racine uZine

Dans la même rubrique
Frontières du réseau mondial
 
lundi 18 septembre 2000

Révélation : la France n’a pas créé Internet

par Pierre Beyssac
 
Scandale sans précédent : Internet serait un réseau international qui aurait démarré aux États-Unis, et ses ramifications s’étendraient jusqu’en Europe. Des ministères français y seraient connectés, mettant en péril la sécurité nationale.

Ce sont les révélations stupéfiantes faites à la DST par « des pirates informatiques repentis », bien entendu « sous couvert d’anonymat ». C’est une feuille d’information spécialisée, « Le monde du renseignement », qui révèle cette histoire.

Bien entendu, ce n’est pas tout à fait ainsi que l’information est présentée. En fait, nous annonce-t-on triomphalement, le domaine gouv.fr, sous lequel sont situés les sites de nos ministères, serait indirectement aux mains de l’armée américaine. Dit comme ça, on comprend que notre bonne DST s’inquiète.

Suit un article détaillé enfonçant quelques portes ouvertes, expliquant de manière un tantinet simpliste l’architecture décentralisée du DNS, le procédé qui permet d’associer une adresse physique de machine à un nom de site.

Le DNS est organisé de façon hiérarchique. Le point de départ, appelé la « racine », est géré aux USA. En dessous sont situés les codes internationaux et les codes de pays, appelés domaines de premier niveau. Et ensuite, code par code et pays par pays, les sites déclarés dans chaque pays.

Tout cela est mis en place sur des ordinateurs serveurs situés un peu partout dans le monde, qui gèrent chacun un petit bout du système. Pour des raisons de fiabilité, le tout est organisé de telle manière que la panne d’un ordinateur ou d’une partie du réseau ne bloque pas l’ensemble : l’information est dupliquée sur plusieurs serveurs.

En particulier les États-Unis, pour des raisons historiques évidentes, hébergent un grand nombre de ces serveurs, dont bon nombre de ceux concernant le haut de la hiérarchie... dont dépend le reste d’Internet. Et il se trouve que certains de ces serveurs sont hébergés par l’armée américaine, qui n’est pourtant qu’un utilisateur d’Internet parmi d’autre. C’est cela qui, apparemment, inquiète nos anonymes pirates repentis.

Tout cela est bien connu, depuis des années, y compris les problèmes potentiels de sécurité que cela pose. Ce n’est ni le seul, ni le plus grave problème associé au DNS. Tous les experts en réseau le savent, et personne de sérieux n’a jamais fait reposer la sécurité de son réseau sur le DNS.

Alors que les états de nombreux pays, au premier rang desquels figure la France, ont tout fait, depuis des années, pour retarder l’utilisation civile de procédés de chiffrement sérieux qui auraient permis de résoudre bon nombre de problèmes liés aux protocoles d’Internet (en particulier le DNS), il est piquant de constater que nos services de sécurité commencent à en ressentir les conséquences. Encore faudrait-il qu’on évite de perdre du temps avec de faux problèmes...

 
 
Pierre Beyssac
Imprimer
format impression
 
SPIP
Web indépendant


> Révélation : la France n’a pas créé Internet
24 décembre 2003, message de Djoum
 
Comment savoir précisemment le créateur du monde INTERNET ?? Qu’est-ce que DNS ?
 
Répondre