uZine
Retour au sommaire

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



Droit des marques : Hasta La Victoria Siempre !
samedi 12 juillet 2003




Dans le cadre de sa campagne de presse Cuba : La plus grande prison de journalistes au monde, Reporters sans frontières a fait appel aux services d’une société de communication, Rampazzo.

Cette dernière a réalisé une affiche détournant une célèbre photo de Ernesto "Che" Guevara en l’intégrant à une non moins célèbre affiche de mai 68.

(GIF)
C’est du boulot !
Valoriser les contenus éditoriaux et graphiques sur mesure

Dans son communiqué : La justice française interdit à Reporters sans frontières d’utiliser l’image du "Che", RSF nous apprend que :

« Le tribunal de grande instance de Paris a interdit à Reporters sans frontières et à la société Rampazzo, d’utiliser l’image du "Che au béret". Les deux entités étaient assignées à comparaître à la demande de madame Diane Diaz Lopez, fille et héritière du photographe cubain Korda, auteur de la célèbre image. Reporters sans frontières attend de prendre connaissance des attendus du jugement pour décider si elle fera appel ou non. »

Rappelons également que RSF est menacée de perdre pour un an son statut de membre consultatif auprès de l’Onu, à la suite d’un vote du comité chargé des ONG intervenu après plainte de la délégation cubaine, et qui a été endossé par 9 pays sur 19, dont la Chine, la Côte d’Ivoire et la Russie. Ce vote, s’il était confirmé en juillet par le Conseil économique et social de l’Onu, priverait RSF du droit de participer, oralement ou par écrit, aux réunions de la commission des droits de l’homme. (cf. Reporters sans frontières menacée d’une suspension d’un an)







> Droit des marques : Hasta La Victoria Siempre ! 21 mars 2005

mon pére adore le che et voila !!!!

[Répondre à ce message]

> Droit des marques : Hasta La Victoria Siempre ! 24 août 2003

Le Che a dû quitter Cuba sous la pression des soviétiques précisément parce qu’il était en désaccord avec les nouvelles orientations du régime. L’utiliser comme l’a fait RSF trahit une profonde ignorance historique. Pour être clair : les pubeux qui ont conçu ça sont des bourrins. Il est heureux que la famille Korda réagisse.

[Répondre à ce message]

> Droit des marques : Hasta La Victoria Siempre ! 12 juillet 2003, par Alex

Et pourquoi ils foutent pas la tronche à Castro ? C’est un peu facile de mettre les crimes du régime dictatorial de Cuba sur le dos d’un gars mort il y a plus de 35 ans.

[Répondre à ce message]

quiero bailar la salsa 13 juillet 2003, par Lirresponsable

tu as la réponse sémiotique dans le communiqué de RSF :

« Pour sensibiliser les quelque 120 000 Français qui, attirés par le soleil, les plages et le mythe de la Révolution des « Barbudos », choisissent Cuba comme destination de vacances, [...] Le visuel de la campagne reprenait la célèbre affiche de Mai 68 représentant un CRS brandissant une matraque et tenant dans l’autre main un bouclier. Au visage du CRS avait été substitué celui d’Ernesto « Che » Guevara, dessiné à partir de la photographie de Korda. La légende : "Bienvenue à Cuba, la plus grande prison du monde pour les journalistes".

Il s’agissait de rappeler que, derrière l’idéologie de la Révolution cubaine, qui fait encore rêver de nombreux touristes, se cache en réalité un régime totalitaire qui utilise l’icône du « Che » pour tenter de légitimer la répression. L’affiche montrait également comment un mythe, qui a fait rêver toute une génération dans les années 1960, s’est converti en ce que cette même génération abhorrait : un régime policier. »

On choisit des symboles qui parlent aux clients visés par la campagne de communication...Tu vois, c’est un peu comme si on réalisait une affiche de Robert Ménard en Nixon ou JFK débarquant à Playa Giron (la baie des cochons) avec comme légende "RSF libère Cuba".

[Répondre à ce message]

> no me gusta 15 juillet 2003, par Geo

Pour info, cette même photo est utilisée en ce moment en Belgique et au Luxembourg pour une publicité pour une banque. A la place de l’étoile sur le couvre-chef du Che se trouve le logo de ladite banque, en l’occurence Dexia.

Il y a bien eu quelques remarques désobligeantes à ce sujet, mais certains journaux ont "justifié" en expliquant que la photo avait de toute façon été déjà pas mal utilisée à des fins publicitaires.

Hasta siempre Coca Cola !

[Répondre à ce message]

> Le PDF de la campagne Dexia 15 juillet 2003, par lucas

Il suffisait de supprimer les moustaches du "Che" pour échapper à la dure loi des droits d’auteurs ! Pas si bêtes, les banquiers....

Dexia, nouvelle campagne (PDF, 431 Ko)

[Répondre à ce message]

> Le PDF de la campagne Dexia 21 septembre 2003, par gork

Nous avons encore la preuve qu’au bureau central du parti capitalo-mondialiste, on fait feu de tout bois ! Ca inspire confiance non ? En tout cas, chez Dexia les vestes à vendre sont une bonne affaire, elles servent en général très peu, ils en changent trop vite.

[Répondre à ce message]