uZine
Retour au sommaire

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



Le net à l’étouffée : la recette tunisienne de l’été
dimanche 23 juin 2002




La Tunisie n’est pas seulement une destination touristique pour abrutis clubmédisés, c’est aussi un état fort, ami de la France, doté d’une capacité à museler tout ce qui voudrait dépasser de la carte postale. Car Ben Ali qui possède sa propre conception de la liberté d’expression et des Droits de L’Homme, n’aime pas du tout les médisants, ni les contradicteurs.

On se souvient des déboires de Sihem Ben Sedrine, journaliste et militante des droits de l’Homme, dont RSF avait hébergé le site, Kalima censuré l’an dernier, tandis qu’elle-même était emprisonnée pour délit de liberté dans un pays de plomb.

Aujourd’hui, c’est au tour d’Ettounsi, alias Zouhair Yahyaoui, webmestre de Tunezine.com, un webzine d’opposition, de se voir poursuivi et condamné par l’Etat et la « justice » tunisienne, pour l’avoir un peu trop ouverte, et notamment sur internet.

Zouhair Yahyaoui, qui a subi des mauvais traitements durant sa détention avant le jugement, devra selon le verdict du procès et le Code de communication tunisien effectuer 5 ans de prison pour « diffusion de fausses nouvelles », « vol et utilisation frauduleuse de moyens de communication ».

Diffusion de fausses nouvelles

-  le communiqué de la ligue tunisienne des Droits de l’Homme soutenant le webmestre.

-  Prison ferme pour l’internaute dissident tunisien Zouhair Yahyahoui, dépêches Yahoo.

-  Arrêté début juin, un cyberdissident risque jusqu’à 5 ans de prison , RSF.

-  L’Internet, toujours moins libre en Tunisie - par Ludovic Blecher de Libération

-   Tunisie : un webmaster, défenseur des droits de l’homme, emprisonné , Znet.

L’information souhaitée en Tunisie :

-  Le site de propagande de Ben Ali sur les Droits de l’Homme, dans le genre ubuesque