uZine
Retour au sommaire

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



Intermittents de l’informatique
vendredi 5 septembre 2003




Le président du SYNTEC (une convention collective adoptée par de nombreuses sociétés d’informatique) veut « mieux coller aux contraintes des projets et aux sauts de conjoncture ».

Entendez par là : ne pas payer les employés lors des inter-contrats, et les virer librement si ça dure.

Des intermittents de l’informatique, en quelque sorte.







> Intermittents de l’informatique 16 octobre 2003, par lesmediaboliques

C’est que le modèle économique des sociétés de conseil et consultance est en train de prendre du plomb dans l’aile... Notez : vus les tarifs pratiqués au temps chéri de la Nouvelle Economie, on peut comprendre que les entreprises soient moins partantes pour sortir le chéquier et financer des armées de consultants de 25 ans en costard Armani... L’alternative ? Virer les analystes et consultants "redondants", ainsi que fermer les services "non coeurs". Je sais de quoi je parle, j’ai connu ça dans ma boîte, racheté par des ricains : détails sur www.20six.fr/lesmediaboliques, en section "game over".

[Répondre à ce message]

> Intermittents de l’informatique 17 septembre 2003, par jul

Oui, c’est un peu plus light que les pratiques offshore en cours d’application en France.

Voilà les effets actuels en Californie

Region March 2001 August 2003 Jobs lost
San Jose* 1,048,400 868,300 180,100
San Francisco** 1,087,700 966,300 121,500
Total 2,136,200 1,834,600 301,600

* Santa Clara County ** San Francisco, San Mateo and Marin Counties Source : California Employment Development Department

Il vaut mieux être vigilant sur tout les fronts :(

Bilan actuelle dans la silicon valley 10% des informaticiens irréversiblement délocalisés en 2 ans

[Répondre à ce message]