uZine
Retour au sommaire

Web indépendant, Web citoyen

Cyber-économie mon amour

Internet & Journalisme

Pressions & répression



Le Monde pointe vers Radio Islam
vendredi 1er décembre 2000




Le quotidien Le Monde a publié dans son édition datée du 29 novembre une correspondance de Serge Thion, prétendu "chercheur", révoqué le 1er novembre 2000 du CNRS en raison de son activisme négationniste sur la Toile. Curieusement, le journal du soir n’a pas retranché de cette singulière "mise au point" l’adresse du site "personnel" de Serge Thion et, dès lors, le lecteur internaute du Monde a toutes les chances de finir son parcours sur Radio Islam, l’un des plus gros serveurs négationnistes qui soient, hébergeur de "La Vieille Taupe", des faux Protocoles des Sages de Sion, des délires de Garaudy, Faurisson, etc. Cela donne, en quelque sorte, à Serge Thion la possibilité d’étendre à l’infini - et jusqu’à la nausée - sa "mise au point". Pas très futé de la part du Monde...

-  Plus à lire dans le webzine Amnistia







Et alors ? 6 décembre 2000, par Yan Marchal

Pourquoi Le Monde devrait-il s’interdire de "pointer" vers Radio Islam ? Le fait de publier l’adresse d’un site suppose-t-il implicitement qu’on en approuve le contenu, et qu’on encourage ses lecteurs à y adhérer ?

Les auteurs du minirézo semblent être, pour la plupart, de fervents partisans d’un web libre et dépourvu de censure. Or, en ne publiant que les adresses des sites que l’on juge bienséants, n’essaie-t-on pas "d’orienter" son lectorat, de contrôler son accès à l’information (ou plutôt, en l’occurence, à la désinformation) ?

Pour ma part, j’aime croire que les lecteurs sont en majorité assez intelligents pour forger leurs propres opinions après avoir eu accès à toutes sources d’informations plus ou moins objectives. Et dans le cas présent, il n’y a vraiment pas besoin d’être très perspicace pour découvrir que le site abbc.com (zut, je l’ai cité !) ne contient qu’un ramassis ordurier de thèses racistes, prosélytes, fortement antisémites et négationistes.

De toutes façons, pour accéder à ce site et à une multitude de sites similaires, il suffit de lancer une requête dans un moteur de recherche avec les mots-clé adéquats. Donc il est bien vain de prétendre "protéger" ses lecteurs en ne leur diffusant pas l’adresse !

[Répondre à ce message]

> Et alors ? 7 décembre 2000, par ARNO*

Votre contribution est très intéressante. Mais la présente brève est-elle un simple jugement de valeur contre Le Monde ? On peut en faire deux lectures...

1. Le plus important : nous sommes en pleine tempête médiatique autour de la condamnation de Yahoo. Une partie des critiques portent sur le référencement de sites négationnistes. La présente brève remarque simplement la présence d’un « lien » vers de tels site à partir du quotidien de référence Le Monde. Deux conclusions différentes (à l’appréciation du lecteur) : on trouve là deux poids, deux mesures (hystérie contre Yahoo, tolérance pour Le Monde) ; seconde conclusion (à mon avis plus constructive, que vous mettez d’ailleurs en avant), on a un véritable problème d’approche du réseau si on se donne une responsabilité éditoriale aux liens hypertextes. Notre brève ne fait alors que mettre en avant la contradiction entre l’attitude du Monde et les jugements à l’emporte-pièces contre le réseau.

2. On peut être partisan de la liberté d’expression et en même temps faire des choix très fermes. En l’occurence : faire le choix personnel de refuser de faire la publicité de certains sites, car on lutte contre leur idéologie, et cela sans pour autant réclamer leur censure pure et simple. C’est ce qu’on constate sur la très grande majorité des sites Web indés. Or ce comportement général du réseau est occulté, et on assiste à un dénigrement du réseau de la part de médias traditionnels qui n’ont pas attendu le réseau pour, eux, ne pas assumer leurs propres choix philisophiques : Les Protocoles des Sages de Sion publiés par le Times, Faurisson publié par Le Monde...

[Répondre à ce message]

Responsable de quoi ? 5 janvier 2001, par Lez

Il y a des milliers de bonnes raisons de donner l’adresse d’un site absolument pas fréquentable. Pour qu’on puisse vérifier tout le mal qu’on en dit, pour emettre des doutes sur la qualité des informations de ce site, pour entrer en guerre contre lui ... C’est vrai qu’il est néamoins déplaisant d’imaginer qu’en agissant ainsi, on donne une certaine forme de publicité à des gens peu fréquentables, voire qu’on leur procure un lectorat. J’ai quand même l’impression qu l’ordure fleurissant sur le web, les tordus avides de se repaître de propagande antisémite ou négationnsite n’attendent pas après les journalistes de Le Monde, de Le Canard Enchainé ou de uZine 2 pour trouver les bonnes adresses. Mais pour vous citer, cher Arno "on a un véritable problème d’approche du réseau si on se donne une responsabilité éditoriale aux liens hypertextes". Pourquoi justement la responsabilité ne serait pas là, dans le lien hyper texte lui même. Un journaliste "classique", qu’on lit sur papier n’engage qu’avec des mots et des concepts sa responsabilité. Le lien hyper texte est un syntagme complètement différent. Le sens de la phrase : "le site www.tuez-les-juifs.net publie de la propagande outrageusement antisémite " est-il le même que celui de "le site www.tuez-les-juifs.net publie de la propagande outrageusement antisémite" ? C’est une question bien innocente que je pose, car je suis loin d’en connaître la réponse. Au jugé, je dirais qu’il ne me dérangerait pas de citer un odieux personnage dans un article, mais que cela me ferait profondément chier de mettre une grosse balise pour que tous ceux qui lisent mon article aillent gonfler les statistiques de fréquentation de son site. Mais ça n’engage que moi.

[Répondre à ce message]

Cocasse syntax error 5 janvier 2001, par Lez (encore)

Bien évidemment je n’ai jamais voulu dire que minirezo pouvait être assimilé à un quelconque www.tuez-les-juifs.net. Mais j’avais mis une balise hypertexte dans mon article, je ne pensait pas qu’elle se retrouverait pointer sur uZine 2. Mille excuses amusées.

[Répondre à ce message]