uZine
Retour au sommaire

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



Charliehebdo.net : un webmestre bénévole et blessé
vendredi 19 janvier 2001




L’ensemble de l’édito de Philippe Val, "Internet, la Kommandantür libérale " daté du 17.01, peut être lu sans les commentaires du Minirézo sur Charliehebdo.net.

Ce site non officiel - mais jusque-là bien toléré - du journal, est tenu par un webmestre bénévole et passionné Gilles Hurtebize. Il y présente sa réaction aux propos de Val.







> Charliehebdo.net : un webmestre bénévole et blessé 5 mai 2003, par phiphigodefroy

Comment ca bye-bye ?Ca veut dire quoi ?Je viens a peine d’arriver sur votre site que je ne connaissais pas passque je n’avais jamais manoeuvre un ordinateur de ma vie,et que j’ai trouve un boulot(par l’ANPE-veuillez noter)ou qu’on peut manipuler ce type d’engin,et vous dites bye-bye ?Chuis pas content du-tout.

[Répondre à ce message]

> Charliehebdo.net : un webmestre bénévole et blessé 25 avril 2003

moi je lis tout charlie des fois je me dis que le numero est plus ou moins reussi mais quand meme faut bien se dire qu’a force de déconner et de ne rien aimer de ce qui a l’air actuel, force est de constater que l’amalguame démaguo pour etre dans le ton est bien vite fait. moi chuis d’accord avec toi c blessant c gratuit mais ca ressemble presque a un ton réac. merde, et l’encre de leur journal elle est fait où ? si c’est pantone c’est americain, sinon ca dait partie des industrie poluante comme celle du papier. internet

bah quoi, a la fin ?

[Répondre à ce message]

> Charliehebdo.net : un webmestre bénévole et blessé 20 novembre 2002

Salut, Il n’y a rien d’etonnant dans les propos de Val, enfin pour moi EX-lectrice de ce journal puant .L’eleve charlie a dépassé le maitre libé.Libé qu’il ne critique d’ailleurs plus depuis qu’ils s’auto-font de la publicité,terminé les branleurs abrutis de libé ils sont soudain devenus très fréquentables !Ces deux torchons ont de la meme manière humilié,nié,ridiculisé les victimes du génocide au Rwanda,usant de la technique du "juste des noirs qui s’entretuent,incorrigibles sauvages !" ils n’ont en rien informés leur lecteurs des énormes responsabilité de la France en particulier.Ils nous refont le coups avec la Cote-d’Ivoire,... Ne sois-pas bléssé,ou alors tu n’as qu’a, bénévolement créér un site pour libération ceux sont les meme journalistes,éditos,...

[Répondre à ce message]

> Charliehebdo.net : un webmestre bénévole et blessé 26 janvier 2001, par Gilles Hurtebize

"...jusque-là bien toléré..." ! ? ? ? ah bon ? ben, oui, c’est vrai : je n’ai pas été poursuivi pour reproduction illégale du contenu de Charlie... Ouf ! vachement sympa de leur part. C’est vrai, je croyais que ça serait bien pour eux aussi ; alors y m’on pas embêté. y m’ont laissé gentiment faire mes pâtés de sable dans mon coin... Des gens bien, quoi ! cf : "la compil", sur charliehebdo.net En fait, bien sûr que ça m’aurait bien qu’ils soient séduit par le travail que je faisais pour Charlie. C’est vrai que je prenais bien mon pied à le faire, le fignoler, comme un mécanicien qui aime bien soigner une voiture qui a de la classe, et un moteur qui ronronne bien. C’est vrai que s’ils m’avaient dit : "on n’a pas d’argent à y mettre", j’aurais trouvé le moyen de leur faire quand même ! Ce n’est pas un site compliqué : avec mes 2-3 petits programmes, c’est facile. Tout ce qu’ils auraient eu à faire pour m’aider, c’est de me transmettre les documents textes et dessins pour que je les intègres dans le site ; juste un petit coup de pouce ! Sinon, je dois tout scanner, et je n’arrive pas à suivre ! C’est pourquoi chaque N° n’était pas complet... Et puis on aurait pu dire que ce serait un site "parrainé" par Charlie ; comme ça, il conservait son aura d’anti-Internet, tout en y touchant par gentil débile interposé, et sans tomber dans l’excès radicalement "anti"... Et tous ceux qui disent qu’il est impossible de faire un site basé sur le bénévolat l’auraient eu dans l’os ! Signé : un webmestre "prêt à dépenser de l’argent à fonds perdus pour avoir son petit site personnel", membre de la secte "des t., des m, des f., des m., des p., des n., des d. (je ne veux insulter personne), qui trouvent là un moyen de diffuser mondialement leurs délires, leurs haines, ou leurs obsessions"... Gilles, en l’occurence.

la compil

[Répondre à ce message]

> Charliehebdo.net : un webmestre bénévole et blessé 25 janvier 2001, par Gilles Hurtebize

"...jusque-là bien toléré..." !??? ah bon ? ben, oui, c’est vrai : je n’ai pas été poursuivi pour reproduction illégale du contenu de Charlie... Ouf ! vachement sympa de leur part. C’est vrai, je croyais que ça serait bien pour eux aussi ; alors y m’on pas embêté. y m’ont laissé gentiment faire mes pâtés de sable dans mon coin... Des gens bien, quoi ! cf : "la compil", sur charliehebdo.net En fait, bien sûr que ça m’aurait bien plu qu’ils soient séduit par le travail que je faisais pour Charlie. C’est vrai que je prenais bien mon pied à le faire, le fignoler, comme un mécanicien qui aime bien soigner une voiture qui a de la classe, et un moteur qui ronronne bien. C’est vrai que s’ils m’avaient dit : "on n’a pas d’argent à y mettre", j’aurais trouvé le moyen de leur faire quand même ! Ce n’est pas un site compliqué : avec mes 2-3 petits programmes, c’est facile. Tout ce qu’ils auraient eu à faire pour m’aider, c’est de me transmettre les documents textes et dessins pour que je les intègres dans le site ; juste un petit coup de pouce ! Sinon, je dois tout scanner, et je n’arrive pas à suivre ! C’est pourquoi chaque N° n’était pas complet... Et puis on aurait pu dire que ce serait un site "parrainé" par Charlie ; comme ça, il conservait son aura d’anti-Internet, tout en y touchant par gentil débile interposé, et sans tomber dans l’excès radicalement "anti"... Et tous ceux qui disent qu’il est impossible de faire un site basé sur le bénévolat l’auraient eu dans l’os ! Signé : un webmestre "prêt à dépenser de l’argent à fonds perdus pour avoir son petit site personnel", membre de la secte "des t., des m, des f., des m., des p., des n., des d. (je ne veux insulter personne), qui trouvent là un moyen de diffuser mondialement leurs délires, leurs haines, ou leurs obsessions"... Gilles, en l’occurence.

la compil

[Répondre à ce message]

> Charliehebdo.net : la compil d’un webmestre bénévole et blessé 25 janvier 2001

Le lien ne fonctionnant pas ci-dessus, le voici à nouveau...ou comment la bonne volonté, l’énergie, le travil passionné et bénévole d’un webmestre qui s’était spontanément mis au service de son journal préféré en a été traité et remercié...

Belle preuve de mépris, et de respect des lecteurs....

On y trouve les nombreux mails échangés entre Gilles et Charlie Hebdo...

Edifiant !

La Compil de l’histoire de Charliehebdo.net

[Répondre à ce message]

> Charliehebdo.net : un webmestre bénévole et blessé 19 janvier 2001

Ben non. On n’a pas de site Internet. Oh, on y a pensé. On a vu défiler dans nos bureaux des experts, des militants du Web il parle du minirezo là ?, des ingénieurs en informatique qui nous ont proposé des projets, tous plus beaux et originaux les uns que les autres. Mais, au bout du compte, on a dit non. Ami lecteur, tu vas comprendre pourquoi. Il y a deux raisons principales.

Naifs amis lecteurs déçus de Charlie, tout ceci est un réglement de comptes perso. Le microcosme du journalisme parisien (ou qui voudrait bien l’être ( du journalisme ) se dispute depuis des semaines, ici, nous avons un Philippe Val qui a pété les plombs, certes, mais c’est un tir à répétition chez lui. On y est habitués. On ne le lit plus à cause de tous ces pétages de plomb. On quitte la rédaction et on crée un autre hebdo. Et c’est marre.

En bref, vols autour d’un nid de coucou, certes, mais faudrait pas que ça commence à ressembler à un combat de harpies à la Zola. Il ne faudrait pas que ce petit différend entre quelques personnes fasse oublier le forum de Davos, par exemple...

Là, il n’est question que de liberté de se tirer des vacheries personnelles en pretextant qu’il s’agit de liberté d’expression. La liberté d’expression est vraiment bouffée à toutes les sauces en ce siècle nouveau

[Répondre à ce message]