racine uZine

Dans la même rubrique
Microcosmes
 
dimanche 11 mars 2001
Quand le minirezo trébuche,

C’est toute la révolution démocratique qui vacille !

Nos encul encart journalistes enquêtent.
par Serguei Zvlachinovitch Chitine
 
Après les multiples rebondissements de l’affaire Elf et la révélation de la « clef en or » du luxueux appartement parisien confié à la maîtresse de Roland Dumas, c’est l’affaire dite de « la clef du portail des copains » qui vient mettre littéralement la France à genoux. Le gouvernement est actuellement réuni en cabinet de crise et la VIème République devrait être proclamée avant midi.

Microcosme, Paris, de notre envoyé spécial.

Le Tout-Paris bruissait déjà depuis de nombreuses semaines face à l’ombre grandissante des étoiles montantes du Web Indépendant(TM). Après l’échec incontestable des starts-up gonflées aux stéroïdes, la France éternelle, meurtrie, à bout de souffle, pour tout dire désemparée, cherchait avec désespoir l’homme providentiel prêt à lui faire don de sa personne.

Au vu du formidable soutien populaire et de l’appui du complexe militaro-industriel, le Web Indépendant(TM) apparaît indiscutablement comme le vivier du renouveau démocratique français, en accord avec la Mafia locale. Sa surmédiatisation patente, acquise à la force du poignet par un travail acharné, a permis à ses membres de voir croître leur taux de reconnaissance par le grand public avec une vitesse inégalée jusque là, Marc Laimé dépassant Jack Lang au baromètre Pokemag - Ipsos dès novembre 2000.

Chacun des membres de ce Kollectif bien circonscrit a multiplié ces temps derniers les sites, publications de livres et articles, fondations d’Associations Solidaires(TM), sans parler de leurs apparitions télévisées que l’on ne compte plus, d’Atoukado à Matin-Bonheur en passant par le Club Dorothée.

Symboliquement et significativement, un timbre à l’effigie d’Antoine Pitrou fut mis en service en novembre dernier, tandis que les premiers films hard-porn à petit budget featuring Lirresponsable, réédités opportunément par son ancienne maison de production, circulaient massivement sous le manteau. On sait par ailleurs que Pierre Lazuly était en pourparlers avec la Commission Européenne pour figurer affublé d’un T-shirt ridicule sur le nouveau billet de 500 Euros, alors qu’un communiqué de Mattel© nous annonçait, ce 18 février, une Barbie© Mona Chollet© en préparation.

Dans ce contexte d’euphorie indépendantesque collective, il est peu de dire que les Indépendants Officiels(TM) étaient courtisés. Dépassée par la vague radicale, la majorité gouvernementale semblait perdre pied et sa monnaie d’échange, quelques bien pitoyables Safranes de fonction, apparaissait de singe face aux révolutionnaires retournements possibles. Vu la gravité de la situation, on s’autorisait à penser dans les milieux autorisés qu’en dernier recours Lionel Jospin se désisterait au profit d’Arno* pour les prochaines élections présidentielles.

Ainsi Vladimir Pravdovitch Arno, « le nouveau Léon Blum » selon Paris Turf, voyait enfin le Pouvoir, la Gloire et la Fortune à sa portée, après plusieurs années de vache maigre passées à haranguer des foules sans cesse plus nombreuses. Il refusait toutefois jusqu’à la semaine dernière toute négociation avec le gouvernement, car l’homme a ses convictions et il ne roule qu’en Mercedes.

Le tovaritch Laimé, son âme damnée, s’activait néanmoins frénétiquement en coulisses en mobilisant ses innommables réseaux franc-maconnico-médiatiques. Début mars, le Kollectif annonçait en grande pompe son organigramme hiérarchique, prévu pour après la prise de contrôle générale des institutions : Arno* Ober-Führer en Chef, Laimé Ministre de la Propagande, Lirresponsable à l’Intérieur, Lefayot à la Kultur, rien que de très attendu par les observateurs. Le Programme pour l’e-France était également à la hauteur des espérances : ADSL pour tous « à prix coûtant », fermeture administrative immédiate de tout site marchand d’une balle dans la nuque, dekoulakisation massive des users sous licence Windows©, regroupement en kolkhozes des FAI, et last but not least, obligation pour chaque citoyen de créer un site web palpitant et non commercial sous Linux endéans les 15 jours sous peine de lourdes poursuites pénales en Sibérie Orientale.

Les soutiens affluaient de toute part. Convaincus, Luc Guyau, Harlem Désir et toutes les autres grandes figures de l’establishment intellectuel français se ralliait à la Cause. Assurée de l’antisémitisme bon teint du Kollectif vu ses démêlés avec l’UEJF, la population suivait le mouvement avec un enthousiasme non dissimulé, comme au bon vieux temps.

Enfin, ce fut l’alliance avec le Parti Socialiste jeudi dernier, et la fusion fondatrice du Web Socialiste pour le Renouveau (WSR), un compromis ayant été atteint sur une BMW Série 3. La poignée de main entre Lionel Jospin et le charismatique leader du Kollectif fut suivie d’un poignant discours dont la conclusion résonne encore dans toutes les mémoires : « Nous écraserons l’Infâmie Marchande sous la meule de notre Pureté Militante, le Monde nous mange dans la main, l’Avenir nous appartient ! L’Indépendantisme, c’est les SitWeb plus l’Interactivité ! ».

Hélas, la proximité immédiate du Pouvoir Suprême n’a pas manqué de réveiller la vénalité de quelques uns, et depuis quelques jours la France toute entière assiste, ahurie et impuissante, au naufrage volontaire du bateau ivre Indépendant, sa coque en utopie galvanisée lardée d’allusions perfides, de malentendus enchevêtrés et d’accusations publiques de moins en moins floues.

Tout contrôle semble avoir échappé au Comité Central, à tel point que l’implosion finale du WSR est déjà envisagée par d’aucuns. La publication par Paris Boum Boum de clichés où l’on voit un Lazuly hagard (drogué ?) tendant la clef du portail à une furtive Chollet lunettée de noir n’a fait qu’ajouter à la confusion, certains affirmant qu’il s’agit là d’un abject trucage Photoshopeux, d’autres réclamant l’écartelement immédiat de la coupable et la dispersion du scan de ses membres aux quatres coins du Rezo à titre d’exemple. Laurent Martinez, actuel Standartenführer du contre-espionnage au WSR, se refuse à tout commentaire.

Quel avenir pour le WSR ? Qui sera le cheval de Troie de la nouvelle Kagoule ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais l’on peut examiner la situation actuelle :

1. Le gouvernement

Le gouvernement est profondément déstabilisé. Ami personnel d’Arno*, avec lequel il petit-déjeune tous les matins, le Premier Ministre s’est déclaré « très affecté », avant de s’enfermer dans son bureau avec ses conseillers. L’un des problèmes les plus urgents à régler concerne le sort réservé à l’imposant stock de Safranes destinées aux officiels du WSR, dont les châssis avaient été renforcés à grands frais pour supporter le poids du blindage et des egos des renégats.

2. La population

La population est en état de choc, mais réagit avec dignité. Paris ne s’est pas vidé comme en 40. Les rumeurs de revente d’Uzine pour 435 millions d’Euros à Vivendi, désireux de constituer « un pôle industriel de la subversion en ligne », ont provoqué un certain émoi, mais dans l’ensemble le moral reste bon. Les tickets de rationnement sont collectés dans le calme aux bureaux de poste.

Chaque Français Indépendant a fait sien ce noble slogan toujours d’actualité : « nous vaincrons, parce que nous sommes les plus forts ».

Longue vie au WSR, et vive la France !

 
 
Serguei Zvlachinovitch Chitine
Imprimer
format impression
Nomenklaturiste Indépendant
 
SPIP
Web indépendant


> C’est toute la révolution démocratique qui vacille !
11 mars 2001, message de MiniZola
 

"allusions perfides", dis tu, "malentendus enchevêtrés", "accusations publiques de moins en moins floues"...Tu as bien raison, soyons explicites et désignons les coupables par leur nom.

J’accuse ego de dilatation outrancière et peu compatible avec la modestie nécessaire de son état

J’accuse projection d’avoir fait prendre la vessie de l’adversaire imaginaire pour la lanterne qui éclaire le monde

J’accuse oedipe de guider la plume de ceux qui agressent les femmes uniquement, et respectent à l’excès les figures d’autorité paternelle (qui n’en demandent pas tant)

J’accuse pulsion d’avoir fugué et de baguenauder on line à moitié nue

J’accuse parano d’essayer de prendre le contrôle des systèmes

et j’accuse Renault pour publicité dissimulée

Il y en a d’autres, mais je suis paresseux...

Répondre


> C’est toute la révolution démocratique qui vacille !
11 mars 2001, message de PRIVATE JOKER
 

Enfin un peu d’humour dans un monde de brutes ...

C’est d’ailleurs la première fois que je vois Leuco-Site se faire imiter et dépasser. Comme quoi, vive la KonKurrence, ach !

Plus sérieusement, il me semble symptomatique de constater qu’Uz2 ne fonctionne plus qu’à coup de polémiques et d’excommunications : cela en dit long sur la récupération, non pas du VebIndep mais bien plutôt de son image, par quelques scribouillards qui se permettent de crier au loup lorsque les marchands veulent faire idem itou.

Il est bien loin le temps de l’innocence : il suffit de relire Uz1 pour constater la différence de ton, de se retaper le Scarabée ou le Menteur (au hasard, hein !) pour voir que leurs auteurs étaient plus intéressants quand ils usaient et abusaient de la liberté d’expression au lieu de simplement la défendre, ou de se brancher sur d’autres sites qui savent encore garder une fraîcheur que n’ont plus ceux qui se sont laissés instrumentaliser.

Le problème vient du fait que, de la même façon que multimania était devenu une entreprise florissante en capitalisant sur le travail personnel des gens qui y avaient ouvert une page, les nouveaux donneurs d’opinions du VebIndep se sont autonommés "représentants" des 1,5 millions de sites persos franco-français histoire de s’assurer une rente de situation.

Et ce ne sont pas les intellos et les journaleux qui s’entredéchirent au vu de tous par articles interposés et dans les forums qui vont pouvoir se permettre de dire le contraire. Personnellement, j’aurais tendance à accorder la palme à ce cher Marc Laimé qui tel un pitt-bull fou a réussi à attaquer depuis août 2000 : Daniel Schneidermann, Pierre Marcelle, Pilippe Val, Mona Chollet, et j’en passes ... Si il continue comme cela, son patronyme va se transformer en Marc Ledétesté.

Avec un copain comme celui-là, j’aurais tendance à avoir peur ou honte, mais certainement pas confiance !

Bon, stop, je n’en dirais pas plus : avec un peu de chance, je vais moi aussi lancer une polémique, il faut que je garde des arguments pour répondre, ouarf, ouarf.

"La France au Web Français !"

Répondre
> C’est toute la révolution démocratique qui vacille !, 11 mars 2001

ou de se brancher sur d’autres sites qui savent encore garder une fraîcheur que n’ont plus ceux qui se sont laissés instrumentaliser.

Instrumentaliser ? Quelle horreur ! Par qui ? Pour quoi ?

Le problème vient du fait que, de la même façon que multimania était devenu une entreprise florissante en capitalisant sur le travail personnel des gens qui y avaient ouvert une page, les nouveaux donneurs d’opinions du VebIndep se sont autonommés "représentants" des 1,5 millions de sites persos franco-français histoire de s’assurer une rente de situation.

Z*t, il y a des gens qui donnent des opinions ! Et paraît-il, ils se sont auto-proclamés porte-parole ! T’as des preuves ? Enfin bon, si t’en as pas, c’est pas grave, on ne peut être bonne à tout quand on fait des parodies de portails féminins.

Répondre