou de l’attaché-case -, et le montre bien au-delà du temps de son utilisation réelle. Pour ne pas dire au prorata du nombre de concurrents masculins présents alentour. Les femmes, plus farouches ou protectrices, se contentent de ranger l’appareil sitôt l’appel terminé. »

VOIR EN LIGNE : L’article du Guardian






> Portable, bavardage et exhibitionnisme 30 août 2003, par Saturnin Abadie dit Saturnin Médous

cher monsieur Le portable est très utile car il permet au quidam de faire profiter à son entourage,d’une belle poésie à rime riche : ALLO ça va euh T’es où euh ? tu vas au ciné euh ? trop cool euh

Je pense sérieusement à l’achat car je fais moi aussi de belles rimes sur le beau site : http://abpn.monsite.wanadoo.fr et il n’y a pas de raison pour ne pas en faire profiter les autres.Vive le progrés.

[Répondre à ce message]

> Portable, bavardage et exhibitionnisme 17 mai 2002, par Aride

Juste en passant, je trouve que c’est un progrès... avant, pour exhiber quelque chose, les mecs faisaient ça avec leur bagnole ; le téléphone portable, même si c’est agaçant, c’est moins dangereux (sauf si on téléphone au volant, mais c’est une autre histoire).

Question : avant, on disait "petite bite, grande bagnole" - à votre avis, existe-t-il une relation inverse entre le téléphone et la taille de l’autre objet ?

[Répondre à ce message]