uZine
Retour au sommaire

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



La pornographie et le terrorisme
mercredi 9 avril 2003




Début mars à Athène, le ministre de la justice Dominique Perben résumait sa vision de l’internet :

« L’internet peut être, en effet, la meilleure ou la pire des choses.

Il permet des échanges extrêmement rapides, quasi instantanés, d’un bout à l’autre de la planète, comme au coin de la rue. Des échanges d’idées, de produits, de services, de messages et de correspondances de toute nature, via le courrier électronique. Ce sont autant de possibilités d’expressions nouvelles, et de contacts nouveaux, y compris au sein des familles. Autant de progrès. Autant de libertés.

L’e-mail, les chats permettent de tisser de nouveaux liens, de rencontrer de nouveaux amis non seulement dans le monde virtuel qui est celui d’internet mais aussi dans le monde réel. Les jeunes, les adolescents, les enfants en sont très friands.

Ils encourent de ce fait de nouveaux dangers, car la pédophilie et la pornographie prospèrent sur Internet, mais aussi le terrorisme, l’appel au meurtre et toutes sortes d’atteintes intolérables à la dignité de l’humanité. Vous êtes particulièrement bien placés, vous [les praticiens de la justice des mineurs] qui êtes en première ligne, pour en apprécier les ravages. »







> La pornographie et le terrorisme 2 mai 2003, par soyez réalistes !!

Bien parlé, M. le Ministre !!

Maintenant, je lis les précédentes réponses à cette intervention, et là je suis consterné !!!

Tout d’abord, et même si pour certains ce que je vais dire va automatiquement être décrédibiliser par ma profession, je signale que je suis fonctionnaire de Police, et ouais, un "flic", qui plus est spécialisé dans les atteintes sur mineurs....

Je vois que les divers intervenants confondent pornographie, pédophilie, etc...

Tout d’abord, il faut savoir que des textes de lois existent, et qu’ils sont là pour être respectés...

En ce qui concerne la pornographie : bien sûr que non, elle n’est pas interdite, à partir du moment où cela se passe entre adultes responsables et consentants... Maintenant, "la diffusion de messages à caractère pornographique susceptibles d’être vus ou perçus par un mineur" (pour reprendre le texte), ça c’est interdit.... et quelque soit le support (vidéo, images, voire texte).... Vous citez l’exemple des revues ou cassettes vidéos porno. accessibles dans les magasins et librairies... Il existe également des textes dans ce domaine, interdisant que ces données soit à portée des mineurs, obligeant les libraires à les mettre en hauteur... De plus, ces revues-cassettes sont protégées par des emballages, seuls la couverture est visible... enfin, et si le commerçant fait bien son boulot, il doit refuser la vente de matériels pornographiques si à l’évidence le client est mineur....

Maintenant, le cadre familial (les cassettes vidéos porno. laissées à portée des enfants, pour reprendre l’exemple fourni par un intervenant précédent) : cet aspect est du domaine de responsabilité de la famille, des parents... le législateur ne va pas envoyer des juges ou des "flics" pour vérifier comment sont rangées les cassettes, il faut bien que dans ce Pays, les parents aient encore un peu de boulot....

Concernant le Net : je suis étonné que quelqu’un puisse dire ne jamais avoir été sollicité par une bannière, un mail, ou quelque autre chose, invitant à venir visiter un site porno... Je suis bien placé pour savoir que certains responsables de sites n’hésitent pas à envoyer en masse des Mails pour faire de la "pub" à leur site porno... Quid de la législation en ce domaine ?? A qui la responsabilité dans ce cas là ?? Pour reprendre mes deux premiers exemples, dans un cas une tierce personne est (théoriquement) obligée d’appliquer le texte : le libraire ; dans le second, c’est aux parents à faire attention...

Mais sur le net, l’accès à des images est tellement facile !! le contrôle est quasi-nul : une simple case à cliquer, dans laquelle on certifie être majeur....

Il existe bien des logiciels de contrôle, je suis d’accord... mais c’est valable pour des enfants encore jeunes... à l’heure actuelle, le moindre gamin de 14-15 ans en sait plus, en règle générale, que ses parents en matière d’informatique, et peut désactiver sans problèmes le logiciel...

Comprenez-bien, je suis pas un intégriste ou un taliban... mais je pense, contrairement à ce que j’ai lu, que la pornographie n’est pas le meilleur moyen de s’instruire au niveau sexuel...

Et à partir du moment où vous commencez à visiter des sites porno. sur INTERNET, c’est l’escalade : de liens en liens, vous tombez sur des sites de plus en plus hards, proposant des données de plus en plus crades... c’est essentiellement là que se situe le danger...

Autre danger : le risque de faire de mauvaises rencontres... Je suis bien placé, là aussi, pour savoir que des types n’hésitent pas à fréquenter les sites et autres tchat réservés aux ados., pour faire des rencontres "et plus si affinités", et malheureusement cela marche bien pour eux...

Oh, bien sûr, INTERNET n’est pas responsable de cela, mais c’est la facilité offerte par ce superbe moyen de communications qui est dangeureux par lui-même....

Alors je sais, on va me parler de la liberté sur la toile, et tout et tout... malheureusement, toutes des activités humaines, aussi belles soient elles, sont un jour déviées de leur but initial, et utilisées à des fins criminelles... INTERNET n’échappe pas à la chose, et des moyens de surveillance ne peuvent qu’être recommandés...

[Répondre à ce message]

Tout ça m. le ministre ? 14 avril 2003, par Elvan

Je sens que je suis d’accord avec vous tous qui avez déjà répondu à cette brève et tout particulièrement avec l’arpenteur. En effet, on va bel et bien ou l’on choisit d’aller. Aller dans un bordel plutot qu’au théatre, aller voir des sites glauques du net plutot que des sites "cool". Je suis aussi d’accord avec Estelle in the sky. Arretons la confusion entre tous les genres. Mais ça, à la limite, on y est habitués, tant l’amalgame est devenu un sport pratiqué et encouragé par les médias. Quant à Jipi, lorsqu’il dit que personne n’est gené par l’abondance de films pornos dans les rayonnages de nos bons vieux magasins institutionnels type grande surface ou chez papy et mamie sur le scope, ma foi quelle clairvoyance ! Ceci dit, le porno tourné par des pros en pleine possession de leurs moyens (à tous les niveaux ;-)) ) n’a jamais tué personne. La connerie par contre ça tue, surtout quand elle est ministérielle, avec tout ce que cela implique au niveau législatif.

[Répondre à ce message]

> La pornographie et le terrorisme 12 avril 2003, par jipi

Toujours les vieux fantasmes sur internet, où fourmilleraient les dépravés de toutes sortes.

Internet, c’est comme la vie, ou plus exactement, c’est la vie. On y trouve de tout, certes, mais pas plus de dégueulasseries qu’ailleurs. Chez mon marchand de journaux, les gamins n ’ont qu’à lever la tête pour voir des couvertures de revues pornos (hypocritement pastillées de caches). Ca ne gêne personne que je sache. Allez donc le mercredi après-midi dans un supermarché au rayon presse.... Et toutes les familles où les k7 pornos de location sont posées sur le magnétoscope. Mais bon, rappeler ces vérités peut fâcher des gens... Alors donnons nous bonne conscience à peu de frais en dénonçant les horreurs qui se glissent dans notre navigateur à l’insu de notre plein gré.

[Répondre à ce message]

> La pornographie et le terrorisme 13 avril 2003, par Paquita

Attaque sur Internet : les terroristes pornographes posent des bombes sexuelles !

[Répondre à ce message]

> La pornographie et le terrorisme 5 mai 2003, par Le Fourbissime

Héhé ^_^

(au moins il y en a un qui se sera marré, c’est déjà ca !)

[Répondre à ce message]

> La pornographie et le terrorisme 12 avril 2003, par l’arpenteur

Voilà voilà... Monsieur le ministre (la minuscule est voulue) vous naviguez dans des eaux bien troubles pour rencontrer de telles ignominies sur l’Internet. Quand à moi, puisque mon exemple personnel est le seul que j’aie à vous opposer, qui suis plus de 5 heures par jour connecté, je ne rencontre JAMAIS ces sites dont vous parlez, et si par hasard je tombe sur un site pornographique, les barrières sont suffisamment explicites pour que je n’aie aucune envie d’y pénétrer. Entendez bien que ce n’est aucune pudibonderie de ma part, c’est simplement que si je navigue j’aime choisir ma destination. Il me semble, sauf votre respect Monsieur le ministre, que si vous êtes autant confronté à ces sites c’est que vous les cherchez délibérément, ce qui n’est certainement pas le cas de la majorité de vos concitoyens. En ce cas, veuillez ne pas confondre vos penchants avec ceux de personnes qui travaillent, aiment et voyagent en ligne. Pour une réelle démonstration de ce qui se passe sur l’Internet, je vous invite à me rendre visite, je me ferais fort de vous démontrer que sur l’Internet, comme dans "la vraie vie", on ne va que là où l’on a choisi... Cordialement, L’Arpenteur

[Répondre à ce message]

> La pornographie et le terrorisme 12 avril 2003, par estelle in the sky

Je sais bien que nous nous situons malheureusement dans destemps de retour à l’ordre moral (répression sur les prostituées plutôt que sur les proxénètes, sur-taxation des produits pornographiques etc ...) mais je trouve néanmoins désolant et littéralement affligeant de voir se glisser entre des fléaux tels que le terrorisme et la pédophilie le terme pornographie.

La pornographie n’est pas illégale et si les enfants en sont les témoins accidentels c’est de manière beaucoup plus dangereuse que l’on ne croit : affichage porno-chic des publicitaires, dégradation insidieuse quotidienne de l’image de la femme au rang d’objet...

La pornographie est une branche de la culture, un réel plaisir, presque un art de vivre et en tout cas ni un fléau à éradiquer ni une honte : c’est au contraire un appel à vivre sa sexualité de manière libre et dénuée de tabous, ceux-ci étant à mon avis la plus mauvaise manière d’accder à la sexualité (les enfants pourtant, vous le remarquerez, les principales cibles des interdits moraux qu’on leur enfonce dans le crâne)

De plus chers amis, si un contrôle réel des contenus sur le Net se fait à la source, quid de la liberté d’expression sur la Toile ?

[Répondre à ce message]

> La pornographie et le terrorisme 18 avril 2003, par Guita

Mouais. Tout a fait d’accord ! Pour une fois qu’une femme ne prends pas le porno pour cible.

[Répondre à ce message]

> La pornographie et le terrorisme 21 mai 2003, par Vers un éducation sexuelle

Aux parents de donner une éducation à leurs enfants. Une éducation sexuelle correcte qui permette aux enfants de devenir des adultes critiques. Nos corps sont sexués, c’est comme ca. Et sont susceptibles de nous donner du plaisir. Expliquons avant que les publicitaires et autres sites web n’explique avec leurs arrières pensées mercantiles.

[Répondre à ce message]