uZine
Retour au sommaire

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



Retour sur prescription
jeudi 28 décembre 2000




Les infractions commises en matière de presse sont prescrites trois mois après la commission des faits. Cette disposition protectrice de la liberté de la presse est remise en cause par certains militants anti-racistes, dès lors qu’il s’agit de l’internet. Heureusement, Libération remet les pendules à l’heure et empêche les censeurs d’avoir le choix dans la date de commencement du délai de prscription.