uZine
Retour au sommaire

Terre en vue !

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



La gros navion
vendredi 2 novembre 2001




LES BRÈVES
mercredi 23 juillet
mardi 15 juillet
lundi 17 février
mercredi 13 février
mardi 27 novembre

L’AFP nous fait un panégyrique du B52 :

«  Conçu au départ comme un bombardier nucléaire, le B-52, dans ses versions modifiées ultérieures, a fait preuve au cours de sa longue carrière d’une remarquable polyvalence, tant pour les missions de bombardement conventionnel que pour le mouillage de mines et l’emport de missiles de croisière non-nucléaires.

Dans les années 60, avec l’adoption par les Etats-Unis de la doctrine nucléaire de la "réponse flexible", le B-52 fut modifié pour pouvoir assurer des missions de pénétration à basse altitude et emporter davantage de bombes conventionnelles (mines, bombes à fragmentation).

Transformé dès lors pour l’adversaire en véritable arme de terreur, il acquit ainsi une nouvelle valeur stratégique et psychologique.

Au Vietnam, la flotte des B-52 fut engagée pendant huit longues années dans la plus longue mission de bombardement jamais connue, effectuant des bombardements de saturation, faisant naître l’expression "tapis de bombes". »







> La gros navion 19 mars 2002

Ignares et conneries à tous les étages. Le "carpet bombing" a été inventé pendant la seconde guerre mondiale, toujours par les ricains (avec eux, y’a pas moyen de discuter...) et mis en oeuvre, à ma connaissance, pour la première fois autour de Caen en 1944.

A l’époque, c’était pas du B52 mais du B17. Et c’était pas les civils vietnamiens qui morflaient mais les panzer divisions SS. Les temps changent....

[Répondre à ce message]

> La gros navion 19 avril 2002, par Guillaume

Vous oubliez que les Normands ont pas mal morflé aussi...

[Répondre à ce message]

> La gros navion 19 avril 2002

La ville de Saint-Lô (Manche) fut quasiment rasée par exemple et les ricains ont bombardé les populations civiles occupées par les Allemands. Mais il est malséant de se demander combien de morts cela fit, depuis le débarquement des sauveurs sur les plages d’Utah et d’Omaha Beach.

Mémoire sélective.

[Répondre à ce message]

> La gros navion 16 juillet 2003, par yaen

je n’ai rien de spécial pro ou anti ricains mais si je parle français (et que maintenant je m’en fous) c’est plus grâce aux boufonesques étoilés de la bannière qu’aux nazis (qui je le précise ne sont pas des allemands ni un autre peuple mais une tare cérébrale bien répartie dans notre monde) y’a eu des morts civils mais c’est normal, avant c’était pire on les violait d’abord. d’après les médias la guerre c’est du chirurgical, on tue les blattes dans le coin de ton appart avec des bombes à neutrons... on nous prend pour des cons et si nous on écoute ils ont bien raison.

[Répondre à ce message]

> La gros navion 13 août 2006

Yaen, tu es bien mal renseigné ! Le taux de viol et l’insécurité ressentie par la population locale, notamment féminine, fut bien pire après le débarquement allié que durant l’occupation allemande. Les troupes de choc américaines se comportaient d’une façon bien moins respectueuse envers les autochtones que les soldats allemands qui n’étaient pas majoritairement des SS sanguinaires mais des soldats disciplinés et bien élevés. Si la mémoire collective, systèmatiquement orientée en faveur de nos "libérateurs" par les médias nationaux, ne mentionne jamais les exactions commises par les repris de justice composant ces troupes de chocs, les Normands qui ont vécu cette époque se souviennent avec amertume des crimes quotidiens dont ils furent les victimes.

[Répondre à ce message]