uZine
Retour au sommaire

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



Métrobus versus Ouvaton
mardi 25 novembre 2003




La régie publicitaire de la RATP, Metrobus, a assigné en référé la coopérative d’internautes Ouvaton, pour la contraindre, sous la menace d’une astreinte de 10.000 euros par jour, à révéler l’identité des auteurs du site du collectif stopub, qui s’est illustré en détournant des affiches de publicité dans le métro (parisien).

Pour les administrateurs d’Ouvaton :

L’huissier mandaté par la régie publicitaire des transports parisiens (Métrobus) menace la coopérative Ouvaton de poursuites au titre de personne fournissant aide et assistance aux auteurs d’un délit. À travers la future LEN, le législateur souhaite confier aux hébergeurs un rôle de juge, certains prennent les devant et tentent d’exiger d’Ouvaton d’être en avance d’une loi.

C’est pourquoi ils attendent la décision que rendra le juge le lundi 1er décembre, car un juge est la seule autorité à pouvoir exiger d’un hébergeur qu’il communique l’identité des auteurs d’un site.

VOIR EN LIGNE : NEWS OUVATON






> Métrobus versus Ouvaton 12 décembre 2003, par Phantow

Que dirait-on si au siege de la RATP(ou métrobus) on imposait au cadres (dans les ascenseurs ou les couloirs par exemple) des publicités ringardes ?

Comme si tu allait louer une k7 video ou un DVD, et au milieu du film intervienne une coupure pub niaise au possible.

On paye un ticket pour prendre le métro, pas pour se faire endoctriner.

[Répondre à ce message]

> Métrobus versus Ouvaton 25 novembre 2003, par HEYMANN Robert

En prenant le métro c’est uniquement pour me rendre, par ce moyen de transport du point A au point B et rien d’autre.

Par toutes les publicités que je suis OBLIGÉ de subir je dois accepter tous les messages véhiculés par ce système totalitaire sans avoir la possibilité d’y répondre par quel- -que manière que cela soit.Il va bien falloir,qu’un jour,l’usager puisse répondre à ce type d’agression sans qu’il se trouve en position d’éventuel délinquant alors qu’il n’est que victime.

[Répondre à ce message]

> Métrobus versus Ouvaton 25 novembre 2003, par m.

plus d’informations à propos de la LcEN sur len.ouvaton.coop

[Répondre à ce message]